La thérapie émotionnelle pour mieux se connaître - Prévention Santé
Grâce à vous : +1.000.000 vues +150.000 auditeurs +500 interviews

La thérapie émotionnelle pour mieux se connaître

Et si je décidais de mieux me connaître ?

Pour beaucoup d’entre nous, nous pensons nous connaître, savoir qui nous sommes, ce que l’on aime, pourquoi on choisit telle chose, tel métier ou bien encore telle personne.

Et bien je suis au regret de vous annoncer que c’est faux !

Nous baignons dans une forme d’illusion dans laquelle nous sommes persuadés que ce que nous faisons, ce que nous pensons, ce que nous disons vient de nous.

Ce que je veux dire par « cela vient de nous » c’est :

Avoir décidé, Avoir choisit, Avoir dit, Avoir fait, Avoir pensé avec pure conscience et tout à fait en adéquation avec notre être profond.

Mais ceci n’est possible en fait, que lorsque nous apprenons qui nous sommes et ce qui nous correspond vraiment.

Nous découvrons alors en parallèle que le personnage que nous présentons n’est autre que la construction d’une identité fondée sur les références familiales, éducatives et sociales que l’on nous a transmises bien souvent et parfois même imposées, durant toute notre croissance : c’est à dire du bébé à l’adulte.

Ce qui a pour conséquence de nous attirer des situations, un métier, des relations sociales, amicales et sentimentales qui ne vont pas forcément nous rendre heureux et encore moins nous permettre de nous épanouir et exploiter notre plein potentiel.

 

Dois-je attendre d’être malade ?

Tant que tout va bien dans notre vie, c’est à dire tant que notre égo est satisfait, on ne se pose pas trop de questions existentielles. Et ce peut être bien ainsi durant une grande partie de notre vie.

On peut parfois s’aveugler ainsi toute sa vie ! Mais on risque toutefois se retrouver à un moment face à soi-même. Souvent, c’est en avançant dans l’âge, c’est à dire à des époques charnières comme la trentaine, la cinquantaine, la retraite ou encore plus tard quand la vieillesse se présente à nous.  Nous ressentons alors de la tristesse, des regrets, un mal-être, voir une sorte d’amertume et de renfermement sur soi.

Et ceci est normal. Puisque nous ne sommes pas vraiment nous-mêmes. Si l’on n’est pas sur la bonne voie, tôt ou tard, cette autre partie de nous que nous ne connaissons pas, va vouloir se montrer, s’affirmer ou simplement exprimer son désarroi.

C’est en fait ce que l’on appelle une crise existentielle. Celle-ci peut prendre différentes facettes comme un licenciement, une séparation, un conflit relationnel ou bien encore la maladie.

L’idéal serait de pouvoir faire connaissance avec soi avant de se retrouver face au mur. Intervenir avant la crise ou la manifestation physique ! Avant que notre corps nous parle.

La psychothérapie émotionnelle peut-elle m’aider ?

Pour répondre à cette question, il nous faut la décomposer en trois points qui sont :

  • Dans quel but ?
  • Comment faire ?
  • Pourquoi faire ?
  • Pourquoi faire ?

Pour se sentir pleinement en accord avec soi dans tous les domaines de sa vie et dans ses différents corps : physique, émotionnel, mental, énergétique et spirituel. C’est simple me direz-vous ! Oui, mais combien décident de passer le pas ?

  • Comment faire ?

En choisissant d’entreprendre ce que j’appelle une démarche personnelle de croissance. Celle-ci va vous permettre d’amener à votre conscience les mécanismes éducatifs et automatiques qui vous sclérosent ou du moins vous limitent. Vous aidez à comprendre par exemple à qui vous cherchez encore à plaire :

  • Si enfant vous avez cru qu’il vous fallait être gentil pour être aimé par l’attitude de votre mère, vous allez enregistré qu’il vous agir ainsi. L’enfant a besoin d’être reconnu par le clan.  La conséquence à l’âge adulte sera que vous agirez de la même manière. .C’est à dire, vous allez développer une attitude que j’appelle « l’attitude du Saint-Bernard »… Vous allez alors être gentil pour vous sentir reconnu et aimé des autres. Quitte à vous renier ou ne pas vous respecter…

Ou bien encore :

  • « je dois être le meilleur à l’école », papa ou maman va être fière de moi. Ce type de croyance va développer en vous, à l’âge adulte, une attitude jugeante envers vous-même et exigeante avec les autres. Je dois « performer » pour être aimé. Je vais m’en demander plus, toujours plus…Il se peut même qu’en fonction de vos résultats scolaires quand vous étiez enfant cela a pu faire naître un sentiment de dévalorisation, puisque vous n’étiez jamais « assez bien » pour celui ou celle dont vous dépendiez…
  • Dans quel but ?

Dans le but d’évoluer. C’est en prenant conscience de ces sentiments, que vous refoulez ou niez, que vous allez agir pour donner naissance à ce que vous êtes vraiment.

Par exemple pour le sentiment de dévalorisation, vous allez peut-être décider enfin, non plus d’être performant, mais d’utiliser une qualité que vous ignoriez jusque là. Non seulement, vous allez vous débarrasser de ce sentiment négatif mais de plus vous allez certainement en changeant votre attitude, vous sentir plus épanoui et surtout à votre vrai place dans la vie.

N’est-il donc pas intéressant de mieux se connaître ?

 

Ce qui va changer positivement en moi ?

Le travail thérapeutique de connaissance de soi permet :

  • De lâcher-prise sur ses émotions puisque nous allons les identifier et retrouver, grâce à elles, la cause de celles-ci.
  • De devenir acteur de sa vie en se débarrassant de schémas qui ne sont pas les vôtres. Ceci en transformant les sentiments non valorisants enregistrés en vous en des sentiments de valeur et d’estime de soi. Ceci passe par le contact avec son enfant intérieur, la visualisation active de certains traumas, la mise en situation imaginaire d’événements passés mais vécus comme réels grâce à un changement d’état de conscience : la relaxation profonde.
  • De vous pardonner pour ce que vous êtes ou ce que vous avez été. Pardon dans le sens de se libérer de jugements et de la culpabilité. Pardonner aussi à l’autre. Ce pardon s’effectue avec le cœur et non le mental, il est dénué d’intérêt et d’attente. La phase la plus délicate mais combien libératrice.

Mais cela s’apprend ! C’est le but de la psychothérapie émotionnelle.

  • Vous passerez ainsi de l’état d’enfant à l’état d’adulte (c’est pas moi c’est l’autre) : Je deviens responsable.
  • Vous sortirez du jeu de pouvoir Bourreau/Victime Je ne crée plus de dépendance, je deviens moi-même sans me comparer et acte de pouvoirs de ma part pour aimer ou me sentir aimé.
  • Vous accueillerez enfin les événements comme une expérience riche de sens. Et mettrez en avant votre vrai-moi, celui qui est en cohérence avec ce qu’il pense, ce qu’il dit et ce qu’il fait.

Je vous encourage à prendre ce chemin de découverte de Soi et même si parfois il peut vous sembler difficile ou pas très clair.  Il vous mènera sans nul doute à votre essentiel. Le seul chemin qui vous réconcilie avec votre vraie nature.

EXERCICE PRATIQUE

la therapie emotionnelle

A vous maintenant !

Rendez-vous sur  la page : LA THERAPIE EMOTIONNELLE.

Bon exercice.

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés