Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Du foetus humain dans les vaccins : incroyable mais vrai !

Pourquoi de l’ADN de fœtus humain dans les vaccins pour Bébés ? Cela paraît incroyable mais c’est la réalité. Les vaccins sont contaminés. L’ordre des biologistes italiens a trouvé des quantités importantes d’ADN humain en analysant le vaccin Rougeole-Oreillons-Rubéole-Varicelle (Priorix-tétra). En France nous avons le même vaccin sans la varicelle. La pharmacologue  Loretta Bolgan a communiqué cette information lors d’un congrès organisé par l’Ordre des biologistes italiens à Rome en janvier 2019.

Je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi grave » explique la chercheuse,
Ce ne sont pas des quantités résiduelles, nous en avons trouvé pour l’équivalent de 360 000 cellules de fœtus humain.

D’où vient cet ADN de fœtus humain ?

Il vient des cellules de culture humaines qui ont servi à cultiver les virus du vaccin. Les virus du vaccin RORV sont des virus vivants. Leur virulence est atténuée lors du processus de fabrication.

Normalement le bouillon de culture doit être filtré pour éliminer les cellules qui servent à la fabrication. En aucun cas l’ADN de ces cellules ne devrait se retrouver dans le vaccin final.

Jusqu’à 88% du total d’ADN du vaccin.

Pourtant ces analyses montrent qu’il y a bien de L’ADN humain en quantités qui ne sont pas juste des traces: Jusqu’à 88% du total d’ADN du vaccin. L’ADN retrouvé dans les vaccins est celui des « cellules MRC 5 ». Elles proviennent à l’origine d’un fœtus mâle avorté à 14 semaines en 1966. Prélevées dans ses poumons, elles ont été rendues immortelles donc cancéreuses pour se reproduire en permanence.

Ainsi on peut y cultiver des virus car le virus a besoin de coloniser une cellule pour se reproduire . Les « cellules MRC 5 » sont mentionnées dans la notice du vaccin, mais en tant que support de fabrication, en aucun cas comme composant principal du vaccin.

Les cellules humaines MRC5 ne sont pas des composants du vaccin Priorix tetra mais des supports intermédiaires supposés disparaître.

 

Quels sont les risques ?

Peu  ou pratiquement pas d’études  sont faites sur la présence de cet ADN étranger encore moins sur les risques. On sait pourtant qu’injecter avec une seringue de l’ADN étranger quel qu’il soit peut être très dangereux ; cet Adn peut provoquer des cancers mais aussi des maladies auto-immunes

On soupçonne un rôle dans l’Autisme. Le système immunitaire du bébé aura du mal à neutraliser ces corps étrangers. De plus Les biologistes ont trouvé d’autres contaminants dans ces vaccins : des virus  accidentels dont certains cancérigènes , des produits chimiques, des désherbants, des médicaments. En revanche la Rubéole supposée présente dans le vaccin n’a pas été retrouvée.

Les vaccins sont-ils donc sûrs ? Sont-ils donc efficaces ?

Cette découverte a   été communiquée aux Autorités sanitaires italiennes et européennes. Jusqu’à présent aucune information officielle n’est venue expliquer la présence en masse de ces résidus humains dans les vaccins.

Celles-ci ne contrôlent pas les vaccins une fois  sur le marché. Elles font confiance aux laboratoires qui les fabriquent.

Est-ce bien éthique ? Est-ce une démarche responsable en matière de santé publique ? Chacun a sa réponse, mais tout le monde doit être informé.

Source :

Ces analyses coûteuses ont été financées par L’association de consommateurs CORVELVA. 

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

13 Commentaires

  1. RADER

    Le Dr Theresa DHEISER, hématologue, spécialiste de physiologie moléculaire et cellulaire, Pte du SCPI de Washington a aussi confirmé et publié la présence en grande quantité d’ADN foetal dans le MMR et vaccin varicelle (qu’elle a présenté au congrès annuel des biologistes italiens à Rome ce 25 janvier) capable d’entrainer des mutations génétiques observées chez 60% des enfants autistes et ceux atteints de cancers, et aussi de maladies auto-immunes.

    Réponse
  2. Chris

    Bonjours,
    Les cellules MRC5. son effectivement des cellules embryonnaire de type fibroblastique cultivés in vitro et utilisés comme substrat dans la conceptions des vaccins. ce n’est pas un secret comme vous semblez le dire vous même et c’est marqué sur la boite.
    Par contre la contamination dont vous parlé portait sur le risque d’infection de ces cellules pas des virus potentiellement pathogene et a été ecarté comme le montre une rapport de l’ANSM disponible sur son site.
    le débat n’a donc jamais porter sur l’utilisation même de cellules embryonnaire ou humaine qui sont d’ailleurs utilisés depuis des années dans la recherche médicale. Non pas par desire maléfique de tuer des embryons pour en extraite leur force vital mais a cause de leurs potentiel et des perspective médical interessante. on peut d’ailleurs retrouvé les avis du comité d’éthique sur le sujet
    https://www.ccne-ethique.fr/sites/default/files/publications/avis053.pdf.
    Maintenant si vous préférez inciter les gens à redécouvrir des maladies qui faisaient des ravages il y’a quelques décennies, la liberté d’expression vous l’autorise, sachez juste que vous mettez en danger des gens en manipulant ainsi la vérité et en faisant de la désinformation.

    Réponse
    • pavixy

      Sauf que l’autrice a bien indiqué que si c’est indiqué dans la composition c’est sous le terme « support de préparation ». Comme volonté de désinformer vous ne pouvez pas faire la leçon…
      Ensuite vous ne répondez pas au fait que l’on trouve trace de ce « support » dans l’injection et de la dangerosité de la présence d’adn étranger dans un corps humain.
      Ensuite voys faites mine d’ignorer que l’info ne provient pas de la reporter mais d’une biologiste qui a annoncé la chose lors d’un congrès.
      Ensuite l’argument « on l’a toujours fait » mais alors : « au secours !!! ». La vache folle, vous avez la mémoire courte ? Les scientiques et le conseil de l’ordre ne sont plus crédibles auprès de la population. (L’autrice explique bien qu’aucune contre mesure n’est faite par les services publics). Les reporters (et je ne la connais pas) nous sont aujourd’hui indispenables. Appelez-ça la théorie du complot si ça vous rassure… qui n’aura pas survévu ne verra pas…

      Pluralité des opinions, respect des opinions. Les oignons pour pleurer…

  3. Feyb

    Vous pourriez éviter de publier des études non validées juste pour faire du sensationnalisme?! Merci.

    Réponse
  4. Beaud Zufferey Carine

    Vous n’avez pas honte de publier des conneries pareilles! Vous avez fait vos études de journalisme au café du commerce?
    Pour info, ce vaccin est cultivé sur des fibroblastes de poulet… Vous chercherez dans le dictionnaire!

    Réponse
    • Camille Bodin

      Cher Monsieur, vous n’avez qu’à lire la notice de fabrication du vaccin. Les MRC-5 sont signalées comme support de culture.
      Ensuite vous faites une petite recherche pour découvrir que les MRC-5 proviennent bien d’un foetus humain avorté.

    • pavixy

      Alors Mr l’expert vous allez nous dire aussi que la biologiste a juste menti et dit n’importe quoi face à un congrès de biologistes et qu’elle a tout inventé : en Italie on peut encore visiblement enxore s’exprimer. il n’y aurait selon vous aucune possibilité qu’il y ait la moindre trace d’adn humain dans les vaccins ? Grosse responsabilité d’affirmer ça. Et vous pensez aussi que le public continue à croire les déclartions (politisées) de l’agence de santé ?

    • dreamer

      Et ça c’est quoi ?

  5. Lulu

    Vous dites que vous informez mais en fait vous prenez de vieilles infos qui date de 5 de 10 ans et vous montez les gens parce que vous surfer sur la théorie du complot ce dont vous parlez ça existe depuis déjà plus de 10 ans même déjà dans les années 90 je pense que la majorité de la population est déjà bien au courant et c’est un véritable bienfait c’est quand même mieux en tout cas que de s’en passer informé c’est une chose maintenant dire de manière systématique l’inverse du bon sens et d’essayer de trouver des problèmes là où il n’y a rien du tout c’est quand même sacrément différent.

    Est-ce que vous vous rendez compte que les vaccins sont quand même un sacré bienfait et que tous les jours des gens meurent parce qu’ils n’ont pas le droit d’en avoir est-ce que vous vous voyez de ne pas vacciner vos enfants et les laisser courir ce risque ?

    De toute manière arbitrairement les gens vous me commenter en disant que la théorie du complot ça existe pas patati patata moi j’ai envie de dire c’est triste à dire mais le temps fera son œuvre.

    Personnellement je trouve que c’est très bien de remettre en cause mais à bon escient.
    Sinon c’est quoi la suite de dire que la terre est plate lol

    Et je vous dirais bien de vous renseigner sur 3 ou 4 site fiable mais vous allez encore crier à la théorie du complot aux gens manipuler mais bien sûr en gros ce sont les gens qui se renseigne et qui sont manipulés et les gens qui croient ce genre d’article qui ne le sont pas on marche sur la tête

    Réponse
    • pavixx

      Vous devriez éviter de statuer sur ce que sait ou pense la population. Il y a pour une immense partie perte de confiance, connaissance des conflits d’interets et méfiance au regard de l’opacite. Donc selon vous, tout ça était vrai il y a 5 ans ?

  6. Amelie

    C’est honteux de jouer avec la santé des gens, alors que l’on sait que chacun a besoin des vaccins…

    Réponse
    • pavixy

      Non Madame, tout le monde sait qu’on a besoin de Dieu, etc… etc…

Prolonger le débat, commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *