Contraception naturelle : découvrez la Symptothermie - Prévention Santé
Grâce à vous : +1.000.000 vues +150.000 auditeurs +500 interviews

Contraception naturelle : découvrez la Symptothermie

Les récents scandales liés aux pilules de troisième génération nous amènent à repenser notre rapport à la contraception et aux risques encourus par les femmes. Une connaissance accrue de la symptothermie moderne pourrait bien être le moyen naturel et sans danger de gérer enfin les subtilités du cycle féminin.

Les limites des contraceptifs hormonaux

La prise quotidienne d’une contraception chimique a encouragé au fil des décennies une méconnaissance certaine des nombreuses subtilités du cycle féminin. Les gynécologues eux-mêmes semblent ignorer la complexité d’un cycle sensible à l’environnement et révélateur de l’état de santé globale de la femme. Symbole de la libération sexuelle il y a près d’un demi-siècle, la pilule a cependant révélé des effets délétères sur la santé des femmes. Un contexte favorable à la découverte d’une méthode de contraception naturelle  et fiable mise au point par le médecin Autrichien Joseph Rotzer.

La contraception naturelle de Joseph Rotzer

Joseph Rotzer a élaboré une méthode de contraception naturelle aussi efficace que la contraception hormonale, à la différence qu’elle permet également aux femmes une reconnexion vitale à leur féminité. Cette méthode ne doit pas être confondue avec la méthode des températures, la méthode du calendrier ni la méthode Ogino-Knaus dont l’usage a pu montrer les limites. La Symptothermie est une méthode qui s’adresse aux femmes désireuses de connaitre avec précision leur période de fertilité ou d’infertilité. Ainsi, elle convient aussi bien aux couples désirant un enfant ou à ceux souhaitant conserver un moyen de contraception sûr.

La symptothermie en pratique

La symptothermie permet à la  femme de pouvoir gérer seule sa fertilité tout au long de sa vie. Pour acquérir cette précieuse autonomie, elle devra simplement apprendre à observer les fluctuations de son cycle et à en analyser les symptômes. L’utilisation de la méthode symptothermique demande d’observer et de noter quotidiennement sur un graphique les signes de fertilité constatés. Cela passe par l’observation de trois éléments :

  1. La température au réveil
  2. Les caractéristiques de la glaire cervicale (appelée plus familièrement perte blanche)
  3. La position du col de l’utérus (bas ou remonté)

Ces informations combinées peuvent nous éclairer sur différents événements du cycle féminin tout au long de la vie :

  • Déterminer la période d’ovulation
  • Déterminer les causes possibles d’infertilité
  • Déterminer les périodes de menstruation
  • Découvrir les éventuelles irrégularités du cycles
  • Confirmer une grossesse à ses débuts
  • Déterminer les périodes de ménopause et de pré-ménopause
  • Identifier les grands bouleversements d’un cycle (allaitement, arrêt de contraceptifs chimique, ménopause etc…)

Selon une étude allemande publiée en février 2007 dans la revue Human Reproduction, la symptothermie se classe parmi les meilleurs moyens de contraception avec un taux de 0,4 grossesse non désirée pour 100 femmes par année, lorsqu’elle est utilisée correctement. Cette méthode fiable et naturelle a l’avantage d’être aussi écologique, économique et sans danger.

Trois questions fréquemment posées !

  1. Les méthodes naturelles ne sont pas efficaces !
    Faux. La méthode symptothermique est la plus efficace de toutes les méthodes naturelles avec un taux comparable à la pilule anovulante (99%), quand elle est bien appliquée et bien enseignée !
  1. Cette méthode ne peut être utilisée par des femmes qui ont des cycles irréguliers !
    Faux. La méthode symptothermique permet de constater que l’ovulation approche. Elle est basée sur l’observation, au jour le jour, des symptômes de fertilité et de la température, propre à chaque femme. Elle s’adapte donc à tous les cycles et donc à toutes les femmes.
  1. Pour appliquer la méthode sympto-thermique, il faut un mode de vie très régulier !
    Faux. Cette méthode est en réalité bien simple. Il suffit généralement d’un cycle pour être en mesure de différencier les périodes de fertilité et d’infertilité. Moins de 5 minutes sont nécessaires pour observer les signes. Même avec des horaires irréguliers, il est simple d’adapter la routine en conséquence.

Notons qu’en cas de doute sur sa période de fertilité, il est conseillé de choisir momentanément un autre moyen de contraception (préservatif, spermicides etc…)

Les informations utiles en plus :

  • Allez sur le site internet de la sympto-thermie moderne et regardez la vidéo pour comprendre ici : (une minute 45 de présentation)
  • Le livre de référence sur la sympto-thermie moderne: « Que se passe t-il dans mon corps, guide à l’usage des jeunes filles »…à étudier à tout âge…. et à commander ici
  • Un site sur la symptothermie moderne à découvrir ici
  • Groupe Facebook dédié à la Symptothermie

 

Auteur de l’article : Alexandra Charton

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés


X
- Entrez votre position -
- or -