Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Nouvelle formule du Levothyrox : Il n’y a pas de crise sanitaire, mais une crise médiatique, Jean-Pierre Door

Selon « La mission flash » parlementaire : « Le médicament Lévothyrox n’est pas en cause ».

Le député Jean-Pierre Door, chargé le 4 octobre dernier d’une « mission flash » sur le Lévothyrox, a rendu ses conclusions. Cette mission avait pour objet d’évaluer la mise sur le marché, contestée, d’une nouvelle formule du Lévothyrox.

« Il n’y a pas de crise sanitaire, mais une crise médiatique, autour de la nouvelle formule du Levothyrox ».

C’est le principal enseignement de la mission.

Elle estime que cette formule « n’est pas dangereuse en tant que telle pour la santé des patients ».

La mission a procédé à une dizaine d’auditions : des associations de patients, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), le laboratoire Merck, les représentants des pharmaciens et ceux de l’industrie pharmaceutique ainsi que des experts en endocrinologie et en pharmacologie.

Jean-pierre Door explique que les troubles issus de sa prescription résultent en réalité des difficultés d’adaptation du dosage, propres à l’hormone concernée (lévothyroxine ou TSH).

La mission préconise en outre une meilleure communication en direction des patients.

« Les dysfonctionnements survenus dans l’information des patients et dans la prise en compte de leurs signalements conduisent à s’interroger sur la pertinence de prescription du Lévothyrox et sur l’adaptation du système de pharmacovigilance aux nouveaux modes de vie et de communication en préconisant notamment une information plus directe des patients. »

La mission n’en conclut pas pour autant que « la crise » serait résolue. Elle reprend une expression de l’un des pharmacologues auditionnés : « l’incendie est fixé mais il n’est pas éteint. »

Le rapport de la « mission flash » sur le Levothyrox :

Télécharger le rapport ici

 

Images Copyright © Prévention Santé

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

9 Commentaires

  1. vivia

    si c’est bon ,essai de prendre les comprimés, et tu verras , comme quoi les gens sont vraiment malades moi je lance un cri d’alarme (SCANDALE SANITAIRE °ils faut bouger vos fesses

    Réponse
  2. Lopez marie

    Consternant de voir à quel point la parole des malades est mise en doute,une majorité de femmes donc ‘des etres suceptibles d être impressionnables..heureusement que monsieur le député est là pour nous apporter la bonne parole..ce serait amusant si les personnes ne souffraient pas!!!

    Réponse
  3. M.france Serra

    Il faudrait que le député prenne du levoturox puisque ce n est Pas nuisible et qu’ il ns donné ses impressions c est une honte pour ce gouvernement d avoir des gens si peux convainquants

    Réponse
    • Isabelle

      Merci,

      C’est le coup de bouche que j’avais envie de poser sur ce sujet, 🙂

      Oui, que M Door, si désinvolte dans ses propos, prenne quelques jours la nouvelle formule, nombreux sont ceux qui se dévoueraient en lui offrant leur plaquette.

      Qu’il m’explique pourquoi les symptômes invalidants, lourds, disparaissent, souvent dès le première semaine, lorsqu’il y a reprise de l’ancienne formule!

      Député en langue des oiseaux?

      Pas tous, merci à eux.

      bonne soirée,

  4. FERRe

    Ce député fut cardiologue.Il copréside avec Gérard Bapt et Alain Vasselle le club Hippocrate, un cercle de réflexion parlementaire sur les questions de santé. Géré par la société Agora Europe, ce club est financé par les sociétés Générale de Santé, Malakoff Médéric et GSK[réf. nécessaire]. Jean-Pierre Door est le rapporteur de la mission d’information parlementaire sur le Mediator et la pharmacovigilance créée à l’Assemblée Nationale fin 20101.(source wikipédia)Dans cette interview il anone des éléments de langages les plus banaux pendant que ma femme et autres milliers de personnes souffrent juste honteux et scandaleux

    Réponse
  5. Monika Mars

    Merci aux « docs qui s’en mêlent » avec bon sens et humanité !!!
    Comme à tous les alerteurs – éveilleurs <3

    Réponse
  6. Isabelle

    Merci,

    Voyez vous le cygne?

    Il est grand temps que monsieur se réveille!

    🙂

    Réponse
  7. Gravier

    Toujours la même histoire on nomme des personnes incompétente pour mener une enquête importante avec pour résultat un tissu de mensonge qui discrédite les malades qui n’ont surement pas besoin de ça en ce moment.

    Un grand merci au membre du gouvernement d’apporter leur soutien inconditionnel au laboratoir Merck au lieu d’essayer de comprendre ce qui ce passe réellement et de trouver une solution.

    Réponse
  8. Doc s'en mêle

    Alors le Député Jean Pierre Door est le chef de la mission parlementaire Levothyrox? On sent bien qu’il a tout compris de ce qu’on lui a demandé de nous dire, je cite;

    • « Les gens ne sont pas malades »,
    • « Ce n’est pas cliniquement grave »,
    • « Ils sont mal informés ».

    Pardon mais le point d’orgue formidable arrive à 0:32; « les nouveaux excipients choisis sont le maltose et l’acide citrique ».

    MANNITOL, Monsieur le Député, pas MALTOSE, certes c’est presque pareil sauf que c’est pas pareil… Monsieur le Député. Avec du Maltose on aurait probablement observé autre chose…

    Je prétends que l’obligation vaccinale des 700.000 nouveaux-nés français est née de raccourcis intellectuels aussi consternants… Monsieur le Député.

    Réponse

Prolonger le débat, commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.