Une maladie émergente et silencieuse : l'Ostéoporose - Prévention Santé
Grâce à vous : +1.000.000 vues +150.000 auditeurs +500 interviews

Une maladie émergente et silencieuse : l’Ostéoporose

Avec la création de la journée mondiale de l’Ostéoporose qui a lieu tous les 20 octobre depuis 2009 et son dépistage par l’ostéodensitométrie, il est vrai qu’aujourd’hui, l’Ostéoporose fait de plus en plus parler d’elle. Mais quelle est donc cette maladie, nouvelle épée de Damoclès suspendue à nos têtes parmi la liste sans fin des pathologies ?

Ostéoporose signifie porosité de l’os. Les os, au fil du temps, deviendraient de plus en plus poreux. Cette porosité rendrait les os beaucoup plus fragiles donc plus sujets aux fractures et certaines fractures pourraient devenir invalidantes. De quoi attiser bien des peurs…

Au sortir de l’examen d’ostéodensitométrie, les résultats sont interprétés en fonction d’un T-Score. A titre d’information, retenez que lorsqu’on obtient un T-Score inférieur ou égal à -2.5, on est diagnostiqué souffrir d’Ostéoporose et entre -1 et -2.5, d’ostéopénie, qui n’est autre que le pré-stade de l’Ostéoporose.

Mais pourquoi les os deviennent-ils poreux ?

L’os, malgré l’image de rigidité qu’il nous renvoie, est un tissu vivant qui se renouvelle constamment. A chaque instant, des cellules appelées ostéoclastes, viennent détruire l’os pendant que d’autres cellules appelées, elles, ostéoblastes, sont là pour combler les dégradations générées par les ostéoclastes.

Quand tout va bien, il y a un équilibre entre le travail des ostéoclastes et celui des ostéoblastes.

La porosité et donc le risque d’Ostéoporose s’installe dès lors que l’activité des ostéoclastes est supérieure à l’activité des ostéoblastes.

Le vieillissement de nos cellules est bien souvent invoqué pour expliquer ce déséquilibre mais l’avancée dans l’âge ne serait pas le facteur principal de l’Ostéoporose…une hygiène de vie inadaptée à notre physiologie humaine en serait la principale responsable.

Alors que faire soit à titre préventif soit lorsque l’on souhaite améliorer son état lorsque l’on souffre déjà d’Ostéoporose ?

Tout d’abord, bouger car n’oublions pas que toute notre physiologie est subordonnée aux mouvements ! L’exercice physique quel qu’il soit, de par ses vibrations, va activer les cellules qui bâtissent l’os. En effet, les ostéoblastes, cellules qui construisent le tissu osseux, ralentissent leur activité dès lors que la sédentarité s’installe ce qui n’est pas le cas des ostéoclastes, qui elles, continuent à œuvrer qu’il y ait activité physique ou pas.

Et puis, bien sûr l’alimentation joue également un rôle primordial. Les aliments protéiques qu’ils soient végétaux ou animaux sont à privilégier pour alimenter la trame protéique de l’os, mais aussi, et en quantités majoritaires, les légumes et les fruits pour leurs apports en minéraux, oligo-éléments et vitamines et enfin les bonnes matières grasses. Quant au lait, il semblerait que le calcium qu’il contient ne soit que très faiblement assimilé par notre organisme et il favoriserait son encrassage, donc restons prudent…

L’alcool, le tabac, les régimes et la prise de certains médicaments comme la cortisone sont de grands freinateurs des cellules qui construisent l’os.

Enfin, la ménopause va révéler une ostéoporose déjà existante en ce sens qu’elle peut l’aggraver par la baisse de sécrétion de la progestérone, activatrice des cellules fabriquant l’os…

D’où l’importance de veiller à son hygiène de vie pour tenir à l’écart le spectre de l’Ostéoporose !

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés


Notice :

Les informations diffusées sont données à titre non professionnel. Elles ne remplacent aucunement les visites médicales, les diagnostics et les traitements médicaux qui doivent être faits en fonction des situations particulières de chacun, et que seul un médecin, dont le titre est légalement reconnu en France, peut réaliser.