La méthode Feldenkrais, outil de la Connaissance de Soi par le Mouvement - Prévention Santé
Grâce à vous : +1.000.000 vues +150.000 auditeurs +500 interviews

La méthode Feldenkrais, outil de la Connaissance de Soi par le Mouvement

Dans son ouvrage « La méthode Feldenkrais, outil de la Connaissance de Soi par le Mouvement », Delphine Helix expose pour la première fois la théorie qui sous-tend son enseignement. Comme le disait Moshé Feldenkrais, la personne parfaitement en « bonne santé » n’est pas un objectif à atteindre par tous les moyens possibles mais un guide, une direction, une référence qui permet de comprendre et d’accompagner chacun dans ses difficultés ou ses recherches.

Bonjour Delphine Hélix, vous avez écrit un livre sur la méthode Feldenkrais. Merci d’accepter cet entretien pour nous dévoiler les secrets de cette méthode.

Pourquoi un livre sur la méthode Feldenkrais ?

Bonjour, je suis praticienne certifiée de la méthode Feldenkrais depuis une dizaine d’année et je publie régulièrement sur mon site des articles parus dans la presse française, des articles de fond de mes collègues américains et d’autres sujets qui viennent compléter cette approche.

Les Editions Vie m’ont demandé d’écrire un livre sur la méthode Feldenkrais. J’ai accepté parce qu’il n’existe pas beaucoup de livre en français qui s’adresse au grand public.

Quelles sont les propriétés de cette méthode ?

La méthode Feldenkrais est une méthode d’éducation somatique inventée par Moshé Feldenkrais (1904-1984). Elle permet, autre autre :

  • de retrouver une efficacité maximale avec un effort minimal.

Grâce à des séquences de mouvements facilement accessibles nous prenons conscience de nos schémas de fonctionnement. Nous pouvons par exemple sentir que nous fournissons un effort supérieur à ce qui est réellement nécessaire pour accomplir la tâche en question, ou bien que nous avons oublié de convoquer certaines parties de nous-même, ce qui oblige d’autres parties à travailler plus fort. A la longue ces schémas créent des tensions qui se transforment en douleur. Et nous ne sommes pas réellement efficaces dans nos mouvements.

  • d’atteindre la maturité adulte, qui est selon Moshé Feldenkrais un état dans lequel « une personne est capable de traiter la tâche présente immédiate sans être entravé par des habitudes de pensée ou des attitudes plus tôt formées » (Higher Judo, Growndwork).
  • d’être en bonne santé.

Pour Moshé, la santé d’une personne se mesure à sa capacité de continuer à vivre et mener ses activités après avoir subit un choc. Elle n’a pas nécessairement à voir avec une quelconque déformation physique ou le besoin ou non de prendre des médicaments.

Je voudrais également citer le dernier paragraphe d’un article qu’il a écrit en 1979 à propos de la santé : « La remarquable différence entre les personnes en bonne santé et les autres c’est qu’elles ont trouvé par intuition, génie, ou qu’elles ont eu la chance d’apprendre avec un professeur en bonne santé, que l’apprentissage est le cadeau de la vie. Une sorte spéciale d’apprentissage : celui de se connaitre soi-même. Ils apprennent à connaitre comment (« how ») ils agissent et sont ainsi capables de faire (« what ») ce qu’ils veulent – la vie intense de leurs rêves inavoués, et parfois vécus. » (M. Feldenkrais, On Health, Dromenon. Traduction en français : D. Hélix : http://www.delphinehelix.com/etre-en-bonne-sante/).

Quelle est la valeur ajoutée de cette méthode par rapport à d’autres (ostéopathie, acuponcture, chiropraxie…) ?

Et bien c’est justement l’apprentissage. Cette méthode permet de prendre conscience des habitudes et mauvais usages de nous-même qui peuvent conduire à la douleur. Sans cette prise de conscience nous retombons facilement dans nos schémas inadéquats. C’est une méthode basée sur notre capacité à explorer sans se préoccuper d’un objectif à atteindre, à la manière dont un enfant joue. Il n’y a pas de modèle à suivre mais plutôt une qualité de présence portée à l’expérience en cours. Nous sommes agréablement et joyeusement surpris lorsque nous trouvons par nous-même des schémas d’action plus faciles, appropriés et plaisants.

En quoi votre méthode agirait sur des problématiques de dos là où l’ostéopathie pourrait y répondre ?

J’ai beaucoup pratiqué l’ostéopathie lorsque j’étais danseuse professionnelle. Au-delà des douleurs que j’avais parfois, j’étais dans la démarche de prendre soin de mon « instrument de travail ». Si je me sentais toujours beaucoup mieux en sortant, il me suffisait parfois d’un seul mouvement pour revenir à l’état antérieur à la séance. Avec la méthode Feldenkrais j’ai pris conscience d’un mauvais usage de moi-même et ai appris à sortir de schémas non congruents. Il s’agit de mon expérience vécue avec les praticiens auxquels je me suis adressées. Peut-être que certaines personnes diraient le contraire. Pour moi il n’y a pas une méthode meilleure qu’une autre, mais plutôt une méthode qui nous convient mieux qu’une autre, et qui peut changer en fonction de notre évolution et nos activités.

« Se reconnecter avec son ressenti », « Valoriser l’image de soi », en quoi cette méthode pourrait agir sur ces aspects personnels ?

Se reconnecter avec son ressenti est pour moi la base fondamentale de notre travail. Nous ne pouvons pas prendre conscience de ce qui nous entrave si nous ne sentons pas comment nous agissons. Plus nous sentons finement comment nous nous mettons en mouvement, et plus nous pouvons nous auto-réajuster et nous auto-corriger pour nous adapter au mieux à la situation présente. Ce qui peut éviter de se cogner, de tomber du trottoir ou de se blesser en faisant un « faux mouvement ». Les séquences de mouvement pratiquées en séances collectives aussi bien que la qualité du toucher employé en séances individuelles permettent de reprendre contact et développer notre ressenti. Notamment parce que les mouvements sont doux, petits et réalisés sans effort inutile.

Notre manière de bouger est influencée par l’image que nous avons de nous-même, elle-même influencée par notre éducation, notre métier, le pays dans lequel nous vivons. Par son approche décrite ci-dessus la méthode Feldenkrais nous permet de sortir de schémas d’action limités par notre éducation et d’élargir l’éventail de nos réponses aux différentes sollicitations que nous rencontrons. Nous devenons plus adaptables et créatifs. C’est tout un champ de possibilités qui s’ouvre à nous et qui valorise l’image de soi.

Pourquoi un chapitre sur la sexualité ?

D’une part parce que j’ai reçu plusieurs témoignages de participantes sur l’apport de la méthode Feldenkrais dans l’acte charnel. En retrouvant une plus grande aisance dans leur mouvement, un rapport plus amical avec leur corps, et une image d’elles-mêmes valorisée, elles se sentent plus disponibles et à l’aise pour danser avec leur partenaire (qui apprécie grandement ce changement, bien que lui par contre soit limité dans ce nouveau jeu d’improvisation puisqu’il n’est pas venu au stage, me précisent-elles).

D’autre part parce que ces témoignages m’ont donnés envie de relire ce que Moshé Feldenkrais a écrit dans le chapitre « Habitude musculaire et acte sexuel » en 1949 (L’être et la maturité du comportement, Espace du Temps Présent). Ce qu’il écrivait à l’époque est tellement d’actualité que j’ai eu envie de le partager en le complétant avec ce que nous vivons aujourd’hui.

Enfin parce qu’une saine sexualité est une source incontournable de bien-être pour l’individu, le couple, la famille et que ce sujet est encore très tabou dans notre société.

Cette méthode date du 20ème siècle, répond-t-elle à un besoin de société moderne ? »

Je pense que certains maux que nous connaissons sont principalement dû à nos activités sédentaires. C’est le manque de mouvement et une utilisation erronée de nous-même qui nous créent des difficultés. Alors peut-être bien que oui, la méthode Feldenkrais répond à un besoin de notre société moderne. Et ce besoin serait pour moi une meilleure connaissance de soi pour un meilleur usage de soi.

La base de mon travail est de permettre un équilibre plus satisfaisant et plus fonctionnel entre la tête et le corps, le mental et l’intuition, la partie qui veut tout gouverner et la partie qui sait. Dans notre société il s’agit ainsi pour l’essentiel de se reconnecter à l’essentiel ! Oui, mais comment ? Les méthodes fleurissent, et parmi elles la Connaissance de Soi par le Mouvement®, que je vous invite à découvrir à travers cette lecture ponctuée de quelques exercices pratiques.

Ensuite je propose quelques piste de réflexion sur la sexualité, base essentielle d’une relation épanouissante et d’un climat chaleureux dans le foyer. En 1949, Moshé écrivait déjà sur les habitudes musculaires et la sexualité ; j’en livre ici les points clef.

 

Delphine Hélix propose une méthode d’accompagnement psycho-corporelle basée sur les principes fondamentaux de la méthode Feldenkrais : « trouver une efficacité maximale avec un effort minimal et être en bonne santé. » En séances individuelles ou collectives elle nous invite à redécouvrir la capacité de notre organisme à s’auto-réguler, gérer le stress, la fatigue, les tensions, à identifier nos freins, élargir notre zone de confiance et notre assurance dans tous les domaines de notre vie, y compris en notre sexualité. Ce livre s’adresse à toute personne souhaitant comprendre ce que le corps communique.

Commander le livre

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés


X
- Entrez votre position -
- or -