Aluminium : une toxicité aussi grave que méconnue - Prévention Santé
Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Aluminium : une toxicité aussi grave que méconnue

Aluminium et autisme, aluminium et cancer, aluminium et intestin irritable, le rôle toxique de ce métal largement présent dans notre vie quotidienne commence à être mieux cerné.

« L’aluminium est le métal le plus abondant de la croûte terrestre mais il ne possède aucune fonction biologique connue. Il n’est que toxique pour l’organisme en particulier pour le système nerveux et les os ».

Le Pr Exley n’a pas manié la langue de bois lors du colloque organisé au Sénat le 27 novembre 2017 par l’association E3M.

Consacré à « l’aluminium dans notre vie quotidienne », ce colloque a dressé l’état des connaissances scientifiques internationales sur ses effets.

Aluminium et autisme

Le Pr Christopher Exley a donné à la salle la primeur de son étude publiée dans la revue Journal of Trace Elements in Medicine and Biology : « l’aluminium dans les tissus du cerveau dans l’autisme ».

Pour la première fois, quelques tissus de cerveaux d’adolescents décédés avec un diagnostic d’autisme ont été analysés. Grâce à une technique d’immuno-fluorescence dernier cri, des chercheurs anglais du Keele Institute de Newcastle ont mis en évidence de très fortes quantités d’aluminium dans certaines cellules du cerveau, à la fois à l’intérieur des neurones et des cellules de la microglie (cellules chargées du « nettoyage » cérébral).

 

Aluminium et cancer du sein

Chercheur en sénothérapie (traitement des cancers du sein), Stéfano Mandriota a quant à lui expliqué comment les cellules du sein exposées à l’aluminium se transformaient en cellules cancéreuses.

 

En haut les cellules du sein normales. En bas les cellules exposées à l’aluminium .(Stéfano Mandriota)

 

De plus lorsque ces cellules exposées à l’aluminium ont été injectées à des souris, elles ont formé des tumeurs et des métastases ce qui n’était pas le cas des cellules non exposées à l’aluminium.

 

Aluminium vaccinal et toxicité cérébrale

Le Dr Lluis lujàn est vétérinaire et spécialiste des pathologies du mouton.

A la suite d’une campagne massive de vaccination en 2008 en Espagne, de nombreux moutons avaient présenté des symptômes neurologiques aigus et des troubles comportementaux importants parfois suivis de mort.

Parmi ces modifications du comportement ont été observés : excitation, agitation, mouvements constants, agressivité et auto-mutilations.

Le chercheur et son équipe ont alors réalisé une étude avec trois groupes de moutons qui a mis en évidence la responsabilité de l’adjuvant à l’aluminium.

Les photos montrées lors du colloque ont révélé de grosses boules remplies d’aluminium  sous la peau des moutons à l’endroit des injections. Des granulômes similaires aux carcinomes observés sur les chats et les chiens avant que l’aluminium ne soit supprimé des vaccins qui leur étaient destinés.

Il semble que l’aluminium et les protéines de l’antigène se combinent pour former des complexes.

Le vétérinaire rappelle que ce sont tous les mammifères qui réagissent de la même façon, y compris les humains.

 

Aluminium et intestin

Cécile Vignal, maître de conférence à la faculté de médecine de Lille est la spécialiste des risques environnementaux dans les pathologies digestives.

Elle et son équipe ont pu montré l’implication de l’aluminium sur les maladies de l’intestin.

Ainsi l’aluminium ingéré dans la nourriture ou avec les ustensiles de cuisine n’est pas immédiatement éliminé. 40% reste en grande partie en contact avec l’intestin.

Sur des modèles animaux, ces chercheurs ont démontré qu’il provoquait dans l’intestin des douleurs viscérales et des inflammations caractéristiques des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin.

Les leçons à tirer de ce colloque sont à l’évidence la nécessité d’appliquer le principe de précaution de façon urgente et en particulier dans les vaccins ainsi que le besoin d’intensifier massivement la recherche indépendante sur la question.

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés


Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être et de la santé.
Ce journalisme d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons que notre point de vue est important, car cela pourrait aussi être le vôtre. Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

Réagissez ! Postez un commentaire

Share This