Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

CEM-Vivant, Protection contre les ondes

Limiter les risques des Ondes Electromagnétiques devient possible depuis 20 ans. Excellent moyen de nous protéger efficacement de la nocivité ‘‘probable’’ des ondes électromagnétiques ».

CEM-Vivant a pour but d’informer sur les risques liés aux champs électromagnétiques de notre environnement et d’apporter des solutions. Il est fondamental de pouvoir utiliser les dernières technologies de communication, téléphone et Internet, sans avoir à en subir les conséquences biologiques. CEM-Vivant propose des dispositifs anti-ondes reposant sur l’oscillation magnétique de compensation.

Découvrez l’interview de Déborah Donnier avec Céline, la représentante de la société CEM-Vivant.

Exclusivité Prévention Santé

Mentionnez le code Prévention Santé pour avoir des réductions sur vos achats

[symple_button url= »https://www.prevention-sante.eu/contact » color= »orange » button_target= »_blank » btnrel= »nofollow »]Code promo PREVENTIONSANTE [/symple_button]

 

Prévention électromagnétique avec CMO

Téléphones, ordinateurs, antennes relais, Wi-Fi, …

Les émissions électromagnétiques de ces appareils peuvent, à moyen ou long terme, provoquer des effets biologiques tels que des troubles du sommeil, de la fatigue chronique, des difficultés de concentration, des troubles neurologiques et endocriniens, de s perturbations hormonales. Pour mémoire les ondes des téléphones portables ont été classées « 2B » par l’OMS, au même titre que le pesticide DDT ou le plomb.
Les normes officielles ne sont quant à elles pas adaptées : ces normes ne prennent en compte que les effets thermiques via une mesure du DAS (Débit d’Absorption Spécifique) sur des mannequins ou des cadavres d’animaux, sans aucune considération des extrêmement basses fréquences (ELF) émises par les appareils et de leurs effets biologiques à long terme.

Les ondes électromagnétiques naturelles (émises par le cerveau, le cœur, etc) sont de même nature que celles émises par nos appareils de communication ; de plus certaines plages de fréquences de ces appareils émetteurs correspondent à des fréquences naturelles, liées aux mouvements des ions, notamment calcium et magnésium. Des interférences peuvent se pro
duire, et conduire à des perturbations biologiques. Ces perturbations peuvent générer ensuite toute une cascade physiologique de réactions, engendrant entre autres des risques de troubl
es hormono-immunitaires ou cardio-vasculaires.

Le laboratoire Tecnolab/Comosystems a développé des « oscillateurs magnétiques de compensation », ou CMO, qui vont permettre aux cellules de l’organisme d’échanger de façon normale et naturelle, malgré la présence du rayonnement électromagnétique artificiel.

Dix années d’expérimentations biologiques et cliniques (en hôpitaux et laboratoires  universitaires indépendants), ainsi que des publications scientifiques internationales « avec comité de lecture » ont confirmé l’efficacité biologique des CMO.

Chaque CMO contient une solution microcristalline qui, activée par le rayonnement de l’appareil, va générer un signal hyper-faible : c’est le signal de compensation.
Ce signal de compensation va entrer en résonance avec les récepteurs des organismes vivants, et permettre ainsi aux cellules de l’organisme d’échanger de façon normale et naturelle, malgré la présence du rayonnement électromagnétique artificiel.
Il est nécessaire de tenir compte de l’éventualité d’effets pathologiques résultant de la chronicité de l’irradiation, dûe au nombre croissant d’émetteurs de champs électromagnétiques.

Les effets biologiques observés globalement sur l’ensemble des paramètres confirment l’induction d’un processus de stress biologique chronique, et indiquent qu’une exposition chronique -même de faible intensité, c’est-à-dire sans effet thermique – est un facteur de stress électromagnétique.
Si les effets de stress biologique liés à l’exposition aux champs électromagnétiques sont supprimés ou diminués par un moyen quelconque, on peut alors présager que cette action éliminera ipso facto la possibilité ou l’existence, contestés ou pas, de leurs effets délétères. Cela devrait permettre de prévenir l’apparition des pathologies prévisibles pouvant en découler.

Champs électromagnétiques environnants  : Les troubles biologiques possibles

Ondes électromagnétiques, l’état des lieux :
L’OMS et le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) classent les ondes des téléphones portables dans la catégorie « 2B », au même titre que le pesticide DDT ou le plomb. Cette décision démontre le non-fondé des normes actuelles, qui ne prennent en considération que les effets biologiques immédiats tels que les chocs électriques ou les brûlures.

temoins

Les effets à moyen ou long terme des champs électromagnétiques :

Une vingtaine de paramètres biologiques ont été étudiés en laboratoires universitaires et en hôpitaux
indépendants, durant une dizaine d’années. Ces études ont porté sur :

  • La production de mélatonine, qui est une hormone fondamentale dans la gestion de la fatigue, du sommeil, et dans la régulation du cycle « jour/nuit ». Un effondrement de cette production peut avoirdes conséquences sur la qualité du sommeil, la dépression, voire augmenter les crises épileptiques chez les sujets prédisposés.
  • La production d’anticorps, qui vont aider l’organisme à faire face aux agressions extérieures (virus, bactéries, etc). Il a été montré (Youbicier-Simo B-J., Bastide M., 1997-2001 Université de
    Montpellier) un effondrement de la production des anticorps sur les organismes soumis aux champs électromagnétiques (écran de visualisation à tube cathodique). La dépression immunitaire peut entraîner la possibilité d’infections chroniques ou récidivantes, bénignes ou plus graves.
  • L’ADN; ces études au cœur même de la cellule montrent une stimulation du gène responsable de la prolifération cellulaire.
  • La concentration intracellulaire en ion calcium. Le calcium a un rôle fondamental dans la plupart des réactions biochimiques à l’intérieur des cellules.
  • La production de neurones. Une diminution de 25% a été mesurée, ce qui peut expliquer des troubles de la mémoire à court terme.
  • La mortalité embryonnaire, qui est un révélateur des anomalies apparues au cours du développement des embryons.

Tous les résultats de ces études sont statistiquement significatifs ; certaines de des études (ADN, ophtalmologie) ont fait l’objet de publications scientifiques avec comité de lecture (revues par les pairs).

Découvrez la gamme CMO

cmo_produits

Site officiel

www.cem-vivant.com

[symple_button url= »https://www.prevention-sante.eu/contact » color= »orange » button_target= »_blank » btnrel= »nofollow »]Code promo PREVENTIONSANTE [/symple_button]

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

Prolonger le débat, commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.