Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

L’eau de Quinton, une vraie thérapie marine

L’eau de mer est un produit universel, omniprésent sur terre et auprès duquel il fait bon être et vivre, rappelons aussi que la vie est apparue dans l’eau et que le corps humain est composé à 70% environ d’eau.

Si les bienfaits de l’eau de mer sont largement avérés, toutes les eaux de mer proposées sous forme de compléments alimentaires buvables ne se valent pourtant pas. Et dans ce domaine, seuls les laboratoires Quinton sont les dignes et fidèles héritiers de la thérapie marine tel que l’a énoncé le célèbre biologiste René Quinton.

Rétablir son équilibre minéral pour rétablir son équilibre vital

LES LABORATOIRES QUINTON RECUEILLENT L’EAU DE MER ET PROCÈDENT À UNE FILTRATION STÉRILISANTE POUR SA CONSOMMATION.

quintonschema

1. L’EAU DE MER EST EXTRAITE ENTRE 20 ET 30 M DE PROFONDEUR DANS LE GOLFE DE GASCOGNE

Dans une zone bien spécifique (vortex) de l’Océan, protégée par les lois maritimes internationales, où les niveaux de plancton garantissent la capacité maximale d’absorption de ces minéraux.

2. L’EAU DE MER EST MICROFILTRÉE À FROID À 0,22 MICRON (CHAQUE PORE EST 5000 FOIS INFÉRIEUR À 1 MM).

C’est le seul processus qui conserve les propriétés nutritionnelles de l’eau de mer et garantit la sécurité du consommateur, et évite l’oxydation et la déshydratation des cellules.
En aucun cas les Laboratoires Quinton ne chauffent ni ne stérilisent leur eau de mer. Chauffer l’eau de mer détruit les éléments organiques (enzymes, vitamines) qu’elle contient naturellement, et entraîne la formation de radicaux hydroxyle, lesquels sont responsables de la déshydratation de l’organisme (soit le contraire de l’effet recherché).

3. L’EAU DE MER QUINTON PASSE LES CONTRÔLES DE QUALITÉ LES PLUS EXIGEANTS :
et est conforme aux GMP, les bonnes pratiques de fabrication, selon la norme FDA concernant les compléments alimentaires. Les techniques de filtration sont conformes à la Pharmacopée européenne pour la préparation ultérieure en salles blanches de classe A pour les éléments thermolabiles, selon le protocole original de René Quinton. Les Laboratoires QUINTON bénéficient du statut de laboratoire pharmaceutique.

Interview

Qui êtes-vous? Quelle est votre position dans la société Quinton ?

François Xavier Coll, Directeur Général des Laboratoires Quinton.

Pouvez-vous décrire ce qu’est l’eau de Quinton ? Qui est Réné Quinton ?

renequintonL’eau de mer,  ramenée à l’isotonie corporelle, est identique à notre milieu interne et comporte 78 éléments minéraux bio-disponibles. Les travaux de Réné QUINTON  (1866-1925) ont justement permis de montrer cette similitude entre l’eau de mer et notre plasma sanguin, véritable aquarium marin vivant.

En 1904, est publiée l’oeuvre emblématique de René Quinton «L’Eau de Mer, milieu organique», laquelle signe la genèse des Laboratoires Quinton qui commercialisent, dès 1905, le fameux «Plasma de Quinton».  À cette époque, les efforts de René Quinton se centreront surtout sur les enfants : les malades atteints d’athrepsie ou/et d’entérites cholériformes guérissent spectaculairement, après les premières injections d’eau de Mer.

La clinique montre qu’ils retrouvent l’appétit et reprennent rapidement du poids. Conforté par ces résultats, René Quinton décide d’ouvrir les Dispensaires Marins qui deviennent rapidement populaires en raison des excellents résultats de la Thérapie à base d’injections d’eau de Mer. Le premier d’entre eux s’ouvre à Paris, près de la gare Montparnasse, en 1907 et on y réalise en moyenne 10 000 injections par mois. Puis, d’autres dispensaires sont créés dans tous les quartiers de Paris, dans d’autres régions de France et dans d’autres pays(GrandeBretagne, Belgique, Égypte, États-Unis, etc.).
En 1970, apparaissent dans le VIDAL le «Plasma de Quinton» sous le nouveau « Visa» (numéro d’enregistrement des médicaments) no NL 5735 et «Duplase de Quinton» sous le no NL 5736. En 1973, ces «Visas» (génériques) se transforment en AMM (Nouveaux enregistrements de médicaments) qui identifient chaque forme galénique. Mais leur commercialisation sera arrêtée en 1982 du fait de l’harmonisation des Pharmacopées européennes et l’obligation des laboratoires pharmaceutiques de s’y adapter. Cependant « QUINTON Buvable» commence à être commercialisé en tant que «complément alimentaire».

Quiton a basé sa théorie scientifique sur une prémisse universelle, constituant ainsi la base de sa thérapeutique : reconstituer la cellule endommagée à l’aide d’Eau de Mer.

En 1989, les «Laboratoires QUINTON–Océan-Thérapie» ouvrent une nouvelle voie dans le cadre des «compléments alimentaires».
En 1996, la patente est obtenue et les Laboratoires Quinton International, dont le siège central se trouve à Alicante (Espagne), sont créés, dans le cadre de l’Industrie Pharmaceutique, avec les autorisations correspondantes octroyées par l’Agence du Médicament pour la qualité (GMPs) de l’élaboration à froid des spécialités thermolabiles.

Quelle est la valeur ajoutée aujourd’hui avec votre eau de mer ?

Dans une étude réalisée par le Dr. Geethalakshmi Radhakrishnan et son équipe du Department of Surgery II, Faculté de Médecine de la Kochi University (Japon), et publiée dans Biochemical and Biophysical Research Communications, il a été démontré qu’il existe dans l’eau de mer des molécules organiques dissoutes (Dissolved Organic Matter « DOM ») ayant une action pharmacologique et dont l’élimination ou l’altération affecterait la qualité de l’eau de Mer et les bénéfices que celle-ci apporte à l’organisme.

L’équipe du Dr. Radhakrishnan démontre dans son étude comment une fraction d’eau de mer extraite avec de l’éthanol, dénommée C18-DOM, est capable d’inhiber l’agrégation plaquettaire comme l’aspirine et de stopper la progression de l’athérosclérose. Selon le même groupe de recherches : «Notre étude démontre un effet biologique de la DOM océanique, qui possède différentes implications importantes, y compris une stratégie thérapeutique apparente dans le traitement de l’athérosclérose».

L’étude confirme la nécessité de comprendre l’action de l’eau de Mer comme la résultante de l’action de chacun de ses éléments en synergie (totum).

Les différentes études réalisées nous démontrent de façon indiscutable, que l’on ne peut faire abstraction d’aucun des composants de l’eau de Mer et que, pour cette raison, le processus d’élaboration doit être extrêmement rigoureux et éviter toute manipulation qui pourrait altérer l’un de ses éléments.

Dans cette optique, les Laboratoires Quinton ont toujours recherché pour leurs prélèvements une zone maritime présentant une intense activité biologique associée à une pureté d’eau maximum, évitant scrupuleusement l’ombre d’agents contaminants.

René Quinton, dans son ouvrage « L’eau de mer, milieu organique » nous indique que l’eau océanique utilisée dès le commencement de ses travaux était prélevée au large d’Arcachon (Gironde), sur l’Atlantique, c’est- à-dire dans le golfe de Gascogne. Ce secteur d’eaux du grand large, riche en zones de pêche, montre, même de nos jours, une vitalité peu commune. En effet, les dernières photos-satellites révèlent que la présence de phytoplancton non seulement ne décroît point mais, au contraire, augmente notablement en raison d’une grande richesse planctonique en nutriments de ces eaux.

tabla_vademecunLes contrôles microbiologiques, physico-chimiques des principaux ions sont renouvelés sur le produit final afin de garantir la qualité de l’eau de Mer obtenue via le processus d’élaboration. Les analyses et les contrôles effectués sont à la disposition des Autorités Sanitaires, qui périodiquement inspectent les installations des Laboratoires ainsi que le processus d’élaboration.

L’ensemble de ces contrôles assurent une garantie totale de l’eau de Mer que les Laboratoires emploient pour l’élaboration de leurs spécialités.

La qualité d’un produit élaboré, quel qu’il soit, ne s’affirme pas sans preuve et se confirme par des analyses officielles diverses et répétées.

Soucieux de conjuguer, d’une part, le respect de la tradition et d’autre part, leur insertion dans la modernité scientifique, Les Laboratoires Quinton, ont entrepris la recherche d’options optimales de captation des meilleures sources hydriques pour l’élaboration de leurs spécialités.

Le premier résultat de cette recherche se manifeste par l’adoption de l’eau de source Fondetal® caractérisée par une très faible minéralisation (+/- 25 mg/l) et, malgré celle-ci, une notable richesse en silice.

Cette basse minéralisation permet de diluer l’eau de mer sans altérer son équilibre ionominéral ; de plus, la présence de silice permet une action spécialement marquée sur la matrice extracellulaire et le tissu conjonctif, cibles de l’action systémique de l’eau de mer.

La différence avec les autres pseudos Eau de Quinton ? Y-a-t-il une réglementation, une norme de validation ?

Non, il n’y a pas de réglementation, le seul fait de suivre scrupuleusement le protocole de René Quinton est la garantie des meilleures eaux possibles.

Citez-nous des références d’experts comme le Pr Marc Henry que nous avons interviewés dans notre émission. Quelles preuves scientifiques défendent-ils sur l’eau de Quinton ?

Maurice Aubert a démontré ce qu’est la biocénose : la transformation des minéraux INORGANIQUES en minéraux organiques pour le reste de la chaîne alimentaire.
James Oschman a démontré l’importance de l’énergie contenue dans les ampoules et spécialités Quinton.
Le Dr Nicolas Stelling à démontre l’importance de la microfiltration à froid pour la conservation de l’énergie de nos spécialités.
Le Dr Roy Dittman a fait un immense ouvrage sur l’importance du Quinton lors de la conception, voir sur internent le livre Brigthon Baby.

Quelles sont les vertus d’un traitement avec les ampoules d’eau de mer QUINTON ?

QuintonisotonicPar sa teneur en chlorure, Quinton Isotonic :

  • Contribue à une meilleure digestion grâce à la production d’acide chlorhydrique dans l’estomac.
  • En prévention avant l’hiver, aux changements de saison.
  • Après la prise des ampoules Hypertonic pour en prolonger les bienfaits.

QuintonHypertonicPar sa teneur en magnésium, Quinton Hypertonic contribue :

  • à l’équilibre électrolytique, à un métabolisme énergétique normal et à réduire la fatigue,
  • au fonctionnement normal du système nerveux et à des fonctions psychologiques normales.
  • à une synthèse protéique et à une fonction musculaire normale.

L’importance de faire un apport équilibré de 78 minéraux et oligoéléments organiques et parfaitement assimilables par notre métabolisme as une action très complète sur notre organisme, agissant comme régulateur de l’homéostasie.

Comment se passe un suivi par prise de Quinton ?

Chaque organisme est un monde en soi et a ses propres besoin, normalement le patient obtient des bons résultats après quelque jours, mais il faut toujours adapter le traitement en fonction des besoins de la personne et être suivi par un médecin ou professionnel de la santé.

Quel avenir pour l’eau de Quinton ?

Nous continuons à exporter le Quinton vers de nouveaux pays, donc à développer l’utilisation d’ampoules buvables QUINTON dans le monde entier. Récemment, nous avons obtenu la certification de nos Sprays  comme « Dispositif Médical », ce qui nous ouvre de plus amples utilisations. Par ailleurs, suite à une collaboration avec un groupe d’infirmiers en Espagne, nous allons développer l’utilisation  de l’eau de mer en milieu hospitalier pour le lavage, traitement et la cicatrisation de plaies.

La recherche aujourd’hui

L’extrême complexité du monde du vivant, dont la clef se trouve être l’eau, nous devrions dire l’eau de mer, nous permet d’affirmer le rôle fondamental joué par l’infinitésimalité dans le processus de la vie.

Le Professeur Marc Henry, Directeur du Laboratoire de Chimie Moléculaire de l’État Solide, spécialiste de la physique et de la chimie de l’Eau, Université de Strasbourg, nous indique que «chaque ampoule buvable de QUINTON pourrait contenir jusqu’à 1,24 Péta octets (1.240 Téra octets) d’informations»! Ce qui revient à entériner les affirmations imagées et péremptoires du Professeur Manuel Garcia Velarde, Chaire de Physique, Université de Madrid et Université Libre de Bruxelles «plus de 80% du cerveau humain est de l’eau de mer, solution saline».

C’est cette complexité marine, en majeure partie due à son infinitésimalité et son aspect ondulatoire, que nous fait saisir indirectement Carmen Angulo, Université Catholique de Louvain, Belgique, dans son article «Du microcosme nucléaire au macrocosme stellaire» en nous plongeant dans les mesures paradoxales qui sont utilisées, de 10-15 mètre à 1022 mètres, ce qui nous oblige à replacer l’Océan à sa juste mesure, humaine et terrestre.

Les possibilités thérapeutiques de l’eau de Mer, comme élément indispensable au développement harmonieux de la vie, s’appuient fondamentalement sur le fait que la qualité de l’eau organique est essentielle pour le maintien de l’équilibre hydrominéral de nos cellules. Celles-ci s’alimentent de l’eau extracellulaire et des ions qui circulent autour d’elles. Le Dr. Albert-Claude Quemoun, Chargé de cours à la Faculté de Médecine de Paris XIII, présentait, en 2012, une nouvelle approche de l’eau de Mer, dans son aspect infinitésimal, insistant non seulement sur la présence de tous les éléments indispensables à la vie, mais sur leur biodisponibilité. «Ici, rien ne manque, l’organisme reconnaît non seulement ses carences mais aussi ses faiblesses. Il n’y a pas d’excès, les minéraux sont bio-disponibles, et, selon le terrain, l’organisme peut réagir différemment».

Les mesures prises, lors d’une étude en aveugle, par le Docteur Nicolas Stelling (Suisse) en 2012 par la Technique du Bioscope (utilisée par la NASA), nous démontre, sans l’ombre d’un doute, que le temps de vie de la liaison hydrogène, de 10-15 seconde, est la preuve absolue de la thermostabilité de cette eau de mer, ce qui entraîne une complexité et une difficulté permettant de cerner sa compréhension.

Au stade de nos connaissances il convient de rappeler que l’on ne sait toujours pas si l’ADN a précédé l’ARN ou inversement. Qui plus est, la revue Nature a publié une étude mettant en évidence la survie de bactéries vieilles de 250 millions d’années, mieux armées pour la survie car dotées d’un ADN actif. Une nouvelle fois, un sujet polémique!

Notons, pour terminer cette approche, que le biophysicien et biologiste moléculaire Pjotr Garjajev, Académie des Sciences de Moscou, Russie, appuyé dans ses travaux par le physicien quantique, Docteur Vladimir Poponin et collaborateurs, ont démontré que l’ADN «junk», c’est-à-dire l’ADN « inutile », qui aurait représenté 90% de l’ADN (!) est en réalité modulable (fréquence laser) et par conséquent l’information génétique l’est également. Ce qui con rme et entérine l’immense pouvoir des ondes génétiques.

En vérité, nous ne pouvons qu’effleurer la réalité! Il nous faudrait de plus, pour approfondir, aborder la surfusion, les «Molécules organiques dissoutes» (DOM), l’activation du système immunitaire, des effets de l’ «ADN fantôme» et bien d’autres points d’interrogation que l’épigénétisme peut nous aider, non pas à résoudre, mais à mieux comprendre.

Et pour conclure, le Professeur Luc Montagnier, Prix Nobel de Médecine 2008, a démontré que l’« ADN émet des signaux électromagnétiques vers l’ADN lui- même, via les molécules d’eau», car «…L’eau est un liquide extraordinaire fait de grains organisés » et qu’ « une autre molécule extraordinaire c’est l’ADN à double hélice entourée d’eau… (il) organise l’eau qui est autour et qui garde l’information de l’ADN… », ce qui ouvre la porte aux notions de télé-transportation quantique de matériel génétique telle qu’elle est exposée dans une étude publiée le 12/01/2011, Scorn over claim of teleported DNA dans la revue New Scientist.

Où peut-on en savoir plus sur vous ?

FacebookTwitterYoutube

[symple_button url= »http://www.laboratoiresquinton.com » color= »orange » button_target= »_blank » btnrel= »nofollow »]Visiter le site des Laboratoires Quinton[/symple_button]

 

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

14 Commentaires

  1. Norret

    Myrtille.Bonjour ,j’ai de l’hypertension ,maladie de lyme ,et syndrome d’elers danlos ,puis je envisager un traitement et à quel rythme? merci de votre réponse.

    Réponse
  2. Water

    Le Quinton est il un traitement-complement au Quotidien et comment le prendre? Après un peu de recherche sur internet et même dans les conferences de Marc Henri… on parle d’eau (légère) à Jeun…pour le nettoyage cellulaire…
    Donc le Quinton, à prendre hors des repas, comme 30 min après le premier verre d’eau et accompagné avec un complement vitaminé comme un fruit, c’est bien cela?..

    Réponse
    • Doc S’en Mêle

      Le Pr Marc Henri ne s’intéresse pas à l’aspect micro-nutritionnel de l’eau mais imagine que sa nature quantique la rend naturellement capable de transmettre de l’information.

      Pour des gens normaux comme vous et moi il faut comprendre l’eau de mer comme un formidable gisement de micro-nutriments faciles à consommer. Par exemple une ampoule d’hypertonique tous les matins à jeun à garder une minute sous la langue et avaler ensuite.

      C’est salé. Ca réveille…

  3. Arno

    Bonjour , je vais commencez sur 3 mois , un traitement de 1 ampoule le matin d hypertonique , et 1 ampoule l après midi d ysotonique cela je pense vas me remettre d aplond qu en pensez vous ? je vous remercie

    Réponse
  4. Alexandre Djordjevic

    bonjour j’ai 2 discopathies et suis tres déminéralisé me conseillez vous de prendre le serum isotonic ou hypertonic et combien d’ampoules par jour
    merci de votre réponse

    Réponse
  5. Techer céline

    bonjour
    vous ne parlez pas du tout du quinton isotonique injectable ?
    pourquoi ?

    Réponse
    • Deborah Donnier

      En France, l’injection n’est pas autorisé.

  6. Nathalie

    Bonjour
    Ma question va vous paraître stupide.
    Je suis allergique aux crustacés et à l’iode injection.
    Puis je prendre sans problème les ampoules.
    Merci

    Réponse
    • Doc s'en mêle

      Il n’y a aucune allergie possible aux sérums marins, allez-y sans crainte!

  7. Doc s'en mêle

    Bonjour monsieur, une ampoule de Quinton hypertonique le matin à jeun peut effectivement beaucoup vous aider, attention toutefois à ce que vos symptômes ne trouvent leur origine dans votre traitement médical…

    Réponse
  8. Plovier

    Je suis en dépression et depression et j ai des pertes de mémoires je suis très anxieux et je fais des crises de panique .l eau de Quinton peut elle m aider à retrouver un bon équilibre

    Réponse
  9. Plovier

    Je voudrais savoir si cette eau à des effets bénéfiques sur la dépression et sur la memoire .j ai subi se nombreux chocs psychologique

    Réponse
  10. claudine chopin

    cela me fait énormément plaisir d’entendre tout cela, j’en ai la conviction profonde sans pouvoir l’expliquer par manque d' »éducation »

    Réponse

Prolonger le débat, commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.