Les vaccins oui, les adjuvants aluminiques, non ! Pr Romain Gherardi - Prévention Santé
Grâce à vous : +1.500.000 vues +650.000 auditeurs +500 interviews

Les vaccins oui, les adjuvants aluminiques, non ! Pr Romain Gherardi

Se déroulait le 30 septembre et 1 octobre à Paris le congrès IPSN sous la thématique « la santé au naturel, tout au long de la vie ». Nous avons eu l’occasion d’y rencontrer le Pr Romain Gherardi. Il est mondialement connu depuis une dizaine d’années pour ses travaux controversés sur la responsabilité des dérivés aluminiques vaccinaux dans la genèse de pathologies neurologiques complexes regroupées en France sous le vocable de Myofasciite à Macrophages, dont on rappelle que la plupart des symptômes reste totalement incurable à ce jour. Pr Gherardi a fait paraître un livre qui se lit comme un roman, Toxic Story, dont je recommande la lecture à tous ceux qui veulent comprendre la situation actuelle.

Interview

  • Vous annoncez que l’on pourrait compter jusqu’à 5 % de la population générale qui serait génétiquement prédisposée à déclencher une telle maladie neurologique. Vous confirmez ce chiffre?
  • Si l’on s’en tient aux chiffres des naissances françaises, 680.000 par an, 5% de 680.00 égal 34.000 nouveaux-nés par an susceptibles de tomber malade à cause de l’aluminium vaccinal, plus tous les enfants, adolescent et adultes qui subiront une vaccination de ce type, vous nous décrivez une situation de cauchemar absolu…
  • Vous avez été privé de crédit d’Etat en 2012 après avoir démontré dans vos travaux préliminaires que l’Aluminium vaccinal pouvait largement être suspecté de toxicité neurologique définitive, où en sommes-nous aujourd’hui en 2017?
  •  J’ai reçu Brigitte Autran il y a quelques semaines, Professeur d’Immunologie à la Pitié-Salpêtrière et qui décrit vos travaux comme inutiles et relayés par aucun scientifique de par le monde. Or il est facile de se rendre compte que vos thèses rencontrent un écho certain auprès d’au moins trois équipes fameuses, celles des Pr Christopher Exley (Grande-Bretagne), Christopher Shaw (Canada) et Yehuda Shoenfeld (Israël). Comment se fait-il que les scientifiques soient d’avis aussi diamétralement opposés s’agissant de la responsabilité délétère de cet adjuvant?
  • J’ai lu dans votre livre qu’un certain nombre d’anciens combattants britanniques souffrant du syndrome de la Guerre du Golfe  avaient traversé le Channel pour se faire biopsier dans votre service mais que sur le trajet on a commandé à ces soldats de faire demi-tour et ils sont tous rentré immédiatement en Angleterre, sait-on aujourd’hui ce qui s’est passé et quels vaccins leurs ont-ils été injecté avant la guerre?
  • Vous dites que la Myofasciite à Macrophage nécessite en moyenne 11 ans pour apparaître et dans le même temps une étude parue dans la revue Vaccine en Juillet 2017 veut démontrer qu’il n’existe que peu d’effets secondaires neurologiques après deux ans et demi de suivi, qu’est-ce que cette étude vous inspire?
  • L’obligation vaccinale Francaise imposera onze vaccins chez les nourrissons, dont huit qui sont adjuvés sur aluminium, quelle recommandations feriez-vous au gouvernement aujourd’hui?
  • Qu’est-ce que vous souhaiteriez ajouter pour conclure?

Puisque vous êtes ici... avançons Ensemble

Prévention Santé est une plateforme Web gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être et de la santé.
Ce journalisme d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons que notre point de vue est important, car cela pourrait aussi être le vôtre. Nous avons donc une faveur à demander...
Vous aimez notre média ? Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés


Notice :

Les informations diffusées sont données à titre non professionnel. Elles ne remplacent aucunement les visites médicales, les diagnostics et les traitements médicaux qui doivent être faits en fonction des situations particulières de chacun, et que seul un médecin, dont le titre est légalement reconnu en France, peut réaliser.
Share This