Maladies cardiaques : le cholestérol est innocent ! - Prévention Santé
Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Maladies cardiaques : le cholestérol est innocent !

Une étude récente, Antiinflammatory Therapy with Canakinumab for Atherosclerotic Disease, parue dans The New England Journal of Medicine vient à nouveau de le confirmer :

  • Les données expérimentales et cliniques suggèrent que la réduction de l’inflammation, sans affecter les niveaux de lipides, peut réduire le risque de maladie cardiovasculaire.
  • Les maladies cardiaques ont peu à voir avec le taux de cholestérol (comme beaucoup de scientifiques le disent depuis une dizaine d’années). En réalité, selon une étude majeure menée sur 25 ans:

C’est l’inflammation – et non le cholestérol – qui cause les maladies cardiaques

A taux de cholestérol constant, les victimes de crises cardiaques ont « significativement » réduit leur risque d’une deuxième attaque si elles réduisaient leur niveau d’inflammation corporel.
Cette étude, qui a suivi plus de 10 000 patients cardiaques, a été inspirée par l’observation selon laquelle près de la moitié des personnes qui souffrent d’une crise cardiaque ont un taux de cholestérol normal.

Ces nouveaux éléments nous remettent en mémoire les propos que tient, depuis de nombreuses années, un chirurgien cardiaque de renommée mondiale, le Dr Dwight Lundell.
Le Docteur Dwight Lundell est l’ancien Directeur du Personnel et chef chirurgien à l’hôpital Banner Heart Hospital Mesa, Arizona. Après 25 ans de pratique, le Docteur Lundell a quitté la chirurgie pour se consacrer au traitement nutritionnel des maladies cardiaques. Il est le fondateur de Healthy Humans Foundation qui favorise la santé humaine en mettant l’accent sur l’aide aux grandes entreprises qui se tournent vers la promotion du bien-être des gens. Il est également  l’auteur de The Cure for Heart Disease and The Great Cholesterol Lie. Il estime que la seule solution pour lutter contre les maladies cardiaques est finalement de promouvoir la nourriture saine.

 

Docteur Dwight Lundell (2015):

Nous, les médecins, avec notre longue formation, nos connaissances et l’autorité dont nous jouissons, devenons souvent très prétentieux et nous avons du mal à admettre quand nous avons tort. Alors voilà, aujourd’hui, j’admets ouvertement m’être trompé.En tant que chirurgien cardiaque avec 25 ans d’expérience, et ayant pratiqué plus de 5000 opérations du coeur, le jour est venu de corriger mes erreurs sur la base de preuves médicales et scientifiques.

J’ai travaillé pendant de nombreuses années avec des médecins éminents qui « faisaient l’opinion ».  Abreuvés de littérature scientifique, et donnant continuellement des séminaires nous affirmions que la maladie cardiaque résultait, uniquement, d’un taux élevé de cholestérol.

La seule thérapie standard consistait à prescrire de médicaments pour faire baisser le taux de cholestérol et adopter un régime limitant sévèrement l’apport en graisses. Celui-ci, bien sûr, insistions-nous, abaisserait le niveau du cholestérol et préviendrait la maladie cardiaque. Tous écarts par rapport à ces recommandations étaient considérés comme une hérésie et seraient très probablement traduit par une faute professionnelle.

 

Ca ne fonctionne pas!

Ces recommandations ne sont plus scientifiquement ni moralement défendables. La découverte, il y a quelques années, que l’inflammation de la paroi artérielle est la cause réelle de la maladie cardiaque conduit lentement à un changement de paradigme dans les traitements qui seront proposés pour soigner les maladies cardiaques et d’autres maladies chroniques.
Les recommandations alimentaires établies de longue date ont créé des épidémies d’obésité et de diabète, dont les conséquences éclipsent toute peste historique en termes de mortalité, de souffrance humaine et de conséquences économiques désastreuses.

Malgré le fait que 25 % de la population prend des statines coûteuses et que nous avons réduit la teneur en matières grasses de notre alimentation, plus d’Américains mourront encore cette année de maladie cardiaque que jamais auparavant.
Les statistiques de l’American Heart Association montrent que 75 millions d’Américains souffrent actuellement de maladie de coeur, 20 millions souffrent de diabète et 57 millions de pré-diabète.
Ces troubles affectent des personnes de plus en plus jeunes et en plus grand nombre chaque année.

Pour le dire simplement, sans l’inflammation dans notre corps, il est impossible que le cholestérol s’accumule dans la paroi du vaisseau sanguin et provoque une maladie cardiaque ou un AVC. Sans l’inflammation, le cholestérol s’écoulerait librement dans tout le corps selon les lois de la nature. C’est l’inflammation qui retient le cholestérol et l’accumule.

L’inflammation n’est pas compliquée. C’est tout simplement la défense naturelle du corps envers un élément étranger comme une bactérie, une toxine ou un virus. Le cycle de l’inflammation est parfait dans sa façon de protéger votre corps de ces envahisseurs bactériens ou viraux. Cependant, si nous exposons notre corps de façon chronique aux atteintes par des blessures, des toxines ou des aliments que le corps humain n’a jamais été conçu pour gérer, nous atteignons un stade appelé l’inflammation chronique.

L’inflammation chronique est aussi nocive que l’inflammation aiguë est bénéfique.

Quelle personne sensée s’exposerait volontairement et de façon répétitive à des aliments ou d’autres substances qui sont connues pour causer des dommages à notre organisme? Eh bien, les fumeurs, par exemple, mais au moins, ils ont fait ce choix volontairement.
Le reste d’entre nous avons simplement suivi l’alimentation conventionnelle, faible en gras et riche en graisses poly-insaturées et en glucides, ne sachant pas que nous infligions des dommages répétés à nos vaisseaux sanguins. Ces dommages répétés créent une inflammation chronique conduisant à une maladie cardiaque, un accident vasculaire cérébral, le diabète et l’obésité.

Permettez-moi de répéter : Les dommages et l’inflammation de nos vaisseaux sanguins sont causés par le régime alimentaire faible en gras recommandé depuis de nombreuses années par la médecine traditionnelle.
Quels sont les plus grands coupables de l’inflammation chronique? Tout simplement, c’est la surcharge de glucides simples, hautement transformés (sucre, farine et tous les produits fabriqués à partir de ceux-ci), et la consommation excessive d’acides gras oméga-6 des huiles végétales comme le soja, le maïs et le tournesol que l’on trouve dans de nombreux aliments transformés.

Prenez un moment pour visualiser ce que ferait une brosse dure que l’on frotterait sur une peau tendre jusqu’à ce qu’elle devienne rouge et sur le point de saigner, renouvelez l’opération plusieurs fois par jour, chaque jour pendant cinq ans. Si vous pouviez résister à ce brossage douloureux, vous auriez une zone qui saigne, enflée et infectée et s’aggravant à chaque nouvelle agression. C’est une bonne façon de visualiser le processus inflammatoire qui pourrait avoir lieu dans votre corps en ce moment même.
Quel que soit l’endroit où le processus inflammatoire se développe, en externe ou en interne, c’est exactement la même chose. J’ai examiné l’intérieur de milliers et de milliers d’artères.

Dans une artère malade, c’est exactement comme si quelqu’un avait pris une brosse et en avait récuré l’intérieur encore et encore. Plusieurs fois par jour, chaque jour, les aliments que nous ingérons créent de petites blessures qui deviennent de plus grosses blessures, demandant à l’organisme de répondre continuellement et de façon appropriée à l’inflammation. Pendant que nous savourons un irrésistible petit pain au lait sucré, notre corps répond par une alarme comme si un envahisseur étranger arrivait pour déclarer la guerre. Les aliments contenant de grandes quantités de sucre et de glucides simples, ou des aliments traités avec des oméga-6 pour leur conservation, ont été les piliers de l’alimentation américaine depuis six décennies. Ces aliments ont lentement empoisonné tout le monde.

Comment le fait de manger un simple petit pain au lait peut-il créer une cascade d’inflammations et vous rendre malade ?

Imaginez que vous renversiez du sirop sur votre clavier, et vous aurez une image de ce qui se passe à l’intérieur de la cellule. Lorsque nous consommons des sucres simples, le niveau de sucre sanguin augmente rapidement. En réponse, votre pancréas sécrète de l’insuline dont le but principal est de transférer le sucre à chaque cellule où il est stocké pour fournir de l’énergie. Si la cellule est pleine et n’a pas besoin de glucose, celui-ci est rejeté pour que le sucre en excédent n’englue pas le système.
Lorsque vos cellules chargées rejettent le sucre excédentaire, le sucre sanguin augmente, entraînant la production d’insuline et le glucose est convertit en graisse et est stockée.

Qu’est-ce que tout cela a à voir avec l’inflammation? : La glycémie est contrôlée dans une fourchette très étroite. Les molécules de sucre excédentaires se fixent à une variété de protéines qui, à leur tour, abîment la paroi des vaisseaux sanguins. Ces blessures répétées aux parois des vaisseaux sanguins déclenchent l’inflammation. Lorsque votre taux de glucose sanguin atteint des pics plusieurs fois par jour, chaque jour, c’est exactement comme si vous frottiez l’intérieur de vos délicats vaisseaux sanguins avec du papier de verre.
Même si vous ne pouvez pas le voir, soyez assuré que c’est bien ainsi que ça se présente.

J’ai vu plus de 5000 patients en 25 ans de chirurgie, et ils partageaient tous un dénominateur commun – l’inflammation de leurs artères.
Revenons au petit pain au lait.  Cette friandise à l’air innocent, contient non seulement du sucre, mais elle est cuite dans l’une des nombreuses huiles omega-6 comme l’huile de soja. Les chips et les frites sont trempées dans l’huile de soja, les aliments transformés sont fabriqués avec des omega-6 pour prolonger leur durée de vie sur les étagères des supermarchés. Alors que les omega-6 sont essentiels, car ils font partie de la membrane des cellules qui contrôle tout ce qui entre et sort de la cellule – ils doivent respecter l’équilibre avec les omega-3.

Si l’équilibre est perturbé en consommant trop d’omega-6, la membrane de la cellule produit des substances chimiques appelées cytokines qui provoquent l’inflammation immédiatement.
L’alimentation américaine conventionnelle d’aujourd’hui a produit un déséquilibre extrême de ces deux acides gras. Le rapport du déséquilibre est compris entre 15:1 et 30:1 en faveur des acides gras oméga-6. Cela fait une énorme quantité de cytokines provoquant l’inflammation. Dans le contexte de la nourriture d’aujourd’hui, un ratio de 3:1 serait idéal et favorable à la santé.

Pour aggraver les choses, l’excès de poids que vous portez du fait de la consommation de ces aliments crée des cellules chargées en graisses qui rejettent de grandes quantités de substances chimiques inflammatoires et cela vient ajouter aux dommages causés par le niveau élevé de sucre sanguin. Le processus qui a commencé par un petit pain au lait devient un cercle vicieux au fil du temps et crée les maladies cardiaques, l’hypertension artérielle, le diabète et enfin, la maladie d’Alzheimer, car le processus inflammatoire se poursuit sans relâche. On ne peut échapper au fait que plus nous mangeons d’aliments préparés et transformés, plus nous déclenchons le commutateur inflammatoire, peu à peu chaque jour.

Le corps humain ne peut pas traiter, et n’est pas conçu pour consommer des aliments chargés en sucres et imprégnés d’omega-6

Il n’existe qu’une seule solution pour apaiser l’inflammation, c’est de revenir à des aliments plus proches de leur état naturel. Pour construire des muscles, mangez plus de protéines. Choisissez des glucides très complexes comme ceux des fruits et légumes colorés. Diminuez les omega-6 qui causent l’inflammation, comme l’huile de maïs ou de soja ainsi que les aliments transformés qui en sont chargés.
Une cuillère à soupe d’huile de maïs contient 7280 mg d’omega-6, celle de soja en contient 6940. Utilisez plutôt de l’huile d’olive.

Les graisses animales contiennent moins de 20 % d’oméga-6 et sont beaucoup moins susceptibles de provoquer l’inflammation que des huiles soi-disant saines étiquetées polyinsaturées. Oubliez la « science » qui vous a été martelée dans la tête pendant des décennies. La science selon laquelle les graisses saturées sont la seule cause des maladies cardiaques n’existe pas. La science selon laquelle les graisses saturées augmentent le taux de cholestérol sanguin est également peu fondée. Puisque nous savons maintenant que le cholestérol n’est pas la cause des maladies cardiaques, la préoccupation à propos des graisses saturées est encore plus absurde aujourd’hui.

La théorie du cholestérol a conduit aux recommandations d’éliminer le gras ou de le réduire drastiquement,  et ce sont ces mêmes aliments recommandés qui causent maintenant une épidémie d’inflammations. La médecine conventionnelle a commis une terrible erreur en conseillant aux gens d’éviter les graisses saturées et de choisir des aliments à haute teneur en oméga-6. Nous avons maintenant une épidémie d’inflammations des artères qui conduit aux maladies cardiaques et d’autres tueurs silencieux.
Ce que vous pouvez faire est de choisir des aliments complets comme ceux que votre grand-mère vous a servis et pas ceux vers lesquels votre mère s’est tournée lorsque les rayons des supermarchés se remplissaient d’aliments manufacturés. En éliminant les aliments inflammatoires et en ajoutant les nutriments essentiels à partir d’aliments frais et non transformés, vous allez inverser les années de dommages infligés à vos artères et dans tout votre corps causés par l’alimentation  typique conventionnelle.

Source :The New England Journal of Medicine : Antiinflammatory Therapy with Canakinumab for Atherosclerotic Disease
Image : Designed by Freepik

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce journalisme d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons que notre point de vue est important, car cela pourrait aussi être le vôtre.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

Prolongez le débat, donnez votre avis !

Share This