Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Manger local

Alors que la crise se prolonge, notre manière de vivre et de consommer sont en pleines mutations. En réaction à la complexité de la situation socio-politico économique nous sommes attirés par davantage d’authenticité, de simplicité dans nos vies. Nous sommes tentés par les choses vraies même quand il s’agit de remplir son frigo. C’est pour cette raison que nous cherchons tous à réaliser des économies sans sacrifier la qualité de ce que nous consommons..Nous aspirons également à retrouver le goût perdu de nos aliments, et espérons pouvoir retrouver confiance en ce que nous mangeons. Confiance mise à mal par les  divers scandales sanitaires. Et si les circuits-courts et les circuits de proximité étaient la solution pour bien manger à moindre coût?

Ces circuits-courts et de proximité offrent bien des avantages autant pour les producteurs que pour les consommateurs. Manger local peut être à la base un acte politique, éthique, écologique, citoyen, économique, anti-gaspi, … Nous avons tous une raison de nous essayer aux produits locaux.

Le goût du vrai, c’est rassurant.

Tout d’abord, il est vrai qu’acheter et manger local possède quelque chose de rassurant. Les produits alimentaires que nous consommons proviennent d’une région, d’un village connus et proches, où le(s) producteurs peuvent être rencontrés et on peut parfois même visiter leurs exploitations. Ils ne proviennent pas de l’autre bout de la planète, ayant alors subit maints traitements chimiques pour supporter le long voyage jusque dans votre caddy.

La proximité des cultures avec votre lieu d’habitation permet de goûter aux vrais goût des fruits et légumes qui peuvent être cueillis à maturité, qui ont pris le temps de pousser à leur rythme, et qui n’auront, de ce fait, pas un grand voyage à réaliser. On redécouvre aussi les fruits et légumes de saison, le goût d’un fromage artisanal, les arômes des produits du terroir. Cela permet aussi de valoriser le savoir-faire parfois ancestral des producteurs de nos régions. En bref, cela permet de se reconnecter au temps, aux saisons et aux saveurs de notre alimentation.

locavoreManger local c’est prendre le temps de bien se nourrir.

On prend le temps d’attendre la saison des châtaignes, la saison des myrtilles, ou des fraises. Attendre de pouvoir les consommer à la bonne saison nous garantit d’ailleurs le plein de vitamines. Un fruit ou un légume possède de bien meilleures qualités nutritionnelles s’il est consommé de saison, et encore plus s’il a été cueilli il y a peu de temps, ce que garantissent les circuits-courts et de proximité.

 

Manger local contribue à faire vivre le savoir-faire français, mais permet de réaliser de belles économies.

Manger local, ce n’est pas qu’acheter des produits locaux, c’est aussi repenser toute sa manière de consommer et de se nourrir. Acheter des produits directement aux producteurs c’est acheter des produits dits bruts, pas ou peu transformés. On limite donc les additifs alimentaires, colorants, acides gras trans, … Et on maximise la cuisine faite maison. Exit donc les légumes de couscous en boîte, la soupe en brique, les salades composées toutes prêtes et place aux produits frais et locaux, bien plus savoureux. D’ailleurs, on prend bien plus de plaisir à préparer son repas lorsqu’on cuisine avec de bons produits. Il suffit de regarder l’engouement actuel pour le fait-maison pour se rendre compte que nous recherchons désormais plus d’authenticité dans nos assiettes, plus de goût aussi, mais nous recherchons également à contrôler nos dépenses en fonctionnant de la sorte.

Et le porte-monnaie dans tout ça?

Le marché d'Alba-la-Romaine

En achetant plus de produits locaux, donc peu ou pas transformés nous cuisinons davantage. Et il est bien connu que le fait maison réduit considérablement les coûts. Prenons l’exemple d’une botte de radis à 1.30 euros. Avec celle-ci on peut réaliser plusieurs choses : on peut consommer les radis en apéritif, en salade, sur du pain, et récupérer les fanes pour en faire une soupe, un pesto, des galettes, une salade, …

Qui plus est, comme nous l’avons évoqué plus haut, les produits issus de circuits-courts contiennent plus de nutriments, et de goût, nous arrivons donc plus vite à satiété qu’avec des produits quasi vide sur le plan nutritionnel. Lorsqu’un fruit contient plus de sucre, nous serons moins tentés d’aller grignoter autre chose (de moins sain) pour avoir notre quota de sucre.

Où peut-on manger local?

Différentes AMAP proposent des paniers de denrées alimentaires issus de producteurs locaux. Vous pouvez sans doute trouver la vôtre ici www.reseau-amap.org

Il existe aussi d’autres fonctionnement comme La Ruche qui dit Oui.

Vous pourrez parfois retrouvez des associations, groupement, site internet spécifiques à votre région, votre département, ou votre commune pour vous permettre d’acheter aux producteurs et artisans. Sinon il y a toujours le marché, les fermes, les boulangeries, les boucheries, … Il y a parfois de véritables redécouvertes gustatives en s’essayant au locavorisme.

Et pour ceux qui ont la chance d’en avoir un, il y a le potager.

Alors tentés de mettre plus de local dans votre assiette ?

 

Source des photographies :

http://www.aujardindewillemse.fr/
http://www.alba-la-romaine.fr/Le-marche
http://frederic.baylot.org/post/28513-locavore

Crédit de rédaction : Hermann Beaugrand

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

Prolonger le débat, commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.