Contraception naturelle par Méthode Sympto-Thermique : les bases - Prévention Santé
Grâce à vous : +1.000.000 vues +150.000 auditeurs +500 interviews

Contraception naturelle par Méthode Sympto-Thermique : les bases

Nous sommes Audrey GUILLEMAUD et Marjorie CAMBIER, deux professionnelles travaillant chacune à notre manière et avec des outils spécifiques, autour du féminin. En exclusivité pour Prévention Santé, nous avons décidé de nous associer pour co-écrire plusieurs articles autour de la contraception naturelle.

La méthode Sympto-thermique peut constituer une alternative si vous ne souhaitez pas prendre, ou ne supportez plus les contraceptions hormonales, ou si vous souhaitez retrouver votre cycle et votre féminin au naturel, sans pour autant instaurer de dispositif barrière (stérilet, diaphragme, préservatif, etc.).

Notre objectif ici est simplement de vous présenter cette méthode, en allant au devant des a priori à son sujet (elle est souvent vue comme rébarbative, difficile à mettre en place et finalement peu sûre).

Enfin, sachez qu’elle n’est pas spécialement meilleure qu’une autre, et ne convient pas forcément à toutes les femmes (si vous présentez une pathologie du féminin nécessitant un traitement hormonal obligatoire, si ce mode de contraception ne vous met pas totalement à l’aise, etc.). C’est finalement à vous de choisir la contraception qui vous convient le mieux, en fonction de vos priorités, de vos antécédents gynécologiques, de vos besoins et de votre personnalité.

Le premier article que nous vous proposons est une présentation simple de la Méthode de Contraception Naturelle : qu’est-ce que c’est, comment repérer ses jours fertiles / infertiles, quels sont les indicateurs du corps à observer, etc.

Qu’est-ce que la contraception naturelle par Méthodes Sympto Thermique?

La contraception naturelle Sympto Thermique consiste à LIRE, AU PRÉSENT, le déroulé de votre cycle, pour savoir si vous êtes dans une période :

1/ Naturellement fertile certaine

2/ Naturellement infertile certaine

En effet, sur un cycle de durée moyenne (durant entre 26 et 30 jours), une femme n’est réellement fertile que pendant 8 à 10 jours consécutifs.

Comment repérer ces jours fertiles ?

Pour repérer ces jours fertiles, il faut se faire former, à savoir faire un bon diagnostic de ce que vit son corps, au naturel, et au présent : cela ne s’invente pas !

La formation repose surtout sur le fait de bien comprendre le cycle HORMONAL féminin, qui fonctionne, en 3 temps :

Un temps de fertilité faible puis croissante (pré-ovulatoire), puis un temps de fertilité maximale, puis un temps de fertilité totalement absente (post ovulatoire).

Ce rythme est présent : chez toutes les femmes, et fonction de leur cycle hormonal.

Le cycle des hormones féminines, lors d’un cycle de 28 jours  :

Il faut surtout apprendre les 3 étapes que connait un cycle :

  • L’infertilité relative
  • La fertilité certaine
  • L’infertilité certaine

Et bien comprendre, que chaque production dominante de vos hormones , vous garantit soit:

  • La fertilité naturelle certaine (œstrogènes dominants)
  • L’infertilité naturelle certaine (progestérone dominante)

Lorsque l’hormone garantissant la fertilité, ou celle garantissant votre infertilité, est dominante dans votre cycle : cela provoque des modifications visibles de certaines parties de votre corps.

Vous verrez alors certains « symptômes » physiques apparaitre. Ce sont ces manifestations réactives, que l’on va observer !

Quelles sont les parties du corps à observer, pour lire son cycle ?

On observe les parties du corps réactives naturellement aux dosages d’hormones :

*** La réactivité du col de l’utérus  au dosage hormonal :

– il s’agit de repérer la perte naturelle fertile (un repérage externe et réalisable par toutes les femmes, même en présence d’un hymen)

OU

– de repérer la modification du col de l’utérus (un repérage interne, et à réaliser seulement si la femme le souhaite).

En effet, les changements de la perte fertile et du col (changement d’aspects, et de texture) vous montrent sans nul doute (car ce sont des témoins hormonaux) : que la fertilité arrive, puis que l’ovulation est en train de se produire de façon certaine, puis que la fertilité a disparu de façon certaine.

*** La réactivité de la température du corps au dosage hormonal

Tout l’organisme montant en température après l’ovulation, on prendra la température anale ou buccale au réveil … quelques matins par mois seulement !

Quel est le taux d’efficacité pratique ?

L’efficacité de la méthode contraceptive sympto-thermique a récemment été requantifiée par l’organisme Seréna Québec (http://fr.serena.ca/), et a été établie à 99%, pour les couples utilisant la méthode « avec soin et constance, sans erreur (…) suite à un enseignement compétent et avec la collaboration des deux membres du couple ».

Pour plus d’informations sur les critères garantissant en usage de la Méthode, son efficacité maximale : http://formations-contraceptionnaturelle.blogspot.fr/2017/01/comment-obtenir-99-defficacite-en.html

Voici donc une présentation simple de la Méthode Sympto-thermique, qui vous permet, si vous le souhaitez, d’adopter une contraception naturelle efficace, en toute sécurité.

​​Dans notre prochain article, nous évoquerons les liens entre contraception naturelle, désir et complicité au sein du couple, et lâcher prise.

Images :
http://www.mltherapeute.com/fr/services.html
https://plus.google.com/+AngelPionPhotographeCannes/posts/HJgFKzNfH2g
http://www.lasantepourtous.com/Infos-Sante/Quelle-contraception-choisir

Auteures : Audrey GUILLEMAUD et Marjorie CAMBIER

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés