Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Zen soyons zen, grâce au Bol d’air Jacquier

Le stress… et si c’était un manque d’oxygène

Le stress est une réaction biologique déclenchée par l’organisme face à un évènement physique ou psychique perçu comme une agression ou un danger.

boldairjacquier

On distingue un “bon” stress, lié par exemple à l’attente d’un évènement heureux, du “mauvais” stress causé par des soucis, la peur, la perte de confiance en soi…

Dans les deux cas, le rythme cardiaque s’accélère pour répondre à un nouveau besoin en oxygène.
Quand le stress devient chronique, il entraîne une hypertension artérielle, un ralentissement du métabolisme, des contractures musculaires… à l’origine d’inflammation, d’hypoxie et au final de stress oxydatif de la cellule.

De plus, il est aggravé par les agressions environnementales qui génèrent à leur tour un nouveau stress oxydatif.
S’en suivent fatigue, nervosité, angoisse voire dépression : autant de phénomènes délétères qui accélèrent le vieillissement.

bol dair holisteComment optimiser notre oxygénation?

Pour fournir à la cellule tout l’oxygène dont elle a besoin, il ne suffit pas aujourd’hui de s’aérer et de respirer, il faut aussi AGIR !
Respirer une quantité supplémentaire d’oxygène aura peu d’effet, mais stimuler notre capacité d’assimilation de l’oxygène par nos cellules sera plus bénéfique et efficace.

C’est en cela que Le Bol d’air Jacquier® est une méthode unique, scientifiquement prouvée, qui améliore la biodisponibilité de l’oxygène dans l’organisme, à l’aide d’un catalyseur naturel, issu de la résine de pin des landes.

Qu’est-ce que le Bol d’air?

C’est un dispositif non médical permettant d’améliorer la mise à disposition d’oxygène pour la cellule.
Il utilise la découverte du chimiste Marcellin Berthelot (1827-1907) selon laquelle l’huile essentielle de térébenthine est capable de capter et de redonner jusqu’à 135 fois son poids en oxygène.
Dès 1946, René Jacquier (1911-2010), de par sa compréhension fine de la structure chimique des molécules mises en jeu,  a permis que cette propriété se retrouve au sein de l’organisme en créant le premier Bol d’air®.

L’appareil transforme la partie la plus volatile de cette huile essentielle en porteur d’oxygène, qui est inhalé. Le taux de l’oxygène disponible pour les cellules augmente immédiatement, très en douceur, et perdure le temps que les molécules restent présentes, soit au moins 2 heures.

Quels sont ses bienfaits?

Le stress, l’âge, la pollution, les maladies métaboliques génèrent un manque d’oxygène pour la cellule, appelé hypoxie.

Ce phénomène est très étudié actuellement en sciences médicale, vétérinaire et biologique : si l’on se réfère à l’US National Library of Medicine Institutes of Health (pubMed), qui recense les publications scientifiques autorisées par des comités de lecture indépendants, le moteur de recherche « hypoxia » révèle 109 040 références, reliant ainsi ce phénomène biologique à un nombre incroyable de problèmes de santé, aussi divers que variés, allant de l’obésité à l’inflammation.

En participant à la lutte contre le manque d’oxygène, le Bol d’air apporte une petite contribution à la prévention des multiples pathologies liées à cette carence.

Par ailleurs, en travaillant sur des Mammifères, on a pu relever trois phénomènes particulièrement intéressants :

  • Le Bol d’air augmente la capacité antiradicalaire des organismes, c’est-à-dire la résistance d’un organisme à un stress oxydatif majeur,
  • Le Bol d’air limite la création des protéines glyquées, c’est-à-dire des molécules transformées par un excès de sucre sanguin. Ces molécules, très dangereuses pour la santé, génèrent un fort stress oxydatif. Elles sont présentes  en grande quantité chez les diabétiques en mauvaise santé, chez les personnes très âgées ou dans le cas de maladies dégénératives comme l’Alzheimer,
  • Le Bol d’air, testé lors d’un suivi de régimes alimentaires chez des personnes souffrant d’obésité, permet par rapport à un groupe témoin un amaigrissement de meilleure qualité : moins de graisse corporelle et plus de masse musculaire.

Chacune des études a été réalisées en comparant des groupes témoins à des groupes pratiquant le Bol d’air. Elles ont fait l’objet de communications internationales, de publications à comité de lecture et d’une thèse.

Comment permet-il d’optimiser la concentration (période d’examen, …)?

Le cerveau, bien qu’il ne fasse que 2 % du poids corporel, consomme près de 20 % de l’oxygène apporté par la respiration. Et, dans le cerveau, certaines zones sont particulièrement sensibles à l’hypoxie : toutes les aires reliées à la mémoire épisodique, à la mémoire spatiale et aux facultés cognitives supérieures (langage, raisonnement et mémoire à long terme). Avoir une oxygénation équilibrée est donc cruciale. Voulez-vous tester l’impact de l’oxygénation sur la concentration ?

C’est simple : commencez par faire une série d’opérations mathématiques, le maximum, dans un temps donné. Attendez une après-midi en restant totalement enfermé, et recommencez : votre score sera très bas. Refaites l’expérience, mais, au lieu de vous enfermer, sortez, riez, bougez au grand air… La différence est surprenante. Et, si vous n’avez pas possibilité de vous évader dans la campagne ensoleillée, testez une session Bol d’air…

zen yoga

Un bol d’air sur son lieu de travail

Pour prévenir le stress au travail, des entreprises ont déjà fait le choix du Bol d’air Jacquier® et mis des appareils à disposition de leurs salariés dans des espaces détente :

  • EDF à Nantes
  • Le Comité d’Entreprise de la Société Générale de Rennes
  • RCE – Génie Electrique à Annecy
  • La tannerie de luxe FALLON à Poisy / 43 personnes

“…depuis l’installation de l’Aéro, le Bol d’air® professionnel, nous constatons une baisse du stress et une amélioration de la concentration… les salariés parlent d’une sensation de bien être intérieur”.

Ou faire des séances de Bol d’air®?

holisteDans les boutiques HOLISTE :

  • à Paris : 29 Boulevard Henri IV dans le 4e arrondissement.
  • à Lyon : 13 rue Dumenge dans le 4e arrondissement.
  • à Metz : 32, rue de Verdun – 57160 Châtel St Germain.
  • Dans 350 centres “Bol d’air” en France.

Tarifs

  • Séance “Découverte” gratuite.
  • Séance à l’unité : 6€ (quelle que soit la durée des séances et jusqu’à 3 séances par jour).
  • Forfait 10 jours : 40€.
  • Forfait 20 jours : 70€.
  • Les appareils Bol d’air® sont disponibles à la vente et en service location.

Site officiel : www.holiste.com

S'abonner gratuitement à notre lettre