Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Paléobiotique, mangez comme vos ancêtres

A la découverte du nouveau livre de Marion Kaplan, le titre m’interroge « Paléobiotique ». Un mélange entre paléo et microbiotique ? Pourquoi ce lien ? Y aurait-il une réciprocité pour une « bonne » santé de demain ?

Marion Kaplan propose un programme nutritionnel souple et personnalisé en 3 étapes « Détox, Adapatation et Tolérance » avec une alimentation ancestrale, pour restaurer progressivement le microbiote. Ainsi, peu à peu, il est possible de retrouver l’équilibre, l’énergie et la joie de vivre. Découvrons ensemble cet ouvrage.


Ce livre, préfacé par Pierre Rabhi, se veut complet par ses références : Pr Henri Joyeux, Pierre Weill, Claude Bourguignon, Dr Bruno Donatini, Pr Marc Henry, Dr Thadeuz Nawrocki, Dr Natacha Campbell, Dr Nataf, Jean-Jacques Hublin, Lierre Keith, Gary Taubes,… et bien d’autres encore.

Un peu d’histoire

Nous sommes passés en un siècle de 2 milliards d’hommes à 7 milliards. Cela a bouleversé nos modes de culture et d’élevage. Au début du siècle dernier, on ne se posait pas de questions par rapport à l’alimentation, tout était bio, puisque les pesticides n’existaient pas encore.

Aujourd’hui on a privilégié la monoculture, le maïs et le blé trônent dans les champs, le soja occupe de plus en plus de place et entraîne une vaste déforestation, alors la terre se rebelle elle produit des ravageurs qu’on soigne à coups d’insecticides, de pesticides, d’herbicides. Les animaux d’élevage nourris de ces produits, souffrent également. On peut entendre : « Ce n’est pas grave puisqu’on peut les soigner avec des antibiotiques, des adjuvants et de toute façon ils ne vivent pas bien longtemps ».

Jamais la Malbouffe n’a autant tué qu’aujourd’hui. Les maladies rares hier, sont devenues émergentes aujourd’hui. Nous sommes rentrés dans un cercle vicieux qu’il sera difficile d’enrayer. Vous pouvez stopper ce processus !

Cela fait 60 ans qu’on nous fait croire à des mensonges

Il faut manger des céréales, du soja, de la margarine riche en oméga 3, lutter contre le cholestérol, manger 3 produits laitiers par jour etc. toutes ces règles ont été édictées par les lobbys. Il n’en est rien selon Marion Kaplan ! Si vous êtes atteints de douleurs, de maladies, que vous êtes fatigués ou déprimés c’est bien que ces règles ne sont pas bonnes pour vous! Il est temps d’en changer!

La Paléobiotique

C’est la solution à la plus grande partie de vos problèmes de santé selon l’auteur. Cela va vous demander une réforme alimentaire importante. Rassurez-vous, tout est expliqué dans ce livre et vous serez pris en charge étape par étape pour changer votre alimentation.

Cette nouvelle méthode vient de nos ancêtres. Car l’alimentation de demain sera l’alimentation de nos origines!

Le mouvement paléo connaît un grand succès aux États-Unis, lieu de tous les extrêmes. Nous leur devons la Malbouffe et nous leur devrons les solutions pour lutter contre cet engrenage. L’étude d’un nouvel organe oublié, le microbiote, nous apporte un éclairage totalement différent du fonctionnement de notre physiologie. Fort de l’enseignement de nos chasseurs-cueilleurs- pêcheurs du paléolithique et des nouvelles avancées scientifiques sur ce peuple intérieur que sont nos bactéries, nous devons repenser notre agriculture, notre élevage, et bien entendu notre assiette!

« Je me sens, au plus profond de ma conscience, solidaire avec l’action menée par Marion Kaplan dans son invitation à manger comme nos ancêtres » Pierre Rabhi

Le microbiote intestinal

Il est constitué de 100 000 milliards de bactéries dont vous dépendez pour tous les aspects de votre santé, physique comme mentale. Mais depuis votre plus jeune âge, cette population amicale a été décimée par l’abus d’antibiotiques, le gluten et les produits laitiers, le sucre, les édulcorants, les additifs, les aliments trop mous et trop cuits, les pesticides, les médicaments. Peut-on réparer ces dégâts ? Oui, dit Marion Kaplan !

Ce programme souple, personnalisé, se décline en 3 étapes :

  1. Détox : jeûne suivi d’une alimentation paléo stricte
  2. Adaptation : vous introduirez des aliments un à un pour savoir ce que votre microbiote tolère ou pas
  3. Tolérance : vous pourrez vous faire plaisir tout en respectant les bactéries qui vous veulent du bien.

Et n’ayez crainte, ce n’est pas un parcours du combattant ! Marion Kaplan propose 70 recettes qu’elle a concoctées dans ce livre vont vous permettre de passer avec succès chaque étape sans la moindre frustration : magret de canard sauce aigre-douce, homard et sa julienne de légumes façon tandoori, courges farcies aux cèpes et aux marrons, moelleux au chocolat, et même un Nutella version saine de Marion !

De quoi ne plus rester frusté de manger Bon et Bien, sans passer par une alimentation moderne et transformée !

[symple_button url= »http://www.amazon.fr/gp/product/2365491537/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=6746&creativeASIN=2365491537&linkCode=as2&tag=preventionsan-21″ color= »orange » button_target= »_blank » btnrel= »nofollow »]Commander le livre Paléobiotique[/symple_button]

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

6 Commentaires

  1. Mirette

    Tout est dit..Ou presque…Françoise
    Évidemment différents régimes sont à l’honneur…selon les modes… ! Je m’insurge quand on affirme qu’un tel régime est le plus satisfaisant selon les recherches d’un tel…chaque individu est bien sûr différents… Mais à chaque instant il va pouvoir mieux digéré un aliment plutôt qu’un autre.. Tout est vibrations… Ns pouvons tout transformer positivement. Il suffit d’exercicer son Esprit… Tout ces diktats… Sont synonymes de dictature… Encore une autre forme d’emprisonnement morale… !!!! Laissons les personnes Apprendre à se connaître par eux même… Laissons les personnes automne, libre… Ceci permettra d ‘approfondir les connaissances… Nécessaire pour chaque individu. LIBRE… VOICI UNE BELLE RICHESSE !!

    Réponse
  2. Marylene

    Françoise! À vous lire ,vos phrases,votre vocabulaire, j’entends Toutes  » les petites pensées » postées sur FB,d’Iasabelle Padovani.????

    Réponse
  3. Régis Moiraud

    C’est fou comme nous ne voulons plus mourir. j’ai un ami qui a 50 ans, dont le grand-père a connu la faim enfant, alors qu’il était « placé » dans une ferme. Le souci était de manger. Ma grand-mère a élevé 12 enfants sur une ferme de 9 hectares, avant les allocations familiales. Nourrir tout le monde suffisamment bien était un combat.
    Au paléolithique, je suppose que la disette suivait l’abondance. Un reflet de la santé est l’espérance de vie, qui n’était pas fabuleusen, crois-je.
    Je mange du sauvage (gibier de montagne, champignons, baies) du bio (légumes, viandes), du fermier. Et je suis malade.
    C’est sur que vendre de la santé aux malades, de la beauté aux moches, du niveau de vie aux pauvres est la plus vieille recette pour s’enrichir depuis que le commerce existe.
    Mangez bien, mangez sauvage, mangez bio, mais laisser fonctionner votre cerveau quand même …
    La recherche génétique montre que les gènes des sociétés qui consomment produit laitiers, ou soja depuis des milliers d’année sont un peu différents de ceux qui n’en consomment pas.
    Qu’il y a à priori une adaptation génétique. Il y aura toujours des malins pour gagner des sous, des couillons pour les donner.

    Réponse
  4. Déborah Donnier

    Prévention Santé ne se pose pas comme un blog intégriste. Le point de vue de Marion Kaplan ne peut que susciter réflexion et débat. Je vous remercie d’y participer avec votre sensibilité et votre point de vue très pertinent Françoise 😉

    Réponse
  5. Jessiejess

    Bonjour, Je voudrais remercier Françoise pour son commentaire sincère et pertinent ainsi que pour avoir cité Nassrine Reza. Je ne connais pas son travail et il s’agit d’une opportunité pour moi de découvrir une autre belle personne ! Belle continuation 🙂

    Réponse
  6. BON

    Suite à l’interview de Marion Kaplan sur le régime paléolithique, je pense qu’on peut manger bon, sain, bien sans passer par une alimentation moderne et transformée et sans souffrance animale. La souffrance animale est intolérable et même si on élève les animaux avec tout le respect qui se doit, pourquoi les tuer alors ? Je n’ai rien contre ce régime, si ce n’est qu’il affirme que c’est la solution à la plus grande partie de nos problèmes. Non, sincèrement je n’y crois pas. Nos ancêtres survivaient et leur espérance de vie étaient courte. Depuis nous avons évolué et nous avons le privilège de nous demander « Qui suis-je ? ». Nous sommes dans la phase de reconnexion de qui nous sommes. Nos vies de confort nous permettent ces réflexions. La rançon de cette évolution ce sont tous les stress générés par nos modes de vie. Et je crois davantage à une compréhension de nos fonctionnements (notre trio mental-émotions-corps nous donnent du fil à retordre !!!). Je ne crois pas qu’il faille mettre en avant un régime plus qu’un autre (dans quelques années nous aurons fait de nouvelles découvertes et de nouveau nous affirmerons le bien-fondé d’un nouveau régime// c’est l’affirmation qui me dérange). Et si nous apprenions à être davantage dans le respect profond de nos besoins (pour l’un ça sera avec un peu de protéines animales, pour l’autre ça sera plutôt le végétal, pour une autre, les céréales non mutées et traditionnelles donneront de l’assise pour le système nerveux….). Tout est vibration, nous sommes vibration et les vibrations nous nourrissent. Laissons tout cela s’accorder harmonieusement ; Une auteure que je découvre et dont j’aime le discours (Nassrine Reza qui a écrit et crée « Nutri-émotions » va bien au-delà de tous ces régimes). Nous passons notre temps à intellectualiser tout cela et chacun affirme haut et fort sa version. Sortons de ces comportements, proposons, donnons de l’espace à chaque lecteur et consommateur et laissons chacun cheminer à son rythme, à sa façon sans lui promettre quoique ce soit. Vous avez dû vérifier Déborah, que ce qui était juste pour un temps, ne s’applique plus forcément le temps d’après. Nous sommes dans l’impermanence des choses. Allons dans la mouvance de nos chemins respectifs. Et cela n’est absolument pas incompatible avec les règles de bon sens que nous connaissons. La Vie nourrit la Vie ; Et pour vibrer cette vie mangeons ce qui est vivant ou par nos intentions donnons de la vie à ce qui en a le moins. Seule la conscience de l’instant présent nous amène à cela. Chaque instant qui nous est donné est un cadeau et c’est parce que nous vivons dans cette ignorance que nous nous déséquilibrons.
    Voilà une réaction à chaud Déborah, que j’avais envie de partager avec vous ;
    Merci pour la vastitude dans laquelle vous nous amenez grâce à tous ces sujets que vous explorez.
    Très belle journée
    Françoise

    Réponse

Prolonger le débat, commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.