Des députés demandent un moratoire sur les vaccins obligatoires - Prévention Santé
Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Des députés demandent un moratoire sur les vaccins obligatoires

« Il faut convaincre et non pas contraindre », tel est le mot d’ordre lancé par des députés appartenant à plusieurs partis lors d’une conférence de presse à l’Assemblée Nationale ce lundi 2 octobre.

Ces élus estiment que ce n’est pas en instaurant l’obligation vaccinale pour 11 vaccins dès janvier prochain que l’on va restaurer la confiance.

« Nous sommes là dans une démarche transpartisane » insiste Blandine Brocard, députée La République en Marche du Rhône.« Il n’est pas raisonnable en si peu de temps de prétendre traiter un sujet aussi sensible et fondamental » ajoute la députée qui n’hésite pas à prendre le contrepied d’une décision annoncée par son parti.

Deux autres députés « marcheurs » ont eux aussi décidé de réclamer un débat public sur l’obligation vaccinale : Eric Alauzet (Doubs) et Jacqueline Dubois (Dordogne). Sont venus les rejoindre des députés « insoumis », Caroline Fiat et républicains, Didier Quentin .

Du côté des communistes, c’est la sénatrice Laurence Cohen qui s’est élevée lors de cette conférence de presse contre une obligation qui ne tient pas compte des effets secondaires des vaccins.

« Comment se fait-il que l’aluminium ait  pu être retiré des vaccins pour chats et que ce ne soit pas possible pour les êtres humains ? » a-t-elle demandé avant d’ajouter qu’elle ne voterait pas la loi en l’état.

La sénatrice s’est également étonnée que les laboratoires pharmaceutiques « dictent » la politique vaccinale.

Nous ne rejetons pas la vaccination en général mais nous demandons un moratoire sur l’obligation a pour sa part déclaré la députée européenne Michèle Rivasi (EELV).

Dans les jours qui viennent, ces élus joindront leur voix dans une lettre ouverte en faveur d’un moratoire sur l’obligation vaccinale. Ils espèrent convaincre le gouvernement que cette obligation ne fera que renforcer la défiance à l’égard des vaccins contrairement à l’objectif officiel recherché.

 

Blandine Brocard Députée LREM
Michèle Rivasi , Députée européenne EELV
Laurence Cohen, sénatrice PCF

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés


Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce journalisme d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons que notre point de vue est important, car cela pourrait aussi être le vôtre. Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

1 Commentaire

  1. « Rendre la confiance dans les vaccins, car quand les vaccins sont obligatoires les gens sont en confiance. Personne ne doute de la sécurité du DTPolio que tout le monde fait … et simplement je veux rendre la confiance par l’obligation… »
    Rendre la confiance par l’obligation!!!

    C’est une affirmation que l’on peut trouver directement dans 1984 de Georges ORWELL. Mais ce livre est un roman, une fiction. Je conseille d’ailleurs à tous de lire ou de relire ce roman.

    La santé en France prend donc le chemin de la société décrite par ORWELL dans son roman et cela est particulièrement inquiétant.

    http://hippocrate-et-pindare.fr/2017/10/05/obligation-vaccinale-la-ministre-de-la-sante-et-le-cnom-conseil-national-de-lorde-des-medecins/

    Réponse

Réagissez ! Postez un commentaire

Share This