Soutenir notre immunité - Prévention Santé
Grâce à vous : +1.000.000 vues +150.000 auditeurs +500 interviews

Soutenir notre immunité

Notre immunité, une défense complexe. Notre système immunitaire est un système complexe, un ensemble de cellules et de protéines variées produites par notre organisme, ce système reconnaît ce qui appartient à notre organisme, le « soi » et ce qui lui est  étranger, le « non-soi », qu’il peut isoler puis détruire lorsqu’il fonctionne parfaitement.

A chaque instant une armée de microbes (bactéries, virus, champignons, parasites), des cellules devenus cancéreuses ou des corps étrangers menacent notre équilibre et pourraient facilement nous détruire sans les défenses de notre système immunitaire qui luttent constamment pour nous protéger.  Notre peau, les poils internes de notre nez, certaines parois de nos cellules sont nos première « barrières «  de protection. Notre  moelle osseuse et notre  thymus fabriquent des populations de globules blancs, entre autres les lymphocytes T (comme Thymus) et les lymphocytes B (Bone Marrow en anglais moelle osseuse) immunologiquement compétents que l’on va retrouver dans notre sang et qui sont notre « armée » de défense  et d’attaque de notre système lymphoïde. Certains de ces lymphocytes protègent nos cellules d’autres éliminent les intrus. Notre rate, nos  ganglions, nos  systèmes respiratoire et digestif et notre cerveau participent également à cette défense complexe.

Comment vont nos défenses ?

La fatigue qui ne cède pas au repos sans cause de maladies ou de surmenage, des infections urinaires récurrentes, des petites blessures qui cicatrisent mal, des éruptions d’herpès, des vaginites à répétition sont autant de signes d’une certaine fragilité immunitaire et ces dysfonctionnements doivent être pris très au sérieux.

Notre responsabilité quant à notre hygiène de vie est essentielle pour le bon fonctionnement  de notre système immunitaire ; il peut être optimisé par une alimentation de qualité bio et  hypo toxique, équilibré par un sommeil vraiment réparateur et l’évitement du stress chronique car ce dernier inhibe la sécrétion des cytokines, protéines qui régulent la réponse immunitaire, et par conséquence affaiblit nos défenses.

L’alternance des temps de travail et des temps de récupération  et une activité physique régulière qui améliore la circulation sanguin et permet aux diverses substances du système immunitaire de circuler plus facilement dans le corps sont également indispensables.

Immunité et micro biote

Nous avons très peu de germes dans la bouche et dans l’œsophage, pas du tout dans l’estomac, l’acidité participe largement à cette décontamination, le duodénum est également dépourvu de germes, il y en a très peu dans l’intestin grêle ; ce n’est qu’au niveau du colon, que va s’établir une flore très abondante, qui va proliférer dans l’intestin. Nos  « bonnes «  bactéries s’équilibrent  et prolifèrent en fonction de notre alimentation. Les aliments qui favorisent un micro biote sain seront les aliments fermentés, comme les yaourts, le fromage, le kéfir, la choucroute ou le kimchi coréen, les cornichons, les olives, la sauce soja, le miso mais également par l’apport en pré biotiques contenu dans les fruits, les légumes, certains miels.

A faire au quotidien

Commencer par équilibrer votre rythme de vie, veiller à avoir des nuits reposantes et éviter autant que possible le stress chronique.  Rappelez-vous que le tabac et l’alcool altèrent considérablement vos défenses aussi il est inutile de se complémenter et d’espérer être en forme en continuant à fumer ou en abusant des alcools.

Pensez également à vous lavez souvent les mains, une mesure simple et efficace qui réduit beaucoup les risques d’infections mais qui est parfois oubliée.

Evitez la sédentarité ; veiller à ne pas avoir de carences en vitamines et en nutriments mais sachez qu’il est inutile voir dangereux, de prendre des compléments vitaminiques si l’on n’est pas en carence.

 Pour soutenir et stimuler notre système immunitaire il semble que certains légumes soient très bénéfiques comme les champignons pleurotes, maitaké et shiitakes, l’ail, l’oignon, les échalotes ; le jus de grenade et celui de papaye fermentée ont également de grandes qualité pour renforcer l’immunité, de même que le  thé vert et le curcuma.

Offrez vous également une bonne synthèse de la vitamine  D en vous exposant même l’hiver au soleil et en mangeant des poissons gras ou les huiles de poissons (foie de morue, de flétan, sardine, saumon) associé à la vitamine A que l’on trouve dans les carottes, les patates douces avec leur peau, les choux verts, les citrouilles et pour ceux qui ne sont ni végétariens ni rebutés les abats.

Le zinc est l’un des minéraux les plus importants pour les défenses anti-infectieuses car il participe à la production de nos globules blancs et de nos anticorps, que vous trouverez dans les protéines d’origine animale comme les viandes blanches et rouges, les poissons, les crustacés et fruits de mer et les œufs. Il en existe également dans les légumineuses et dans les graines de sésame, les noix de cajou, les noix de pecan.

La cuisson des aliments à la vapeur douce ou à l’étouffée  sera déterminante pour garder la qualité des nutriments. Les autres modes de cuisson par excès transforment les glucides complexes en sucres qui dégradent les acides gras et modifient les protéines. Ces nutriments transformés perturbent la digestion et l’assimilation et fragilisent à long terme nos défenses immunitaires.

Jeune et immunité

Les scientifiques de l’Université de Californie du Sud (USC) affirment que jeuner trois jours donne aux cellules souches la possibilité de  s’activer  et de proliférer jusqu’à reconstruire et renouveler  l’ensemble du système immunitaire. La privation de nourriture contraint le corps à consommer ses réserves de glucose et de graisses. Ce faisant, une quantité importante de globules blancs est éliminée .Le corps essaye d’économiser l’énergie dépensée et pour cela il recycle un grand nombre de cellules du système immunitaire qui ne sont pas indispensables, notamment celles qui sont abimées. Dés la reprise progressive de l’alimentation les globules blancs augmentent rapidement. Je ne conseille pas de faire un jeune même de trois jours sans être accompagné par un praticien de santé afin de choisir le meilleur moment de vitalité pour cela et d’être accompagner dans les étapes. En naturopathie on préconise plutôt une mono-diète hebdomadaire qui consiste à consommer un seul aliment (légumes, céréales, ou fruits) à mettre en place selon la vitalité et le terrain de la personne.

Plantes et Huiles Essentielles bénéfiques

Une utilisation en extrait de plante fluide standardisé (EPS) de plantes dites « adaptogènes » sera utile en complément d’une hygiène de vie correcte car comme leur nom l’indique elle régule le système.

Le ginseng accroît la résistance de l’organisme et peut le « tonifier » dans une phase difficile. L’échinacée va permettre en prévention comme en soutien de lutter contre les infections . Enfin la Rhodiole peut atténuer la fatigue et la dépression saisonnière en agissant sur le système nerveux.

Certaines  huiles essentielles nous aident également à protéger notre immunité en agissant sur la flore comme l’huile essentielle de thym,  de la menthe  en cas de ballonnements ou celle de cannelle ou d’origan en cas de gaz.

Dans le domaine antiviral et immunostimulant, l’huile essentielle de ravintsara (cinnamomum camphora) est l’une des rares huiles qui peut s’utiliser pure (une goutte sur le creux du poignée, ou une goutte en friction sur la poitrine ; (pas pour les enfants de moins de 6 ans ni pour les femmes enceintes) pour une action de protection ou de défense contre les virus et les bactéries d’une efficacité redoutable.

Vous pouvez préparer une synergie pour renforcer votre immunité en mélangeant dans un flacon 100 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara (cinnamomum camphora),  30 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree (melaleuca alternifolia ), 10 gouttes d’huile essentielle de thym à thymol (thymus vulgaris thujanoliferum),  30 gouttes d’huile essentielle de citron ( citrus limonum)  et appliquer 3 gouttes sur le thorax et sur le dos deux à trois fois par jour.

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés


X
- Entrez votre position -
- or -