La réflexologie, un peu d'histoire - Prévention Santé
Grâce à vous : +1.000.000 vues +150.000 auditeurs +500 interviews

La réflexologie, un peu d’histoire

Depuis quelques années, les médecines douces connaissent un grand succès auprès des Occidentaux qui délaissent la science toute puissante au profit de méthodes naturelles.
L’engouement pour les produits biologiques, l’attirance vers un mode de vie plus sain, et la recherche de guérison par des voies naturelles en témoignent. Ainsi, au nom du bien-être, les Occidentaux, nouveaux adeptes des massages ancestraux, se rendent dans des salons dédiés.

Parmi les massages à succès en Occident, on compte le massage thaïlandais, le massage californien, mais aussi la réflexologie ou encore le shiatsu. Qu’est-ce que la réflexologie ? Ses vertus sont-elles celles de tous les massages et thérapies du bien-être ?

Un peu d’histoire

D’origine orientale, la réflexologie a été reprise et théorisée par les Occidentaux, qui la redécouvrent aujourd’hui. Quelle est l’histoire de la réflexologie ?

Des racines lointaines

L’Égypte ancienne serait le berceau de la réflexologie. En effet, des bas-reliefs de plus de 2500 ans représentant la pratique de la réflexologie plantaire ont été retrouvés, ce qui atteste de l’ancienneté de cette pratique.
Le shiatsu, lui-même inspiré du massage chinois à l’histoire millénaire, semble également avoir inspiré la réflexologie. Compte tenu de l’ancienneté de ces deux influences, on peut donc dire que la réflexologie ne date pas d’hier.

Une redécouverte occidentale

Au début du XXème siècle, le docteur William Fitzgerald, alors à la recherche d’une méthode d’anesthésie pour les opérations chirurgicales, découvre que la stimulation de certains points du corps atténue les douleurs des patients. Il faut attendre les années 1930 pour qu’Eunice Ingham, physiothérapeute et assistante du docteur, établisse une cartographie du corps au travers de zones réflexes des pieds et des mains. Aujourd’hui, la réflexologie est reconnue par quelques pays comme la Chine, mais reste une pratique marginale en Occident.

Comment se déroule une séance de réflexologie ?

Ni massage, ni solution médicale, la réflexologie est une médecine douce, c’est-à-dire qu’elle sollicite les défenses naturelles du corps et panse les douleurs des patients.

Des techniques précises

Les techniques de réflexologie s’apparentent à celles du shiatsu, puisqu’elles reposent sur l’exercice de pressions sur des zones réflexes ou « points d’acupuncture » situés sur des méridiens. Ces techniques sont essentiellement pratiquées sur les pieds et les mains, mais la stimulation de ces zones réflexes des pieds et des mains auraient des effets positifs sur tout le corps.

Quelles sont les contre-indications de la réflexologie ?

Il n’existe pas de contre-indications majeures à la réflexologie. Cependant, il est déconseillé aux femmes enceintes de la pratiquer, car les pressions sur les zones réflexes sont susceptibles de déclencher le début de l’accouchement ou d’augmenter les mouvements du fœtus. Il est également déconseillé aux personnes ayant des problèmes de circulation sanguine et lymphatique de pratiquer la réflexologie. Enfin, la dernière contre-indication est l’incompétence du reflexologue. Assurez-vous donc de ses compétences et de sa réputation au préalable.

Les maux que soulagent la réflexologie

La réflexologie est un remède  parfaitement adaptée aux maux classiques liés à des problèmes physiques et aux cancers, mais également aux maux du siècle comme le stress.
La solution à des maux fréquents
D’une part, une des fonctions de la réflexologie est d’atténuer les maux dus au stress et au surmenage qui maltraitent le corps. Il s’agit de maux de tête, de douleurs articulaires ou de douleurs dorsales. Autre part, la réflexologie constitue un traitement complémentaire de certaines maladies, car elle stimule les défenses du corps et soulage les douleurs liées à la maladie.

Le remède à des maux spécifiques

La réflexologie permet aux patients victimes de cancer ou d’autres pathologies qui nécessitent des soins palliatifs, de mieux « supporter » leur maladie et le traitement qu’elle implique. Ainsi, la réflexologie atténue les effets indésirables de la chimiothérapie comme la fatigue extrême ou les nausées. C’est donc un complément intéressant à la chimiothérapie.

La réflexologie, méthode ancestrale proche du shiatsu théorisée au XXème siècle en Occident est ainsi un remède efficace contre les maux traditionnels et contemporains comme le stress.

Pour réserver une séance de réfléxologie à domicile : http://www.unizen.fr/reflexologie-a-domicile

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés


X
- Entrez votre position -
- or -