Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Mieux vivre sa ménopause…

La ménopause est une période de changement important pour le corps des femmes. Passage obligé et souvent mal vécu, elle peut durer de deux à cinq ans et entraîner son lot d’inconforts et de perturbations tant physiques que psychologiques.

Le bal hormonal de la ménopause

La ménopause n’est pas une maladie, mais une circonstance liée à l’arrêt de la fonction ovarienne, ce qui amène un déséquilibre hormonal.

Les changements hormonaux de la préménopause, péri ménopause et ménopause sont tout à fait naturel et purement physiologiques ; ils peuvent débuter graduellement vers 35 ans.

La péri ménopause (toute la période précédant la ménopause) inclut la préménopause. De même, les années précédant la ménopause sont marquées par une baisse de progestérone par rapport aux œstrogènes (qui restent stables ou parfois augmentent) sont responsables de beaucoup de symptômes aussi divers que variés. En d’autres termes, l’équilibre fragile œstrogène/progestérone est rompu.

Les symptômes entourant la ménopause

L’âge moyen de la ménopause est de 51 ans. On parle de pré-ménopause lorsque les cycles menstruels commencent à s’espacer et être plus irréguliers. Cette étape arrive en moyenne entre 39 et 51 ans. La femme est dite ménopausée 12 mois après l’arrêt des règles.

Voici une liste non exhaustive des éventuels troubles tant craints par les femmes à cette période :

Bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, troubles du sommeil, fatigue, prise de poids, sécheresse vaginale, vieillissement de la peau, céphalées, ballonnement, décalcification osseuse/ostéoporose, hypertension, kystes, fibromes, troubles de l’humeur, incontinence urinaire à l’effort, etc…

Quoique normale, cette période peut paraître parfois très difficile à vivre pour certaines femmes : traverser une journée de travail devient un réel défi lorsque les bouffées de chaleur surgissent toutes les vingt minutes et sont accompagnées de transpirations abondantes. Les nuits peuvent être agitées dans les cas où les bouffées de chaleur et les transpirations nocturnes obligent à changer sa tenue de nuit…

Pas de panique, différentes solutions existent pour accompagner de façon plus harmonieuse durant cette étape charnière.

 

La ménopause vue par la médecine chinoise

La ménopause fait parti d’un moment-clé de la vie d’une femme qui peut être bien accompagné. Pour la médecine traditionnelle chinoise, les symptômes sont dûs à un affaiblissement de l’énergie et particulièrement celui des reins.

Ainsi vers la cinquantaine, l’énergie des reins s’amenuise « et la production de sang, d’énergie, d’essence post natale diminue encore. » La période dite de préménopause est entamée, « période pendant laquelle l’énergie Yin (aspect sanguin) va diminuer dans l’appareil génital et où il va s’établir un nouvel équilibre entre le Yin et le Yang, jusqu’au moment de la ménopause complète. »

C’est aussi pendant cette période que l’énergie Yang peut être mal retenue par l’énergie Yin et que l’on retrouve des indications et des symptômes de débordement du Yang (chaleur) vers le haut du corps comme le manque de concentration et de mémoire, des transpirations nocturnes, des insomnies, des bouffées de chaleur, de l’irritabilité, faiblesse des lombes et des genoux, …

 

Les solutions pour mieux vivre cette période

Pour traverser la période de ménopause en évitant au maximum les désagréments, il est possible d’utiliser les outils de la médecine chinoise tels que :

Les massages : recevoir un massage du corps à la ménopause mobilise les graisses et contribue à raffermir les tissus. Le massage peut aussi atténuer certains des symptômes de la ménopause en laissant du temps et de l’espace pour se détendre, en augmentant la circulation et le flux lymphatique et en réduisant la douleur,

l’acupuncture (réalisé par un médecin conventionné) ou l’acupression : L’acupuncture en général peut être très bénéfique à la ménopause. Que ce soit avant, pendant ou après la ménopause, l’acupuncture aidera à atténuer les symptômes ressentis et vous permettre d’optimiser votre santé,

la diététique : la diététique chinoise préconise, de façon préventive, une alimentation appropriée, ce qui permet d’aider à soulager les maux associés à la ménopause.

 

Pourquoi adopter la diététique chinoise ?

  • Elle est capable de pallier un déficit énergétique grâce à des aliments appropriés et correctement préparés,
  • C’est une thérapie douce et plaisante,
  • Des études menées sur des femmes souffrant de troubles de la ménopause ont dévoiler que celles qui ont essayé sérieusement une diététique « à la chinoise » ont vu leurs symptômes diminuer significativement en quelques mois.

 

Maintenir le corps en bonne santé est un devoir, sinon nous ne serons pas en mesure de garder notre esprit fort et clair. Bouddha

Ménopause harmonieuse.

Ce qu’il y a besoin de retenir, est que ce bal des hormones est un processus des plus normal… et non une maladie à guérir.

Le type de ménopause vécu n’est que le reflet des modes de vie adoptés depuis des décennies.  Prendre le temps de s’occuper de soi offre toujours des bénéfices à plus ou moins long terme.

 

Source : Bien vivre la ménopause grâce à la diététique chinoise de R.ZAGORSKI et A. TRAN
Crédit image : pixabay.com

S'abonner gratuitement à notre lettre