Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Quand le cerveau veillit

Il est sans doute déjà arrivé lors d’une réunion de famille que votre grand-père ou grand-mère se trompe de prénom avec votre frère, ou qu’il recherche le votre parmi tous ceux de la famille présente. La descente aux enfers commence alors, ensuite ton grand-père oublie ta date d’anniversaire, ta grand-mère oublie ses recettes favorites, etc… Pas la peine de s’acharner et de s’énerver, ils souffrent certainement de la maladie d’Alzheimer. Apprenons à comprendre ce que c’est.

Notre cerveau et sa mémoire

male active brain

On parle très souvent de la mémoire mais il en existe en fait plusieurs types et tous les souvenirs ne sont pas identiques. On peut trouver :

  • La mémoire épisodique. C’est celle des événements que l’on vit. Elle permet de se souvenir de ce qui nous a marqués, par exemple une fête, un noël en famille, un film préféré, une recette favorite,…
  • La mémoire sémantique. C’est la mémoire des connaissances. Elle sert à apprendre ses leçons ou à jouer à des jeux de mémorisation.
  • La mémoire de travail. Elle fonctionne comme la mémoire vive de ton ordinateur. Elle contient toutes sortes d’informations dans lesquelles il est possible d’aller quand on discute.

Quand notre cerveau prend de l’âge…

Le cerveau est très bien structuré. Il est divisé en plusieurs parties, dont chacune a un rôle bien précis. Ce sont les neurones qui assurent la communication à l’intérieur comme entre les différents membres de ce qui pourrait être considéré comme une équipe.

Avec l’age, le cerveau produit moins d’acétylcholine et se trouve encombré de « déchets » dont il n’arrive pas à se débarrasser. Les connexions entre les différents membres de l’équipe dont on parlait plus haut sont moins bonnes et on devient moins rapide, d’un point de vue physique et cérébral. On retient également moins bien car la mémoire de travail est touché en premier. Malgré cela n’empêche en rien le bien vivre.

La tactique de l’expérience remplacent la force et la vitesse pour obtenir un même résultat : continuer à réussir et à avancer.

La maladie d’Alzheimer

retrait_maison

Les personnes âgées sont la principale cible de la maladie d’Alzheimer.

La maladie agit sur les connexions entre les différentes parties du cerveau. En détruisant ces connexions, elle accentue les difficultés de communication. Au début de la maladie, c’est d’abord la mémoire épisodique qui est touchée, comme la plupart qui oublient leur repas de la veille. Ensuite se voit affectée la mémoire de travail, car on a tendance à se rabâcher et à se souvenir d’une conversation. La dernière la sémantique qui nous fait oublier son entourage.

Les évolutions de la maladie varient entre chaque individu selon la résistance des connexions et la capacité d’adaptation du cerveau plus ou moins grande.

En 2012, 900 000 personnes étaient atteintes par cette maladie en France.

Par mi celles-ci :

  • 2000 malades de moins de 50 ans,
  • 8000 entre 50 et 60 ans,
  • 90 000 entre 60 et 70 ans,
  • 400 000 entre 70 et 80 ans.

Une maladie du vieillissement

Les chercheurs d’aujourd’hui sont convaincus que la maladie ne s’attrape pas au contact de quelqu’un. L’environnement, le stress et l’alimentation peuvent jouer un facteur déclenchant et avancé sur la maladie génétiquement présente dans le corps. L’age n’est pas seulement en cause. Mal s’alimenter, ne pas faire d’exercice physique ou intellectuel, fumer peuvent avoir des conséquences.

Trouver un environnement plus adapté

Avec des médicaments, une bonne hygiène de vie en mangeant sainement et en faisant de l’exercice modéré, une personne malade peut reprendre la forme et aimer à nouveau la vie. L’environnement doit lui convenir pour sa parfaite harmonie physique et mentale.

De nombreux centres de retraite et de soin ont été ouverts ces dernières années pour alléger le quotidien de la famille et de la personne malade. Ainsi des exercices physiques seront adaptés au malade d’Alzheimer, pour que son temps d’ennui ne soit plus notable.

Si le malade souhaite rester au domicile, il faut être bien entouré de son entourage. Il est possible de s’adresser au centre communal d’action sociale C.C.A.S de votre ville pour avoir des informations relatifs à meilleur soin et démarches à suivre.

Vivre avec..

Quelques recommandations à suivre :

  • avoir un suivi thérapeutique dans le temps
  • suivre son traitement prescrit par le médecin
  • travailler le langage
  • faire des activités en extérieur,…

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

Rétroliens/Pings

  1. Faire le choix de placer un membre de sa famille dans un Ehpad - […] dans ce type de logement dont les informations peuvent être retrouvées sur la page internet Prevention-sante.eu. Visitez ce lien…
  2. Fait-il réellement bon vivre en maison de retraite? - […] dans ces établissements sont publiés et cela, pour leur bien-être. Pour leur épanouissement ou le votre parmi tant d’autres,…
  3. Les maisons de retraite vraiment hors de prix? - […] est en fin d’année, si les choses se confirment, alors les personnes âgées pourront fêter un noël en maison…

Prolonger le débat, commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.