Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

#03 L’intestin et nos intolérances alimentaires

Extrait de la conférence de Marion Kaplan du vendredi 20 septembre 2013. Bertrand Frey vous retranscrit la conférence sur le chapitre #03 l’intestin et nos intolérances alimentaires.

L’intestin et nos intolérances alimentaires

Si vous ne supportez pas un aliment, et que tous les jours vous en mangez… Ce qui était mon cas: j’adorais le pain, les pâtisseries. A la sortie du lycée, la boulangerie balançait sa bonne odeur de pain au chocolat, tout le monde craquait, moi en premier. Et j’avais mon petit pain au chocolat chaud tous les soirs, en sortant du lycée. Et je ne savais pas que je m’empoisonnais à petit feu. Je n’avais pas le moral, j’étais fatiguée, j’avais du mal, j’étais dépressive – à 17 ans, je voulais me suicider (c’est quoi cette vie, c’est débile), je n’étais pas bien -.

Donc plus on est intolérant à un aliment et plus on en mange, plus vous avez des chances non pas de développer des signes digestifs, mais vous allez développer les maladies auxquelles vous êtes prédestiné. Si vous êtes destiné à faire plutôt une polyarthrite, vous n’allez pas la faire tout de suite, puisque ce tube digestif, c’est celui qui vieillit le plus vite.
Donc au début, on tolère les choses, on les digère. Vaille que vaille, même si on se fait des petites soirées de temps en temps, ça va, on se retape. Et puis petit à petit, on se dit: ah je vieillis, tiens j’ai du mal à récupérer le matin maintenant; et puis je dors mal. Et puis j’ai des migraines. Mais la migraine pour les gens, jamais ils ne vont l’associer à leur alimentation. Moi j’étais une migraineuse, trois jours au lit, à ne pas bouger. Malaises vagaux, à tomber dans les pommes, avec crise de tétanie.

Donc pour tout cela, jamais on ne fera le lien avec l’alimentation. Pourquoi faire le lien? Pourquoi ne mettrait-on pas du gazoil dans une Ferrari, quand même?! On devrait pouvoir le faire: c’est ce qu’on fait tout le temps. Parce qu’on ne connaît pas notre biologie, et qu’on ne la respecte pas. Moi je trouve que c’est vachement intéressant de la connaître. Au moins vous saurez si vous êtes coeliaque ou pas. Pour les produits laitiers, je ne parle même plus de tolérance ou d’intolérance: on ne devrait plus consommer de produits laitiers de vache. De brebis: il faut vraiment qu’elle soit super bio, et qu’elle coure toute la journée. Eventuellement de chèvre, si vous n’êtes pas intolérant au lactose. Mais la vache, avec les hormones de croissance qu’elle contient…

Quand vous avez allaité votre enfant, on vous avait bien dit de ne pas prendre de médicament, de ne pas manger n’importe quoi, parce que tout passe dans le lait. Les notices des médicaments mettent en garde les femmes enceintes et pour l’allaitement. Et les vaches, qu’est-ce qu’on leur donne? On les bourre d’antibiotiques. Auparavant, elles produisaient 4 l/jour, maintenant 40 l/j! Et maintenant, ils ont des trucs géniaux: avec leurs pipettes, c’est automatique. Une espèce d’électrode trouve le mamelon tout de suite. Et ça pompe, et à plusieurs reprises par jour. Donc elles ont les mamelons tellement irrités, que l’on met dessus de la pénicilline[1].

C’est pour cela qu’en buvant et en mangeant du fromage, issu de ces pauvres vaches laitières, vous ingurgitez en plus de la pénicilline. Et c’est pour cela qu’il y a de plus en plus d’allergiques à la pénicilline, voire d’œdème de Quincke[2]. Je travaille avec le Dr Bruno Donatini, gastroentérologue. Il a sauvé notre amie présente ce soir, qui a une radio, RMG[3], que je vous invite à écouter le lundi soir à partir de 20h, pour une émission sur le bien-être, très intéressante et toujours très documentée.

Pour moi, il y a deux médecins. Si vous médecin, voulez vous remettre en question, vous faites les formations de Donatini, et celles de Nawrocki. Ce dernier ne les fait qu’en Suisse, parce qu’il est trop vieux pour les faire en France maintenant. Et puis on l’a un peu embêté: ayant travaillé avec Benvéniste et Beljanski. Beljanski est un homme extraordinaire, qu’on a fini par harceler, et mettre en tôle à 74 ans. Ils ont fait une descente de 2800 flics, dans toutes les pharmacies, même chez les patients. Beljanski avait trouvé des molécules anti-cancer. Ca fonctionne, et je vous dirai où les trouver.

Big Pharma, c’est dramatique! Il y a quand même pas mal de scandales (Médiatoc), mais il va falloir qu’ils se calment sur les molécules chimiques. Parce que maintenant, on sait qu’on peut travailler avec des fréquences. On a ici des psychiatres qui travaillent avec un appareil, Stradic, qui peut, grâce à des fréquences lumineuses avec certaines séquences, travailler au niveau de votre cerveau, et vous libérer de traumas. Et déspasmer des organes qui symboliquement se mettent en stress, quand on est devant un conflit. C’est quand même extraordinaire! Et on n’a pas besoin de drogues chimiques, comme Temesta, Prozac.

Ces trucs là sont des boucliers chimiques. On vous met dans une espèce d’aura chimique, qui fait que vous ne savez même plus qui vous êtes. Vous devenez irritable, fermé, vous ne vous ouvrez à rien, vous êtes fainéant. Mais ce n’est pas vous: c’est eux qui ont fait ça de vous. La France est aujourd’hui le 1er consommateur mondial d’antidépresseurs. Regardez notre président, et regardez la France qu’on est en train de fabriquer. Je suis désolée.

Ma fille fait des contrats pro dans des agences nationales. Et elle me dit: maman, moi ce que je fais en 2 h, ils le font en une semaine. Ils sont tout le temps à la machine à café, à 17h00, ils sont tous partis. Aucun engagement. Je vous préviens, on va se faire bouffer par les Chinois! Mais pourquoi est-on comme ça? Parce qu’on bouffe leurs saloperies. Parce qu’on mange encore du gluten, qui nous abrutit complètement, qui enlève complètement notre volonté, qui creuse tellement notre paroi intestinale, que l’on croit que notre maladie auto-immune est due totalement à autre chose. Alors que TOUT vient de notre intestin.

Pas psychologique quand même. Parce que franchement, je suis une ex-fracassée. Ma mère s’est mariée six fois, et je ne vous parle pas des viols, et autres. Donc à psychologie égale, à partir du moment où vous vous connaissez, et où vous vous respectez – parce que cette loi du Respect, ça ne se fait pas en 5′ -… C’est vrai que c’est facile de céder à une tentation d’un aliment qui était si bon. Mais moi je n’ai pas envie de payer l’addition.

Donc à nous de trouver des aliments qui nous permettent de compenser, et de vivre bien, en harmonie, tout en ayant une gourmandise. Ce n’est pas parce qu’on arrête le gluten qu’on arrête de manger! Vous avez droit au foie gras, au cassoulet, au magret de canard, aux poissons, aux coquillages, au homard, à tous les légumes. On évitera les mammifères.
C’est comme le lait: évitez la vache, de A à Z. elle contient des hormones de croissance, des siglets (?), qui sont des trucs qui vont attaquer votre immunité, qui vont se cancériser. Donc la vache, soit vous connaissez sa traçabilité, son origine, si on l’a laissée brouter, si on l’a respectée; mais il y en a tellement peu.

Et le végétalisme n’est pas une solution non plus. Je suis en train de lire un livre, « Le mythe du végétarisme ». Car on nous fait croire qu’être végétarien c’est bien. Non, pas forcément. Et on est en train d’épuiser la planète, à force de culture intensive. De toute façon, même si on en fait quelque chose de symbolique, la vie, c’est toujours quelqu’un qui mange quelqu’un! Quand vous mangez une salade, vous mangez quelqu’un. Donc de toute façon, si one ne veut absolument tuer personne, il vaut mieux ne pas vivre, parce qu’on est obligé de sacrifier une herbe, une plante, pour se nourrir. Moi je dis qu’on devrait manger les animaux qu’on serait capable de tuer en cas de disette. Moi je serais incapable de tuer un mammifère. NI un mouton, ni un cheval, ni une vache.

J’ai élevé des poules: j’en serais capable. Je ne dis pas que ce serait une partie de plaisir, ce serait dur. Mais j’en serais capable. Il faut se regarder face à soi-même. Je ne triche pas quand je vous parle, je m’expose. Je vous parle de réalités, parce que tous les jours, vous êtes devant ces réalités. Tous les jours vous mangez, vous ne faites pas du prana. Il y en a un qui l’a fait, il est mort: Willy Barral. Ne jouez pas à ça non plus!

Vous êtes devant une réalité, qui va être votre assiette. Comment vous allez-vous vous comporter devant ça? Comment vous allez la cuisiner?

Avant on faisait des prières avant chaque repas, parce qu’on rentrait en relation avec notre repas.

Maintenant, c’est n’importe comment. Ouais, t’as pas fait la vaisselle, t’as pas fait tes devoirs. On règle ses comptes à table plutôt qu’autre chose. Alors qu’on devrait rentrer en communion avec le repas. Parce qu’alors, on se branche dessus.

Vous avez des orties dans votre pays? Vous allez faire un test. Vous allez cueillir des orties, juste une feuille d’ortie. Normalement, ça pique! Didier Rosi est un chamane, il habite au Val de Consolation, mais il a peut-être déménagé. Et il me demande de cueillir une ortie. Ma réaction a été négative: ça pique! Il me répond: tu restes connectée à ton ortie. C’est-à-dire que tu restes en conversation intérieure avec elle, tu lui demandes de ne pas te piquer, et tu la prends. Je prends l’ortie, et elle ne me pique pas.
Et il me dit: maintenant, plie la feuille en 4. Mais reste bien connectée. Puis il me demande de la manger. Et tout en restant connectée à l’ortie, je la mange. Et je vous jure, elle ne m’a pas piquée.

Alors je veux renouveler l’opération. Je reprends une ortie, et puis il me parle d’autre chose, qui vient capter mon attention. Je la plie mécaniquement et la mange. Je ne vous dis pas: elle m’a explosé dans la bouche, et il m’a bien entendu montré que la nature est tellement bien faite, qu’il y a toujours l’antidote à côté du poison. Donc il a tout de suite ramassé un peu de plantain, et me l’a fait manger pour éteindre le feu.
Je vois qu’une dame fait un air entendu, mais il n’y en a qu’une qui fait ça. Car cette ortie, à partir du moment où on est en connexion avec elle, elle ne vous pique pas. Faites-le, vous allez voir. Et vous allez commencer à comprendre un truc: on est connecté. Il faut être en phase avec ce qu’on mange. Et quand on dit qu’une cuisinière qui cuisine avec amour; un plat qui n’est peut-être pas très bon pour votre santé, eh bien il sera bien meilleur que celui d’une autre qui cuisine avec beaucoup de hargne, de colère et de frustration. Même si c’est un plat végétarien sain avec des graines germées, vous n’allez peut-être pas le digérer, ce plat.

Toutes ces choses là sont importantes. Je vous amène un certain nombre d’éléments qui sont très importants, parce que c’est au quotidien, instant par instant, jour après jour. Et c’est jour après jour que vous vivez.
Et on se dit que c’est parce qu’on vieillit qu’on doit être malade. Ca paraît normal.
Ca paraît normal d’avoir de l’arthrose. Moi j’avais de l’arthrose à 45 ans. Mais je n’en ai plus!

Vous savez que l’os se renouvelle toutes les 3 semaines? Idem pour le tube digestif. L’estomac, en 5 heures.

Ils ne sont pas figés, vos os. Toutes vos cellules, elles mangent, elles digèrent, elles rejettent des déchets. Leur faire un drainage lymphatique, ça ne fait pas de mal. Le sport non plus, parce que ça oxygène tout ça, ça permet de nettoyer un peu notre organisme au niveau lymphatique, également pour les hormones. Ca permet aussi de mieux fixer le calcium. Parce qu’il ne faut pas que vous croyez tout de même que les produits laitiers vous donnent du calcium. Ca c’est ce que vous raconte la pub: « Les produits laitiers sont nos ENNEMIS pour la vie! » Le lait, ça ne donne pas de calcium. Est-ce que les vaches boivent du lait? Non. Et chez le boucher, quand vous voulez un os à moelle, il faut y aller à la scie électrique: c’est super dur, un os de vache. Et en plus, il y a encore 60 ans, les vaches mangeaient de l’herbe. Maintenant, on leur donne des tourteaux de soja et des céréales.

Or il y a 60 ans, le soja servait de pâte pour le bricolage. Et ils se sont aperçus que comme le soja contient des protéines, alors on allait nous en faire bouffer. Ils ont dépensé des milliards pour nous le faire comprendre. Le soja, le lait de soja, n’est pas digeste. Et on se laisse avoir, par ignorance. Il va y avoir des scandales sanitaires aussi avec le soja; ça va peut-être mettre dix ans de plus. Parce que le soja non transgénique n’existe pas. Ils vous disent sans OGM, mais il y a toujours minimum 2% de transgénique. Qu’on ne si fiche pas de ma tronche: que ce soit 2% ou 100%, je ne vois pas la différence. Moi je suis 100% une femme, et non à 98%, avec un petit XY à côté. On en perd notre bon sens.

Maintenant, ils ont trouvé des probiotiques. Mais comme ils se sont aperçus que ça crée du diabète et du surpoids, ils incorporent désormais de la vitamine D dedans, parce que la vitamine D contribue à assimiler le calcium. Ceux qui ne prennent pas de vitamine D commettent une erreur! Car le soleil ne suffit pas. J’habite dans le sud de la France, et suis encore bronzée. Mais je prends quand même de la vitamine D, parce que j’ai un statut trop en dessous. Car il faut comprendre que la malabsorption entraîne aussi une carence en vitamine D. Et nos enzymes ne sont plus capables de reconnaître tout ce qu’on leur donne à manger. Le gluten aujourd’hui, a muté. Le blé d’aujourd’hui a plus de 20 chromosomes. Il en avait 4 à 7 il y a cent ans.

Nos enzymes digestives, au niveau de l’humanité, ne sont pas capables de reconnaître cette protéine là. Donc qu’est-ce qui se passe? Attaque des villosités, perméabilité intestinale. Et dans le flux sanguin, c’est la porte ouverte à tout. On voit de plus en plus de maladies neurologies comme l’autisme, la schizophrénie, les maladies de Parkinson. Maintenant ils veulent que vous leur donniez beaucoup d’argent pour la maladie d’Alzheimer, qui est une maladie créée par l’industrie alimentaire et chimique (pas toujours, glisse un auditeur).

Si vous êtes coeliaque – 70% des gens le sont sans le savoir -, et que vous mangez du gluten comme je l’ai fait, vous allez créer une malabsorption intestinale, puis une perméabilité.

Alors que si on tient compte de son HLA… J’en reviens toujours là, parce qu’aujourd’hui on a la chance de pouvoir le faire. Avant, on n’avait pas accès informations là. Ensuite, on va vous survacciner, sans tenir compte de votre HLA. Je n’ai pas dit que j’étais contre les vaccins, mais je n’ai pas dit que j’étais pour non plus. J’ai dit qu’il faudrait vacciner en fonction de notre haplotype. Si par exemple, j’ai des enfants tuberculiniques, mon fils après le vaccin du BCG, le lendemain, s’est retrouvé à l’hôpital. Il a failli crever d’une pneumopathie virale. Parce que nous avons un terrain tuberculinique. Donc bien sûr, je n’ai pas renouvelé l’histoire avec ma fille.

Donc si on tenait compte de cela, on ne vaccinerait pas de façon totalement aveugle. Ma fille a une copine à l’école, qui s’est fait vacciner papillomavirus. Comme c’est un vaccin ORL, le lendemain elle était dans une chaise roulante, parce qu’elle avait l’haplotype de la sclérose en plaque. Donc bien sûr que dans certains cas, les vaccins peuvent être très intéressants. Mais attention à notre terrain! Puisqu’on peut faire de la dentelle. Ah non, vous n’avez pas le droit de venir à la crèche si vous n’êtes pas vacciné. C’est quand même dommage; alors qu’on pourrait nuancer les choses.

Donc si vous avez un terrain HLA, avec des prédispositions de maladies neurologiques, qu’on vous fait les vaccins qui ne sont pas appropriés, que vous mangez du gluten et des produits laitiers, qui eux-mêmes peuvent contenir des métaux lourd: avec l’affaire des dioxines, je peux vous dire que quand vous voyez où se situent les élevages de vaches, ce n’est pas dans de la jolie herbe verte. Avec toute les saloperies que ça véhicule, nonobstant le problème des hormones de croissance. Parce qu’une hormone de croissance entraîne des cancers de la prostate, et du sein, pour les plus répandus. Que l’on mange du fromage de chèvre deux fois par semaine, ou trois pour les plus résistants et les plus sportifs, ok. Mais la vache, franchement! Si je vous dis que l’on peut éviter 98% des maladies, c’est une réalité, mais ferez-vous l’effort de le faire?

C’est très intéressant, parce que la vie, c’est une succession de sevrages. On nos retire le sein, le biberon, notre mère. En vieillissant, nos amis, nos parents, meurent. Il faut se sevrer dans la vie! Votre mari se barre, vos enfants s’en vont! Il faut être prêt, quand même. Donc autant se préparer. Et si on est préparé, on est plus fort.

 

[1] Les pénicillines sont des antibiotiques bêta-lactamines. À la base, la pénicilline est une toxine synthétisée par certaines espèces de moisissures du genre Penicillium et qui est inoffensive pour l’homme.

[2] L’œdème de Quincke est une pathologie grave, qui se manifeste par un gonflement, souvent soudain, des tissus sous la peau et sous les muqueuses. Il s’agit d’une urgence médicale.

[3] Radio Malherbe Grenoble, 1ère webradio de la région Rhône-Alpes depuis 2008 – Emission Prévention Santé. Les anciennes émissions sont téléchargeables (podcast) sur le site.

 

Retranscription : Bertrand Frey

© Marion Kaplan et Prévention Santé

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

1 Commentaire

  1. Bailet

    merci pour toutes ces informations c’est vraiment sympa

    Réponse

Prolonger le débat, commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.