Malades du nouveau Levothyrox, voici comment vous en sortir... - Prévention Santé
Grâce à vous : +1.500.000 vues +650.000 auditeurs +500 interviews

Malades du nouveau Levothyrox, voici comment vous en sortir…

Cet article n’est évidemment destiné qu’à ceux qui ont à se plaindre de symptômes nés au décours de la substitution du Levothyrox ancien par le nouveau, il est évidemment hors de question de modifier quoi que ce soit à l’ordonnance de la grande majorité des patients qui a parfaitement toléré ce changement de présentation médicamenteuse.

Je ne reviendrai pas sur l’étendue du problème de cette substitution de galénique, un Levothyrox moderne à la place d’un ancien, avec, on nous dit, seulement un excipient qui change et qui a entraîné des dizaines de milliers de symptômes chez des dizaines de milliers de patients différents.

Une immense colère et une légitime frustration sont nées du fait que nos Autorités sanitaires et le Laboratoire Merck se sont défendus en argumentant que toute ces maladies étaient liées à l’anxiété de cette fragile population…

Passons! Nous avons les élites que nous méritons.

La marche à suivre pour que tout le monde guérisse

Vous ne pourrez de toute façon pas vous passer de prendre rendez-vous chez votre Médecin Traitant. Éventuellement aidé de l’article précédent que vous aurez préalablement imprimé, vous lui expliquerez précisément vos symptômes et si vous avez déjà deux mois de consommation de Levothyrox nouvelle formule, vous devez réclamer (poliment) un dosage de T3 (éventuellement) mais surtout de votre TSH Ultrasensible.

1er CAS – Votre TSHU est profondément déstabilisée par rapport à votre dosage précédent; Il n’est effectivement pas rare que certains résultats reviennent augmentés d’un facteur 10 par rapport au précédent taux d’équilibre, comme si le « Nouvelle formule » délivrait considérablement moins de lévothyroxine que les précédents. Votre Médecin est formé à ces situations et pourra éventuellement vous proposer une majoration de posologie dans la gamme Levothyrox.

Si vos symptômes sont rattachables à une hypothyroïdie clinique (asthénie, prise de poids, constipation, etc…) vous avez de grandes chances de guérir mais si vous présentez des signes cliniques atypiques voire étonnants (insomnies, vertiges, céphalées, douleurs musculaires…) il y a fort à parier que vous êtes malades aussi par la consommation du nouveau comprimé et vous avez quand même intérêt à considérer les deux solutions qui suivent.

2e CAS – Votre TSHU est à l’équilibre: Si vous avez substitué votre Levothyrox depuis au moins deux mois, vous faites probablement partie des intolérants à la nouvelle formule et il y a gros à parier que vous ne vous y habituerez jamais. Il vous reste alors deux solutions, toutes les deux efficaces mais grevés d’inconvénients différents;

  • Soit vous réclamez un remplacement du Lévothyrox par de la L-Thyroxine du Laboratoire SERB mais ce switch ne s’entend que pour les patients qui disposent d’une habileté manuelle totale et une vue excellente car attention, la posologie doit être précise à la goutte près. Généralement cette galénique est totalement inadaptée pour les personnes âgées qui conditionnent seuls leur médicaments au quotidien mais aussi pour les patients qui nécessitent plus de 50mcg de principe actif par jour.
  • Soit vous vous faites délivrer une ordonnance de 6 mois de Levothyrox à la posologie qui vous convenait et… vous quittez la France vers un pays limitrophe, après éventuellement avoir reçu votre Carte européenne d’Assurance Maladie (1), ou vous gardez la facture et vous vous faites rembourser au retour à l’aide du document téléchargeable baptisé « soins reçus à l’étranger » (2) car vous allez probablement être étonné de l’apprendre mais…

La France est le seul pays européen à avoir modifié son Levothyrox, tous nos voisins ayant gardé l’ancienne « recette » !

N’accablez en tout cas pas votre médecin s’il vous regarde avec suspicion au départ, vous devez savoir que de très nombreux professionnels de santé n’ont qu’une connaissance minimale de l’ampleur du phénomène. Soyez gentil avec votre médecin, il vous le rendra au centuple…

 

(1) https://www.ameli.fr/roubaix-tourcoing/assure/droits-demarches/europe-international/vacances-etranger
(2) https://www.ameli.fr/sites/default/files/formualires/221/s3125.pdf

Image : Fotolia

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés


Notice :

Les informations diffusées sont données à titre non professionnel. Elles ne remplacent aucunement les visites médicales, les diagnostics et les traitements médicaux qui doivent être faits en fonction des situations particulières de chacun, et que seul un médecin, dont le titre est légalement reconnu en France, peut réaliser.