Régime anti-candida : une solution efficace ? - Prévention Santé
Grâce à vous : +1.000.000 vues +150.000 auditeurs +500 interviews

Régime anti-candida : une solution efficace ?

SI vous n’avez pas encore entendu parler de la candidose, ça ne saurait tarder. Car le candida albicans, petite levure que l’on retrouve dans le tube digestif, fait beaucoup parler d’elle en ce moment.

On pourrait reprocher à la candidose d’être devenu une mode mais plusieurs raisons expliquent que davantage de personnes en souffrent aujourd’hui : la majorité de la population s’alimente mal, mène une vie stressante et consomme des médicaments régulièrement (antibiotiques, pilule contraceptive…).

La candidose se présente comme un déséquilibre de la flore intestinale dû à la prolifération de la levure appelée « candida albicans ». Les symptômes sont si variés qu’il est difficile de les attribuer à la seule candidose : troubles digestifs, fatigue chroniques, allergies, troubles alimentaires (envies de sucre), problèmes gynécologiques, troubles du sommeil et de l’humeur, douleurs articulaires…
Le candida albicans est naturellement présent dans notre flore et y vit en symbiose jusqu’à ce qu’un événement viennent la perturber.

Cette levure se multipliant à vitesse grand V en présence de sucre, nombreux sont ceux qui se lancent dans un régime sans sucre très restrictif. Le régime anti-candida, selon ses versions, proscrit la consommation de sucre raffiné mais également de fruits et parfois d’aliments se ‘transformant en sucre’ lors de la digestion tels que le riz blanc, la pomme de terre et de manière générale les céréales. Bananes, thé, café, pistaches ou même thon sont parfois proscrits.

Il y a maintenant 4 ans, mon médecin m’a mis au régime strict sans sucre suite au diagnostic d’une candidose. Ne pouvant pas consommer de céréales ni de légumes farineux qui fournissent de l’énergie pour tenir toute la journée, je compensais par beaucoup de viande et de légumes verts. Même si ce mode d’alimentation m’a aidé à surmonter d’autres soucis de santé, il est loin d’avoir été bénéfique pour la candidose.

Un an et demi après ce régime très restrictif, je craquais pour un pain d’épices lors de mon anniversaire, puis deux, puis trois… Diaboliser le sucre pendant si longtemps avait créé un véritable manque en moi et de véritables envies de sucre.
La surconsommation de protéines avait aussi provoqué un plus grand déséquilibre de la flore intestinale et mes symptômes n’avaient cessé d’empirer.

Plusieurs années après, avec beaucoup de recul sur cette période de ma vie et un changement progressif vers une alimentation que je considère plus équilibrée, je constate une disparition complète de mes symptômes liés à la candidose (une réelle fatigue au quotidien, la langue blanche et chargée, des troubles digestifs chroniques, une mauvaise haleine, des caries très régulières…).

Je vous présente ici mes conclusions qui, je vous le rappelle, découlent de mon expérience personnelle mais qui s’appuient également sur mes recherches.

5 choses que j’ai appris sur la candidose

  1. Pour soigner une candidose, il faut rééquilibrer sa flore intestinale.
    Lorsque la flore est perturbée, par exemple par la prise régulière de médicaments, d’antibiotiques ou suite à un gros coup de stress, le candida prolifère et prend le dessus sur les « bonnes bactéries » et génère une candidose.
    Si notre flore intestinale est déséquilibrée, cela donne lieu à des diarrhées, de la constipation chronique, ou une alternance entre les deux. Cela pose problème dans la mesure ou les diarrhées emportent avec elle une partie des « bonnes bactéries » et que la constipation donne plus de temps aux « mauvaises bactéries » de se développer ! Lorsque la flore est équilibrée, on va idéalement une à deux fois à la selle par jour.
  2. Rééquilibrer sa flore intestinale, c’est d’abord apporter des changements à son alimentation.
    Les bactéries présentes dans nos intestins se nourrissent aussi comme nous ! Pour schématiser, les « mauvaises bactéries » telles que le candida albican se nourrissent de sucres. Cela ne signifie pas qu’il faut supprimer le sucre mais qu’il doit être consommé dans le cadre d’une alimentation bien équilibrée. Il est bien sûr meilleur de privilégier le sucre naturel dans les fruits que le sucre raffiné 😉
    De plus, les sucres complexes sont très importants au bon fonctionnement de toutes les cellules du corps dont celles du cerveau. Ils apportent une énergie qui dure plusieurs heures, contrairement aux sucres rapides. On trouve des sucres complexes dans les céréales, les pommes de terre, les bananes…et les sucres rapides dans le sucre raffiné, les sodas, les bonbons…
  3. Le candida albicans ne se multiplie pas de façon démesurée dans un environnement alcalin. Un environnement alcalin découle d’une alimentation essentiellement basifiante et d’une bonne gestion du stress. Une alimentation essentiellement basifiante, c’est une alimentation très riche en produits basifiants (végétaux) et pauvre en produits acidifiants (produits animaux, alcool, sucre, huiles raffinées). Pour quantifier grossièrement, je pense avoir une alimentation à 80% basifiante et 20% acidifiante.
  4. Rééquilibrer son alimentation, c’est aussi changer son mode de vie.
    Lorsque j’ai revu mon alimentation, j’ai commencé à réfléchir à la qualité de ce que j’achetais et au temps que je consacrais aux repas. Je mangeais rapidement en mâchant à peine, parfois sans avoir réellement faim, et souvent devant un écran. Le stress est désormais connu pour avoir un réel impact sur la composition de la flore intestinale, en nettoyant l’intestin des « bonnes bactéries », laissant place aux levures pour proliférer. Il est donc important à mes yeux de réfléchir à la manière dont nous gérons le stress dans notre vie. Par stress, je ne parle pas uniquement du stress d’être en retard au travail de temps en temps, mais du stress chronique lié à notre épanouissement personnel. Etes-vous bien dans votre peau, entouré d’amis et de famille qui vous soutiennent ? Etes-vous heureux dans votre travail ? En paix avec la vie que vous menez ?
  5. Les suppléments ne sont que des suppléments
    Nombreux médecins ou naturopathes prescrivent des antifongiques et des suppléments couteux à base d’huile d’origan, d’ail, d’extrait de pépin de pamplemousse…J’ai pris quelques suppléments puis j’ai très rapidement arrêté. Il est important de savoir que c’est possible de rééquilibrer la flore intestinale à travers l’alimentation, sans prendre de médicaments antimycosiques ou de suppléments. Certes, certains suppléments naturels tels que l’extrait de pépins de pamplemousse ou l’ail sont très puissants mais leur efficacité ne sera que très faible si l’alimentation et le mode de vie ne sont pas revus.
    Pour en savoir plus sur comment rétablir une mauvaise digestion, n’hésitez pas à lire mon précédent article 🙂

Et vous, quelle est votre expérience avec le candida albican ?

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés