Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

L’alimentation comme seul médicament

Hippocrate, grand philosophe grec de l’Antiquité, est connu pour être le père fondateur de la médecine occidentale. Mais les naturopathes contemporains appliquent également ses principes et le tiennent en référence absolue dans leur pratique pour aider les personnes qui les consultent à préserver ou retrouver leur vitalité. Selon Hippocrate, l’alimentation était la base et la clé essentielle de la santé. Il scinda la science de la philosophie de la nature et mit l’accent sur l’hygiène du patient et du médecin.

L’alimentation comme seul médicament

Que ton aliment soit ton seul médicament. Hippocrate (460 – 370 av JC).

Les piliers de la santé selon Hippocrate :

  • De saines habitudes alimentaires
  • L’exposition au grand air
  • La capacité d’auto-guérison du corps
  • Un bon équilibre (homéostasie)

L’alimentation demeure l’essence de la santé selon Hippocrate, philosophe et fondateur de la médecine occidentale. Il a mis l’accent sur  l’hygiène du patient et du médecin. Les piliers de ses traitements en tant que médecin grec (approx. 460-370 av. J.-C.) étaient des habitudes alimentaires et des boissons saines, de l’air frais, compter sur les capacités d’auto-guérison de l’organisme et une attention particulière à une forme d’équilibre (homéostasie). La nature fournit des aliments avec des propriétés fortes et saines qui favorisent la bonne santé.

La principale origine des affections occidentales sont l’alimentation et le mode de vie. Les aliments raffinés sont probablement les causes principales des affections et de la mauvaise santé de l’Occident. A titre d’exemple, 80% de tous les minéraux, 90% de toutes les vitamines et presque toutes les fibres disparaissent lors du raffinage de la farine de blé entier en farine blanche. La vitalité ne suit plus le rythme de nos vies.

Etre en bonne santé, ce n’est pas simplement trouver la bonne pilule ou subir la bonne opération, cela commence par prendre, individuellement, la responsabilité de sa santé. Lynne McTaggart, journaliste, auteur et chercheur.

Jusqu’au début du 20ème siècle, une alimentation équilibrée était la base de toutes les thérapies. La rupture radicale qui a eu lieu au 20ème siècle, entre l’alimentation et la santé, est la raison pour laquelle nous ne sommes pas en mesure, malgré une médecine efficace, d’éviter 70% des décès prématurés dus aux affections occidentales.

Ce qu’il faut savoir en matière de santé

DP-Amanprana-15

La valeur ORAC et les antioxydants

Les antioxydants protègent du vieillissement. Ils attaquent les radicaux libres agressifs. La quantité d’antioxydants dans les aliments s’exprime en une valeur ORAC* par 100 g et son indice permet d’évaluer sa capacité anti-oxydante. Les légumes frais, les légumineuses et les fruits ont des valeurs élevées.

Les meilleurs aliments sont certaines épices et certaines huiles essentielles. Moins l’aliment est transformé, plus la valeur ORAC est élevée. Il est généralement admis qu’un humain a un besoin quotidien de 3000 à 5000 unités ORAC pour se protéger des radicaux libres dans le corps.
*ORAC = Oxygen Radical Absorbance Capacity (Capacité d’absorption des radicaux oxygénés). Résultat du travail de deux chercheurs américain: A.GLAZER et GUC HAO CAO.

L’indice glycémique

La mesure dans laquelle les hydrates de carbone (sucres) des aliments augmentent le taux de sucre dans le corps, est exprimée sous forme d’IG. Les aliments à faible IG (moins de 50) maintiennent le taux de sucre en équilibre. Les aliments avec un IG élevé (supérieur à 70) font fluctuer le taux de sucre (vers le haut et vers le bas). Les dattes, le pain blanc et le panais ont un IG très élevé. Ils donnent de l’énergie immédiatement, mais un plongeon suit rapidement. Généralement, un régime alimentaire à faible régime IG est recommandé.

La valeur Bovis et la vitalité

Une laitue, fraichement sortie du champ, contient une «vitalité» bien différente de celle d’une laitue fanée. Comment mesurer la vitalité des organismes? Le Français André Bovis a développé une échelle de fréquence pour mesurer la vitalité des choses. Une personne en bonne santé a une valeur vitale de 6500 à 8000 sur l’échelle de Bovis. Une personne dont la valeur Bovis est inférieure devient sensible aux maladies et son niveau d’énergie est amoindri. Le célèbre Néerlandais Robert H. Steelooper confirme: «Les aliments dont la valeur Bovis est inférieure à 7.000 consomment de l’énergie au lieu d’en fournir et sont sources de maladies. Au-dessus de 7.500, un aliment fournit l’énergie et peut être considéré comme «bon pour la santé». Au-dessus de 9.000, la nourriture a même un effet purifiant et thérapeutique».

Aujourd’hui, les gens dépensent beaucoup d’argent pour les ordinateurs, les Smartphones, les voyages et les voitures, tout en économisant sur le prix de leur nourriture. C’est une erreur, car nous n’avons qu’un seul corps à entretenir de la meilleure façon possible. Le constat est « Nous sommes ce que nous mangeons. Geert Verhelst.

Yin & Yang et équilibre

Yin et yang sont opposés mais complémentaires et interdépendants. Selon la médecine indienne et chinoise, un être humain est en équilibre lorsque les deux forces sont présentes de façon presque égale. Les femmes sont plus Yin et les hommes sont plus Yang. Les gens en déséquilibre ont soit trop d’énergie Yin soit trop d’énergie Yang. Les gens trop Yin devraient donc accorder plus d’attention au Yang et vice-versa. Dans le cadre de sa thérapie des polarités, Marc Elsen dit: «Être en mauvaise santé, c’est comme une balance en déséquilibre. Il faut autant une polarité équivalente des deux côtés de la balance.»

Maes Bart, fondateur de Amanprana

En 1999, j’ai quitté et vendu mes participations dans une P.M.E moyenne, spécialisée dans la fabrication de poêles à pétrole. A la suite de cela, je me suis accordé sept années de réflexion pendant lesquelles j’ai lu 600 livres sur l’alimentation et j’ai participé à de nombreux congrès sur son importance. Je suis, après cela, devenu végétarien et ai commencé à écrire des articles sur la vitalité des aliments à l’échelle nationale et internationale. Au démarrage, j’ai créé AMANPRANA pour soigner ma fille qui souffrait, à cette époque, de graves problèmes de concentration tout en ayant développé une allergie au cacao. Après d’interminables analyses, nous avons grâce aux omégas, à un régime sans cacao et une transition complète vers l’alimentation biologique, réussi à résoudre l’ensemble de ses problèmes. Ce fut pour moi une révélation !

L’ensemble de découvertes m’amena à faire la promotion d’une alimentation saine et de ce fait l’argent n’était plus le moteur essentiel de ma démarche.
L’action suivante avec l’association « Sauvez la mer » n’était qu’une suite logique de nos engagements: Participer à la protection des mers et des océans. En Sanskrit, «Aman» signifie paix ou quiétude, «Prana» fait référence à la vitalité. D’où l’idée de «Force vitale sereine».

Chez Amanprana, nous croyons à l’aliment comme un tout indissociable et non comme un ensemble d’éléments que l’on aurait isolé. Dès lors, nos produits ne sont soumis qu’à peu de transformations et sont totalement exempt d’isolats. Les produits sont biologiques et végétariens, et, si possible, issus du commerce équitable et aux normes fair world.

Très respectueux des principes d’Hippocrate, Amanprana suit aussi d’autres principes empruntés aux médecines traditionnelles du monde et aux courants plus modernes. Tous ont une même finalité : la santé de l’individu et le respect de l’environnement.

En savoir plus et retrouvez les produits Amanprana

amanprana_boutique

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

Prolonger le débat, commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.