Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Pourquoi les omégas-3 sont-ils bénéfiques pour le cerveau ?

Comme vous le savez déjà, une bonne alimentation joue un rôle essentiel dans notre santé au quotidien. Parmi les nutriments dont votre corps a besoin pour bien fonctionner, on peut notamment citer les vitamines, les oligoéléments et les acides gras polyinsaturés, que vous connaissez entre autres sous le nom d’omégas-3. Mais savez-vous que les omégas-3 sont également essentiels au bon fonctionnement cérébral ? Découvrez pourquoi dans cet article.

Comment agissent les omégas-3 sur notre cerveau ?

Déjà connus pour améliorer la beauté de la peau et le bon fonctionnement digestif, les omégas-3 ont également des effets sur le cerveau. Au cas où vous l’ignorerez, ces acides gras essentiels composent plus de 20 % de la masse sèche du cerveau. Autrement dit, ils sont indispensables au bon fonctionnement des cellules cérébrales. S’ils viennent à manquer, les conséquences sur les fonctions cognitives peuvent s’avérer catastrophiques : perte de mémoire, troubles de l’attention…

Votre organisme ne fabrique pas les omégas-3, il est donc indispensable de les consommer en quantité suffisante. Plusieurs chercheurs ont confirmé ce besoin par différents tests. Les personnes ayant consommé des omégas-3 rencontrent moins de troubles cérébraux que les personnes n’ayant pas consommé ces bons acides gras. En outre, il est désormais admis que la supplémentation en omégas-3 permet de limiter les troubles cognitifs ou psychiatriques dus à une maladie ou à l’âge.

Pour schématiser, les omégas-3 sont au cerveau ce que la graisse est à une chaîne de vélo. Les cellules cérébrales communiquent constamment entre elles (comme la chaîne de vélo avec le dérailleur). Pour faciliter cette communication, elles ont constamment besoin d’acides gras essentiels tels que les omégas-3 (comme la chaîne de vélo a besoin de graisse pour fonctionner). Mais avec le temps et/ou la maladie, les cellules cérébrales ne communiquent plus correctement entre elles et finissent par occasionner des troubles cognitifs (comme une chaîne de vélo qui déraille). Malheureusement, les comparaisons s’arrêtent ici, puisque là où vous pouvez toujours réparer une chaîne de vélo ou un dérailleur défaillant, les dégénérations des cellules cérébrales sont irréversibles.

Pour prendre soin de son cerveau et éviter qu’il ne vieillisse prématurément, il est primordial de veiller à avoir une bonne hygiène de vie. Cela passe notamment par un sommeil de qualité, la pratique d’une activité physique régulière et aussi par le contenu de votre assiette.

Quels sont les aliments riches en omégas-3 ?

Plusieurs huiles et graines sont très riches en omégas-3, telles que l’huile de foie de morue, de colza ou encore les graines de lin. Mais s’il est un aliment qu’il ne faut surtout pas négliger, c’est le poisson, et plus particulièrement le maquereau et le saumon.

Si ces aliments ne comptent pas parmi vos préférés, il existe une solution : les compléments alimentaires riches en omégas-3, de préférence des omégas-3 issus de la pêche durable. Associés à une bonne hygiène de vie, ces compléments alimentaires favorisent le bon fonctionnement cérébral et aident à réduire les risques de dégénérescence.

Et vous ? Comment consommez-vous des omégas-3 ?

S'abonner gratuitement à notre lettre