Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Le petit déjeuner, élément de réussite scolaire

Ce n’est plus un scoop ! Tout le monde sait aujourd’hui, que le petit déjeuner est indispensable … Ainsi, il apporte les nutriments qui permettent au cerveau de « travailler » de façon optimale.

Néanmoins, les études épidémiologiques montrent que 15 % d’enfants et 30 % d’adolescents ne mangent rien avant de partir pour l’école.

Les raisons ? « Pas faim« , « pas le temps » et pour certains, c’est pour contrôler le poids. Les « pas faim », « pas le temps » sont souvent des petits dormeurs qui ont tendance à regarder la télé trop tard ou bien qui présentent des difficultés d’endormissement ou de l’insomnie pour lesquelles l’avis d’un médecin est nécessaire.

Un petit-déjeuner pour éviter la prise de poids

L’étude montre aussi que ceux qui sautent le petit-déjeuner ont tendance à beaucoup plus grignoter durant la journée. Un peu de sucrerie supplémentaire par-ci, des boissons sucrées par-là, et le résultat est : ne pas prendre de petit-déjeuner peut rendre grassouillet. D’autant plus que ceux qui sautent le repas du matin mangent statistiquement 45% de légumes et 30% de fruit en moins.

 

Prendre le petit déjeuner… un atout pour la réussite scolaire

A l’inverse, en petit-déjeunant tous les jours, vous réduisez de 36% vos chances d’avoir un diabète de niveau 2, et de 30% celles de développer de la graisse autour du ventre.

Si cela favorise votre tour de taille, l’étude démontre aussi que le petit-déjeuner est un facteur de réussite scolaire. En effet, plus concentrés, les étudiants prenant un petit-déjeuner chaque matin sont statistiquement plus diplômés que les autres.

 

Des petits déjeuners inégaux

Tous les petits-déjeuners ne se valent pas et pour éviter le coup de barre de 11h, il vaut mieux privilégier les petits-déjeuners équilibrés.

Nous connaissons tous bien le petit déjeuner à la française…  Lorsqu’il existe, il consiste le plus souvent en un café/thé, avec ou sans lait, une ou deux tartines, beurre, miel, confitures… ou céréales, jus de fruit, yaourt… pour les plus gourmands !

 

Notre petit déjeuner occidental comporte beaucoup « d’erreurs », du point de vue de la diététique.

A l’exemple de la diététique traditionnelle chinoise qui, du haut de ses 2500 ans, fonctionne selon le principe suivant :

Manger comme un prince le matin, comme un roi à midi, comme un pauvre le soir.

Alors que nous faisons le plus souvent exactement le contraire…

Mais que favorise t on en Chine traditionnellement le matin ?

Avant tout, le premier repas de la journée devrait réunir les 5 conditions suivantes :

  • Être plus solide que liquide
  • Contenir des protéines
  • Contenir des fibres végétales
  • Être le moins sucré possible
  • Être appétissant et digeste

 

Aussi, il y a besoin de savoir que le but de ce repas est de nettoyer le système digestif, encrassé par une longue position horizontale durant la nuit.

Ceci explique aussi qu’une bonne quantité de liquide devrait être absorbé.

 

Chaud ou à température ambiante le liquide ?

Les Chinois choisissent généralement le thé : cette boisson est à la fois de saveur tiède (donc ne demandant pas trop d’énergie pour être réchauffée par le tube digestif) et de nature fraîche (éliminant ainsi les inflammations éventuelles).

Les jus de fruits (de nature froide et acides) peuvent bloquer la digestion et ne sont donc pas très recommandés.

Éviter surtout les « multivitaminés », ces jus sont trop sucrés (le sucre appelle le sucre : à force peut léser la Rate et le pancréas, créant une tendance aux crises d’hypoglycémie et une fatigue chronique), trop acides, trop agressifs pour l’estomac le matin à jeun.

 

Du chaud aussi pour les solides !

L’organisme va vivre jusqu’au déjeuner sur l’énergie fabriquée et mise en réserve lors du dîner de la veille. Il faut environ 12 h pour digérer complètement un repas. Le petit-déjeuner est un repas comme les autres. Il se compose selon les régions et les familles en Chine :

De bouillie de riz ou congee de riz :  longuement bouilli, servi crémeux avec son liquide de cuisson,

De nouilles agrémentées d’ingrédients variés (légumes, viandes, crevettes…).

De brioches cuites à la vapeur, nature ou farcies de viandes ou de légumes.

De crêpes à l’œuf, sortes de pancakes un œuf cassé dessus et une garniture (oignon vert haché, herbes aromatiques, sauce…).

D’œufs durs recuits dans de la sauce soja mélangée avec des feuilles de thé .

De longs beignets de pâte frite ….

Etc, etc,…

 

Que manger alors au petit-déjeuner ?

Nous ne sommes pas en Chine ! mais nous pouvons laisser cours à notre imagination :

Privilégiez les céréales, pain complet, galettes de riz, « pain des fleurs »…Vous pouvez aussi expérimenter le porridge d’avoine chaud, que nos amis scandinaves et britanniques connaissent bien ou bien opter pour la version  traditionnelle chinoise, le gruau de riz (on peut en préparer pour plusieurs jours et varier les accompagnements…), des gâteaux fait maison, …

 

Porridge:

Ingrédients (par personne) : 1 verre d’eau, 4 cuillères à soupe  de flocons d’avoine (mais cela pourrait aussi être des flocons de riz, d’orge, de sarrasin par contre on ne les mélange pas ensemble !), un peu de sel, sucre (tout aussi bon d’ailleurs sucré que simplement salé !).

Faire bouillir l’eau, verser les flocons de céréales en pluie. Cuire à feu doux en remuant, 3 à 5 minutes. Laisser gonfler hors du feu 2 minutes.

 

Gruau de riz:

Préparation et cuisson : minimum 1 heure (il vaut mieux le préparer la veille et pour plusieurs jours)

Ingrédients (pour 4 personnes) : 1 tasse de riz blanc 8 à 10 tasses d’eau (en fonction de la consistance que vous préfèrerez avoir, plus ou moins liquide).

Verser le riz dans l’eau froide. Le rincer plusieurs fois. Le faire d’abord bouillir 1 minute, puis baisser le feu, pour le faire cuire à petit feu au moins 45 minutes.

NB : Ce qui le rend très digeste et assimilable facilement, voir thérapeutique est le fait que le riz soit cuit très longtemps, de ce fait très doux pour la Rate. Pareil version salée ou sucrée possible… à accompagner ou non de, sauce de soja, pâte miso, épices, gingembre, légumes…

Et pour les plus gourmands (un de mes préférés), un pain à la banane :

Ingrédients (pour 6 personnes) : Sachet de levure chimique,1 c. à c. de sel ou sel fin, 24 c. à s. de farine, 2 œufs, 16 c. à s. de sucre, 4 bananes, 150 g de beurre.

Dans un bol, écraser les quatre bananes à la fourchette. Arroser d’un filet de jus de citron pour éviter qu’elle ne noircisse.

Mettre le beurre et le sucre dans un saladier. A la fourchette, réduire le beurre et le sucre en ‘crème’, jusqu’à l’obtention d’une texture homogène.
Casser les deux œufs dans le saladier contenant le beurre et le sucre. Bien mélanger. Rajouter la farine, le sel si vous utilisez du beurre doux et le sachet de levure chimique. Bien mélanger. Rajouter les bananes écrasées et bien mélanger.
Verser ce mélange dans un moule à pain. Mettre au four préalablement préchauffé à 180° pendant une heure. Enfoncer un couteau au milieu en fin de cuisson pour vérifier que le gâteau est cuit.

 Bon, alors ? On commence demain ?

 

Source :
Phililpe Sionneau « Ces aliments qui nous soignent » et « Diététique du Tao »

S'abonner gratuitement à notre lettre