Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Les biorythmes

Les Biorythmes sont l’étude des rythmes de la vie. Ils sont un merveilleux instrument, avec eux, vous pourrez connaître longtemps à l’avance vos fluctuations intérieures, vos bons et vos mauvais jours, ceux où les risques d’accident sont les plus grands, afin de mieux les éviter. Vous saurez quand c’est le bon moment de passer à l’action pour réussir vos projets, et quand il faut patienter pour éviter d’échouer.

Un peu de théorie : Tout est rythme dans notre univers, et tous les êtres vivants y sont soumis. La notion de rythme est intimement liée à celle de cycle et d’alternance. Vous connaissez de nombreux cycles qui régissent votre vie : cycle annuel, cycle jour – nuit, cycle des saisons. Mais il s’agit là d’influences extérieures à l’individu. Le biorythme est un rythme intrinsèque à chacun; chaque individu est régi par une horloge interne formée de trois cycles différents : le cycle de la santé et de la forme physique d’une durée de 23 Jours , le cycle émotionnel d’une durée de 28 jours et le cycle intellectuel d’une durée de 33 jours

Chacun de ces 3 cycles est à la valeur 0, à la naissance. Sans entrer dans des détails mathématiques, chaque cycle peut être représenté sous la forme de courbes sinusoïdes régulières et peut présenter, pour un instant donné, trois types de position particulière :

La phase positive, favorable, pendant laquelle vous exprimez votre énergie et votre vitalité, représentée dans le calendrier bio rythmique par un  » + « , ou  » + +  » selon que vous êtes en phase positive, ou très positive ;

La phase négative, synonyme de récupération, plutôt défavorable, représentée dans le calendrier bio rythmique par un  » – « , ou  » – –  » selon que vous êtes en phase négative, ou très négative.

Les jours critiques où l’énergie passe d’une phase à l’autre, représentée dans le calendrier bio rythmique par un  » C  » ; pendant cette période critique de 24 heures, votre énergie est instable sur le plan correspondant au cycle considéré, c’est à dire physique, émotionnel ou intellectuel. Les statistiques ont montré que les risques d’accidents étaient beaucoup plus importants pendant les jours critiques. Le franchissement du négatif vers le positif est plus dangereux que l’inverse car, dans ce cas, vous êtes déjà en phase négative lorsqu’intervient le jour critique. Il est évidemment nécessaire d’analyser si le jour est critique du point de vue physique, émotionnel ou intellectuel

Les 2 premiers cycles ont été découverts à la fin du XIXème siècle par les docteurs Wilhelm Fliess (grand ami de Freud) et Hermann Swoboda. Le troisième cycle est mis en évidence dans les années 30 par le professeur Alfred Teltscher. Depuis, cette science qui est une application des mathématiques et des statistiques à la biologie, a fait d’immenses progrès.

Une des études statistiques les plus frappantes, est celle effectuée par Reinhold Bochow à l’université de Berlin en 1954. Cette enquête portait sur 497 accidents du travail en milieu agricole. La répartition de ces accidents en fonction des cycles bio rythmiques, montre que 24,70% des accidents s’étaient produits un jour triplement critique, 46,50% un jour doublement critique, 26,60% un jour critique simple, 2,20% seulement, un jour non critique. Lorsqu’on sait que l’ensemble de tous les jours critiques constituent au maximum 20% de la vie d’un individu, cette enquête est vraiment impressionnante.

Les biorythmes sont maintenant utilisés dans les entreprises les plus modernes, aux Etats Unis, au Japon, en Europe. Ainsi une grand entreprise japonaise de taxis et de bus a connu une baisse des taux d’accidents de 40% en introduisant l’analyse des biorythmes dans l’élaboration du planning de travail et en évitant de faire rouler les chauffeurs pendant leurs jours critiques. Les biorythmes sont également utilisés de manière intensive par de nombreux sportifs, et de grands victoires ont été facilitées par un état positif des courbes de biorythmes (par exemple : victoire de Jacky Ickx aux 24h du Mans de 1977, victoire de Bjorn Borg sur Villas en 1978)

Pendant la phase positive de votre cycle physique, votre organisme est beaucoup plus résistant aux maladies, virus, etc. Si vous devez être opéré(e), choisissez votre période et, surtout, évitez tout jour critique. La phase positive de votre cycle émotionnel est idéale pour les travaux d’équipe, pour passer des examens, pour les négociations, les rencontres. Lorsque votre cycle intellectuel est au plus haut, il faut en profiter pour élaborer des plans, prendre des décisions, apprendre des matières ardues. Toute activité nécessitant à la fois des réflexes et de la concentration, comme par exemple les pilotes automobiles ou d’avion, met en jeu les courbes émotionnelles et intellectuelles. Et il faut évidemment se méfier réellement des jours critiques pour ces activités. Mais les périodes négatives, ou plutôt de récupération, ont aussi leur utilité, à côtés des inconvénients évidents. Ainsi, sur le plan intellectuel, c’est le moment idéal pour l’étudiant qui révise des connaissances déjà assimilées. La phase négative du cycle physique est favorable au repos et à la convalescence des malades. La sensualité et la sexualité dépendent à la fois du cycle physique et du cycle émotionnel ; lorsqu’ils sont tous deux positifs, pour les deux partenaires, la période est vraiment faste.Lorsque le cycle émotionnel et intellectuel sont simultanément très positifs, c’est à dire avec deux + (+ +) dans le calendrier bio rythmique, des recherches approfondies affirment que vous êtes dans une période de Chance importante (à vous d’en profiter…).

Pour connaître votre cycle : http://www.biorythme.net/

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

Prolonger le débat, commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.