Les traitements anti-cholestérol par Statines font-ils baisser la mortalité de leurs consommateurs ? - Prévention Santé
Grâce à vous : +1.000.000 vues +150.000 auditeurs +500 interviews

Les traitements anti-cholestérol par Statines font-ils baisser la mortalité de leurs consommateurs ?

Atention, instruire le public pourrait le tuer !

Il en est de la Volcanologie comme de la Médecine, un jour tout est calme puis brutalement la terre tremble et gronde. Une très belle onde sismique secoue actuellement les messageries électroniques des quelques médecins encore reliés à leurs ordinateurs…

En cause la parution d’une étude issue de l’Unité de Pharmacologie Médicale du CHU de Bordeaux, INSERM U1219.  (1) Globalement c’est un travail à tiroir : Ce qui se dit très explicitement d’abord, puis ce qui se déduit ensuite, plus ou moins consciemment.

Ne partez pas ! c’est instructif et très amusant ! On plonge.

Les auteurs se sont intéressés à la propension qu’ont eu les Français à abandonner leurs traitements par statines, sulfureux médicaments anti-cholestérol, après que soit paru en librairie en 2013 le livre du Pr Philippe Even intitulé « La vérité sur le Cholestérol ».
 even

Il y a ce qui se dit…

A partir des données fournies par l ’Assurance Maladie, ils ont segmenté un échantillon de consommateurs de statines en fonction de leurs niveaux de risques cardio-vasculaires faibles, moyens ou forts, et tenté d’objectiver quelle proportion d’entre eux avait abandonné « deux mois minimum » leurs statines en 2013.

Attention, ça se corse dans la rigolade, à partir des taux d’arrêts de traitements « à cause de Philippe Even » ils n’ont pas hésité à calculer un taux de surmortalité en rapport dans chacun des niveaux…

…Puis ce qui se déduit

Sans grand mal évidemment quand on connait quelle proportion de français vit sous statines, on calcule par une règle de trois de niveau CM2 le nombre de décès directement lié à la parution du livre de ce grand écervelé de Philippe EVEN, et qui devrait faire froid dans le dos ; 

« La sortie de ce livre a fait 10.000 morts en France en 2013 ».

Parution de cet article remarquable de qualité scientifique, toujours pour les CM2, dans une éblouissante revue intitulée « Archives of Cardiovascular Diseases »

Certains d’entre vous se demanderont peut-être pourquoi je ne semble pas particulièrement remué par une si triste nouvelle, je m’en explique immédiatement. En 2013 toute la planète médicale honnête se secouait de rire à la lecture d’une étude française du même genre signée de cinq cardiologues parisiens, dont les Pr. Puymirat et Danchin (2) de triste réputation quant à leurs implications respectives dans des conflits d’intérêts financiers sans fin avec des fabricants de statines. C’était l’étude EVANS, elle est ici (3) en anglais. Elle visait (pitoyablement) à répondre au réquisitoire implacable développé à longueur d’ouvrage par le Pr Even.

Bref, ce travail remarquable (de niveau CP ce coup-ci) a consisté, écoutez bien, à interroger 140 de leurs patients pour savoir s’ils envisageraient éventuellement d’interrompre leurs statines à la vue des débats actuels, puis d’en déduire pour la France entière une mortalité supplémentaire en cas d’arrêt intempestif de leurs traitements par statines

Leurs conclusions furent sans appel, rien qu’en ayant discuté avec 140 de leurs malades comme nous on le fait au Café du Commerce, ils calculèrent sans barguigner 4992 évènements cardiovasculaires majeurs en France dont 1159 décès par an !

Attendez avant de vous rouler par terre de rire…

L’étude EVANS a été immédiatement retenue pour publication, dans la prestigieuse revue… « Archives of Cardiovascular Diseases », évidemment, elle aussi !

Mais comment cette revue fait-elle pour aspirer à elle seule tous nos talents statinophiles rémunérés français ? En fait, c’est très simple.

La revue « Archives of Cardiovascular Diseases » dépend étroitement de la Société Française de Cardiologie (SFC), qui elle-même dépend énormément des firmes vendant des statines. Un doute, une envie de regimber ? tout est là, merci Jérémy Anso, à lire obligatoirement… (4)

Des subalternes qui rédigent, des pontes qui confirment et cosignent, tout ce petit monde perçoit des sommes mirobolantes de la part des mêmes industriels statiniculteurs et quand un article doit paraître, même d’un niveau périscolaire,  qui trouve-t-on dans le comité scientifique pour avaliser la publication ? les mêmes, parfois son rédacteur lui-même, quelle qualité cet « Archives of… », classée au 86e rang mondial des revues spécialisées en Cardiologie,  et quand on voit le niveau scientifique de ce qu’ils produisent, on comprend vite…

Bref.

  • EVANS prévoyait 1159 décès.
  • L’INSERM de Bordeaux en a décompté 10.000 en 2013…
  • Donc, on rêve.

Certes, l’hypothèse EVANS est totalement fantaisiste mais que dire de l’affirmation bordelaise, 10.000 morts supplémentaires en 2013 et les services de Neurologie, de Cardiologie, de Réanimation, les SAMU, les Pompes Funèbres qui n’ont rien vu passer, peut-être les 10.000 condamnés s’étaient-ils tous donné le mot et sont-ils tous allés mourir ensemble à l’étranger pour qu’on ne puisse pas les compter? c’est la seule explication rationnelle qui me vient à l’esprit pour comprendre pourquoi personne ne les a vu mourir en France !

Evidemment à nouveau se pose la question de l’indépendance des chercheurs bordelais vis-à-vis des statinofirmes, et là, la réalité dépasse complètement la fiction. Voilà qu’ils n’hésitent pas à affirmer qu’individuellement ils sont tous libres de tout conflit d’intérêt, même si collectivement ils concèdent percevoir de très nombreux « dons » issus de firmes évidemment toutes complètement désintéressées, voici in extenso ce que l’on lit sur Medscape (5) ;

« Les auteurs ne déclarent aucun conflit d’intérêt pour cette étude. En dehors de cette étude financée sur fond propre, le service de pharmaco-épidémiologie du CHU de Bordeaux indique avoir reçu des contrats de recherches de la part des laboratoires suivants : Abott, Aptalis, AstraZeneca, Bayer, Baxter, BMS, Boehringer, Erempharma, Helsinn, Leo pharma, Lilly, Lunbeck, Pierre Fabre, Pfizer, Merck Serono, Novartis, Nycomed, Sanofi, Stallergenes, Vifor et Vivatech. »

Celle-là on ne nous l’avait encore jamais faite !

Tout ce qui précède doit mettre en lumière l’essentiel, à savoir que se déroule en sourdine une bataille acharnée entre une frange extrêmement majoritaire de médecins prisonniers de leurs longues années d’erreur d’appréciation vis-à-vis de la théorie du Cholestérol, régulièrement encouragée à persévérer par un petit nombre de médecins totalement corrompus par les firmes du médicament (6), contre une frange franchement résistante  de chercheurs et de médecins qui se sont totalement affranchis du délire industriel ambiant. 

Dans ce combat dyssimétrique, le slogan ultime des tenants des statines est bien rôdé et parfaitement récurrent (la preuve) et il est asséné en boucle ;

« Ne donnez surtout pas la parole aux médecins qui doutent de la théorie du Cholestérol, vous vous rendriez responsables de la survenue de milliers de morts »

Nos statinochercheurs bordelais nous ont bien involontairement montré malgré eux que cette idée est totalement imbécilement fausse, merci à eux !

Mais tout ceci ne nous aide pas à mettre un point final à la question centrale du jour, qui est je vous la rappelle ;

Les traitements anti-cholestérol par Statines font-ils baisser la mortalité de ses consommateurs ? 

Un premier élément de réponse nous est fourni par un chercheur CNRS Français brillant, Expert International reconnu en Cardiologie et en Physio-nutrition, qui a consacré 20 ans de sa vie à la recherche sur l’alimentation et l’étude des lipides, c’est le Docteur Michel de Lorgeril (7). Il raconte d’ailleurs qu’au début de sa carrière la théorie du Cholestérol lui semblait aller de soi mais que de données discordantes en études négatives, sa foi s’est mise à vaciller pour quelques années plus tard l’abjurer complètement…

En 2013 il commit un livre qui fit sensation, notamment ce tableau que je mets à jour pour vous ;
 delorgerilr

tableau
Tableau 1- Effets publiés des traitements par Statines sur la mortalité, d’après Michel de Lorgeril in « Cholestérol, mensonges et propagande » (8)

Ouille ! La statiniculture n’est pas au mieux, avez-vous remarqué que la dernière étude épidémiologique affirmant une baisse de la mortalité sous statines date d’il y a… 14 ans ???

Sachant que plus les essais sont anciens et moins ils étaient correctement contrôlés, disons même que plus ils sont anciens, plus les chances sont grandes pour qu’ils soient totalement bidonnés. Attention, plus personne ne se souvient du scandale du Vioxx en 2006, mais depuis cette abominable affaire qui fit pour le coup vraiment plusieurs milliers de morts, dans le monde entier fut instituée la « Nouvelle Réglementation des Essais Cliniques »

Ce qui n’empêcha tout de même pas les firmes de continuer à tricher, évidemment, mais ce qui leur compliqua singulièrement la vie, la preuve, veuillez apprécier le changement de tendance subit de ce tableau après 2006 …

Alors, pour les Statines à deux milliards d’euro par an pour le budget de la Sécu, on nous aurait menti ?

Mais vous ne savez pas tout ! Il n’y a pas qu’en France évidemment que les chercheurs libres s’activent. Une belle parution japonaise en 2015 signée par le Pr Harumi OKUYAMA ;(9)

crossmark okumaya

Horreur-malheur, ne vous promenez surtout pas à Bordeaux avec cet article sous le bras, ça dit que les Statines stimulent l’athérosclérose et l’infarctus du myocarde et ça en explique le mécanisme ! si vous croisez quelqu’un de l’U1219, votre compte est bon !

Quittons-nous avec ce qui a embelli l’esprit des médecins libres en ce beau mois de Juin 2016 avec un travail fantastique dirigé par un chercheur Danois de 80 ans, Uffe Ravnskov (10), qui continue juste à réfléchir et à rédiger pour le seul plaisir de mieux comprendre la vie. Prêt à tomber de votre chaise et de vos certitudes ? voilà :

nmj flkmsk5

Et que nous dit-il ? Qu’après 60 ans, un niveau élevé de LDL Cholestérol entraîne une indiscutable baisse statistique de la mortalité, et le contraire est vrai aussi, un LDL bas après 60 ans est statistiquement lié à une mortalité en réelle hausse.

 

Et voilà ! Vous connaissez un Statinophile sympathique, votre sœur, votre Médecin peut-être ? Partagez vos découvertes puis écoutez leurs arguments, toujours à base de « tout le monde sait que le Cholestérol … » et de « les plus grandes instances internationales confirment que … », baratin, pas de preuve, que des phrases, posez-vous les bonnes questions et…

Faites abondamment tourner cet article !

Il faut conclure ?

Alors je veux dire un grand merci à  tous les grands Docteurs gentils qui pensent à nous tout le temps et qui préfèrent nos survies à l’épaisseur de leurs comptes en banques, tant d’autres que vous ont fait un choix tellement inverse…

… Et ne vous inquiétez surtout pas pour nous, Philippe, Harumi, Uffe, Michel et les autres.

Continuez à nous aider. Que les dollars et les tricheurs gouvernent le monde, nous, on le savait déjà !

De vous lire et de comprendre ne nous tuera jamais.

PS ; Le Docteur Michel de Lorgeril a cofondé l’Association Internationale de Médecine Scientifique, Indépendante et Bienveillante, qui vise à lutter contre la corruption et les idées fausses en Médecine. Il a été rejoint par le Pr Philippe Even au printemps 2016 ainsi que par de très nombreux médecins et non-médecins, plus de détails sur leur site (11)

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés


X
- Entrez votre position -
- or -