L’herbe de blé : une panacée bien plus qu’une simple mode ! - Prévention Santé
Grâce à vous : +1.000.000 vues +150.000 auditeurs +500 interviews

L’herbe de blé : une panacée bien plus qu’une simple mode !

Les modes s’enchaînent à une vitesse folle. Les unes après les autres, elles se succèdent, c’est à peine si on a le temps d’en suivre une, que déjà, on passe à la suivante. Elles touchent tous les domaines et l’alimentation n’y fait pas exception. Ce que certains considèrent comme de simples ‘’ tendances’’ , pour d’autres il s’agit de véritables panacées pour la santé. Qu’en est-il de l’herbe de blé ? Mode de hippie ou panacée pour la santé? Mais d’abord qu’est-ce que c’est, comment on lui donne vie pour finir par savourer son petit nectar ?
Une importante question doit premièrement être résolue en ce qui concerne l’herbe de blé. Celle-ci ne contient pas de gluten. Tous ceux ayant des intolérances ou des allergies à la protéine peuvent en boire sans problème, et même à tous les jours, si le cœur leur en dit. La pousse est cueillie à la toute première étape de sa croissance, bien avant que le plant ne devienne la fameuse céréale pour se reproduire.

 

Crédit photo : Verena Mesot

Crédit photo : Verena Mesot

 

Faire pousser de l’herbe de blé est très simple, trempage des graines de blé, puis s’ensuit un processus de germination avant de les placer en terre pour la pousse de l’herbe. Quelques jours suffisent, avant d’avoir une belle verdure d’une quinzaine de centimètres prête pour en faire du jus bien vert. Un extracteur à jus est nécessaire, cependant certains sont spécialement conçus pour l’herbe de blé et sont peu coûteux Elle peut également être consommée sous forme de poudre que l’on mélange à un breuvage ou bien déjà tout prête sous forme de jus congelé.

 

C’est bien beau tout ça mais pourquoi en boire ?

Le sang des plantes

On retrouve dans l’herbe de blé 70% de chlorophylle, aussi appelé ‘’ le sang des plantes ‘’. Semblable de très près à la structure moléculaire de l’hémoglobine du sang humain, où la seule différence est le noyau, dont un est de fer et l’autre de magnésium. Elle favorise donc la purification du sang ainsi que l’apport d’oxygène vers l’ensemble des organes du corps. On ne consommera jamais trop de chlorophylle. Elle agit en tant qu’anti-inflammatoire naturel, analgésique, en réduisant douleurs, gonflements, irritations, que ce soit via des blessures, des fractures, au niveau de l’arthrite, arthrose, tendinites etc. C’est un puissant nettoyant, car elle élimine également des toxines de toutes sortes dans l’organisme, en passant par les simples toxines, mais également les radicaux libres et les carcinogènes, et bien plus encore. Elle sert de neutralisante de toxines métaboliques.

Un grand ménage à petite gorgée de l’organisme

Le jus d’herbe de blé entraîne souvent ‘’ des petits malaises ‘’, lors des premières prises, comme nausées, légers vertiges et faiblesse. Ces malaises arrivent car l’herbe de blé fait office de nettoyeur dans l’organisme, elle le nettoie, le purifie. Elle balaie les toxines présentes dans le corps, désinfecte le sang, la lymphe et les tissus en détruisant les bactéries, purifie le foie, nettoie la flore intestinale. Un bon coup de pied dans la fourmilière des toxines présentes dans le corps, peut donner quelques effets secondaires passagers, voilà pourquoi on recommande de commencer léger, par de petites doses selon le ressenti, et de boire lentement.

L’agopyre est au corps, ce que les épinards sont pour Popeye!

92 des 118 minéraux sont présents dans l’herbe de blé. On ne rigole plus, on parle de vitamine A, C, E , B12 ,B16, K, calcium, phosphore, magnésium, sodium, potassium, fer et la liste est encore longue. Sans oublier, les 18 acides aminés essentiels à l’homme. Tout ceci augmente la force du système immunitaire, assure une meilleure production d’anticorps via les globules blancs. Le corps, nos cellules se réminalisent donc tout ceci permet de rétablir petit à petit la santé des dents, des os, en passant par celle de la peau, des ongles et même des cheveux.

 Et une amie!

L’herbe de blé est une amie. Lorsque l’on la découvre, apprend à la connaître, et lui permet de partager notre quotidien, elle s’avère, une amie et une allié .Une amie qui aide à nous prévenir de nombreux maux accablants, en passant de David, comme une petite inflammation,  ulcères, à Goliath comme le cancer, les maladies auto-immunes, tumeurs. Elle régularise le ph de notre corps, c’est-à-dire l’équilibre acido-basique. Elle cicatrise nos bobos, régule le sucre et le cholestérol, réduit la tension artérielle, soulage les troubles gastriques comme la constipation. Et combien plus encore !

Mode, panacée ou amie ?

L’engouement autour de cette herbe, peut ressembler à une mode, car très méconnu il y a quelques années, mais il est clair que c’est bien plus. Beaucoup plus. Une panacée peut-être? Peut-être plus une amie, une camarade de tous les jours, qui nous apporte du bien à nous et à notre corps, travaillant avec nous vers un but commun, une meilleure santé. Beaucoup de mots pour faire son éloge mais c’est en développant une petite amitié avec elle que l’on peut voir et expérimenter tous ces bienfaits sur le court et le long terme.

Auteur : Sabryna Lefrançois Lachance

Notice :

Les informations diffusées sont données à titre non professionnel. Elles ne remplacent aucunement les visites médicales, les diagnostics et les traitements médicaux qui doivent être faits en fonction des situations particulières de chacun, et que seul un médecin, dont le titre est légalement reconnu en France, peut réaliser.

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés