Comment évoluent mes bonnes intentions du début de l’année ? Topo Naturo de janvier 2017 - Prévention Santé
Grâce à vous : +1.000.000 vues +150.000 auditeurs +500 interviews

Comment évoluent mes bonnes intentions du début de l’année ? Topo Naturo de janvier 2017

Utiliser le terme « intention », plutôt que le terme « résolution » est déjà beaucoup moins directif et générateur de la sensation de culpabilité si les objectifs définis ne sont pas complètement atteints ou pas atteints du tout.

Vous avez l’impression que les intentions définies en début d’année deviennent de plus en plus floues et qu’elles ne font plus résonance en vous ? Peut-être, avez-vous mal évalué ces intentions et ce qu’elles impliquent ? Peut-être, ces intentions sont-elles trop ambitieuses et/ou pas adaptées ?

Aujourd’hui, je n’ai pas envie de vous rebooster en vous rappelant comment ces bonnes intentions vont venir changer votre vie et qu’il est très important de vous y tenir. Non, l’idée est justement de lâcher prise, d’être gentil avec soi-même et donc avec ses faiblesses et aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est bien souvent en lâchant prise, que les bonnes intentions se mettent en place, sans que l’on ait d’efforts particuliers à faire.

Je vous invite donc à considérer que vous n’êtes pas parfait, ce qui est le propre de la nature humaine. En effet, la perfection n’existe pas. Dès que nous relâchons nos efforts, nos imperfections sont là, de nouveau, bien présentes. Mais essayons de voir le côté positif des choses, c’est parce que nous ne sommes pas parfaits, que nous essayons, que nous tentons, que nous mettons en place de nouveaux protocoles. L’imperfection nous pousse à l’action. Toujours est-il qu’il convient de trouver un juste équilibre, garder toujours dans un coin de la tête, que la perfection n’existe pas, et que le juste équilibre repose peut-être juste sur arrêter de s’imposer des choses, de tout simplement remplacer les « il faut que » par des « j’ai envie de », « je décide », « j’aime faire telle ou telle chose », « je choisis de ». Et parallèlement, commencer en vous acceptant tel que vous êtes, de façon inconditionnelle, sans vouloir absolument vous calquer sur des dogmes ou des idées reçues. Faîtes-vous confiance, laissez libre court à votre intuition qui est un très bon guide sur le chemin de la vie.

L’acceptation de ses propres imperfections amène également à mieux accepter les autres tels qu’ils sont, à être plus indulgents. Accepter ses imperfections, ne pas toujours être à la hauteur des intentions que l’on s’est fixées, fait que l’on se sent mieux et dès que l’on se sent mieux, les actions que l’on a choisies de mettre en place paraissent beaucoup plus faciles. Vous recadrez votre énergie, non pas à devenir parfaits en réalisant vos intentions mais en prenant soin de vous et en vous laissant porter par la vie et tout vous paraîtra beaucoup plus simple, plus accessible. Essayez, vous ne pouvez pas vous faire de mal, bien au contraire !

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés


X
- Entrez votre position -
- or -