Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

L’argile et la naturopathie

L’argile en tant que substance naturelle peut faire partie des outils du naturopathe. Elle est connue comme étant l’une des plus anciennes méthodes de soin chère aux civilisations passées. Deux raisons principales à cela. D’une part, l’argile est riche en minéraux et oligo-éléments dont la silice et l’on sait que le silicium est un oligo-élément majeur pour l’être humain. L’argile aurait ainsi une action revitalisante. D’autre part, l’argile a une puissante action dépurative et antiseptique liée à ses capacités d’absorption et d’adsorption.

L’argile est considérée, pour certains, comme la panacée alors que d’autres la réserveront uniquement à quelques applications particulières. Quelque-soit l’idée que vous ayez de l’argile, voici quelques conseils qu’il convient de respecter lorsqu’on utilise l’argile.

Il existe plusieurs sortes d’argile et les argiles à elles seules constituent 65% de la croûte terrestre… Ce sont les argiles blanches ou kaolites et les argiles vertes comme les illites et les smectites qui sont le plus couramment utilisées et que l’on peut facilement se procurer.

Par voie interne, les argiles favorisent la désintoxication et la désintoxination mais il est préférable de prendre l’avis d’un thérapeute avoir de consommer de l’argile. On sait, par exemple que l’argile, par voie interne, inhibe l’action des médicaments pris simultanément. On évitera aussi la prise d’argile par voie interne lors de problèmes de constipation, lors d’insuffisance rénale ou en association avec une alimentation très grasse ou très riche en farineux. Mais d’autres contre-indications par voie interne existent, donc il est toujours souhaitable de demander conseil avant de consommer de l’argile.

Par voie externe, les cataplasmes d’argile sont de remarquables cicatrisants, antiseptiques et anti-inflammatoires. Ils peuvent agir sur les problèmes cutanés, les problèmes ostéo-articulaires, sur les brûlures… mais il convient de respecter au préalable quelques principes d’utilisation.

L’argile peut également être utilisée comme élément filtrant des eaux de boissons suspectes. Lorsque l’on voyage et que l’on doute de la potabilité de l’eau de boisson, il peut être intéressant d’avoir de l’argile avec soi.

Beaucoup d’encre a déjà coulé sur le sujet de l’argile mais le but de cet article est de vous faire prendre conscience que bien qu’étant une substance naturelle aux vertus indéniables, il n’en reste pas moins qu’elle peut être inadaptée voire avoir des effets délétères, si elle n’est pas utilisée à bon escient.

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

Prolonger le débat, commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.