Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Guidel : le mystère des bébés sans bras

Que se passe-t-il à Guidel, petite commune littorale du Morbihan ? Plusieurs bébés sont nés avec un bras ou une main en moins depuis le début des années 2010. Pourtant, ce n’est qu’avec sept ans de retard au mois d’octobre dernier que les autorités sanitaires reconnaissent l’existence d’un problème.

Ce sont les médias qui ont sonné l’alarme après avoir été alertés sur les mêmes malformations congénitales dans le département de l’Ain. Le maire de Guidel, Jo Daniel découvre alors la situation ; personne ne l’a tenu informé jusque là.

Le maire prend alors sur lui d’organiser une réunion d’information entre les 4 familles concernées et les autorités sanitaires, à savoir l’Agence Régionale de Santé et l’Agence Santé Publique France.

L’Agence Santé Publique France s’est excusée.

Cette réunion est donc une première pour les familles. Elles ont découvert, elles mêmes, les cas multiples de malformations  grâce à un groupe Facebook  en 2015  et cela quatre ans après la naissance de leurs enfants nés entre 2011 et 2013.

« L’Agence Santé Publique France s’est excusée de ne pas nous avoir informés, » explique juste après la réunion Samuel Bernard le père d’un enfant né avec une malformation.

Aurélie Bingler, maman d’une petite fille née sans avant-bras droit.

 

Ce sont aussi les parents qui ont alerté le Registre de Bretagne en 2015 comme le confirme la Réunion publique organisée le soir même avec les pouvoirs publics.

« C’est en 2015 que le Registre breton informe Santé Publique France » retrace François Bourdillon, le directeur de cette agence officielle chargée de la veille sanitaire.

5 nouveaux cas dans l’assemblée

Dans l’assemblée ce  soir-là, on découvre alors que cinq autres familles de la région ont aussi eu des bébés malformés. Face aux représentants des autorités de santé, elles s’étonnent de ne pas avoir été contactées et informées .

« Mon fils est  né en 2003 avec une agénésie de la main gauche, prenez les adresses », dit l’un d’eux . « Ma fille est née avec une main en moins et j’habite à 15 km de Guidel et je n’ai pas été contactée, »ajoute Aurélie Bingler une maman de Calan. Puis elle précise, « A la maternité , la sage femme m’a dit , qu’ils avait déjà eu le même cas une semaine seulement avant la naissance de ma fille. »

Carte des bébés nés avec une malformation dans le Morbihan.

 

Des professionnels de santé présents dans le public ont eux aussi des cas à rapporter. Sur la carte de la région, on connaissait déjà les 4 cas de Guidel grâce au signalement spontané des parents eux-mêmes. La réunion publique révèle donc 5 autres cas à Languidic, la Trinité,  gestel ,Le saint, et Calan. Reste maintenant à établir en toute transparence le nombre exact des malformations en Bretagne et au niveau national.

« N’avez-vous pas trop tardé? » demande une journaliste au directeur de Santé Publique France . »Ne tirez pas sur une ambulance , lui répond ce dernier. »Sur le plan de la surveillance le travail est correctement fait avec l’aide des 6 registres. »

Reste maintenant à trouver les causes de ces malformations. On sait qu’elles interviennent entre la 4 ème et la 8 ème semaine de grossesse au moment de la formation des bras. On sait qu’elles ne sont pas génétiques mais environnementales au sens large. Un agent chimique toxique provoque la malformation. Il peut venir de sources multiples : Eau, air, alimentation, médicaments, pesticides, dissolvants.

La liste est longue et peut–on encore rattraper le temps perdu ?

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

3 Commentaires

  1. Forrat-Moinet Claire

    J’aimerais savoir si dans l’enquête qui va être entreprise, on demande quels sont les médicaments qui ont été pris pendant la grossesse, Y-a-t-il eu vaccination ?

    Réponse
  2. Serge RADER

    Manque de transparence et omerta, classique dans le domaine de la santé….
    Extrapolation au niveau national ….!!!!

    Réponse
  3. Natalia Mourylev

    Cherchez les déchets nucléaires … Il y avait les cas pareils dans les zones touchées par l’accident à Tchernobyl

    Réponse

Prolonger le débat, commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.