Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

La vitalité par l’alimentation

Que nous mangions par envie, par obligation ou par plaisir, notre but doit rester le même : trouver l’alimentation adaptée à nos besoins, en respectant notre constitution, tout cela pour être en parfaite santé. L’alimentation a le pouvoir d’influer sur l’équilibre du corps ; alors comment faire pour trouver cet équilibre?

« Que ton alimentation soit ton seul médicament »

Les éléments nutritifs indispensables au bon fonctionnement du corps sont les protéines, les glucides, les acides gras essentiels, les minéraux et les vitamines.

  • Les protéines sont à la base de tout, elles ont de nombreuses fonctions dont celle de structurer nos muscles et aussi de jouer le rôle de neurotransmetteur. Une carence en protéine aura donc une influence sur notre comportement et plus particulièrement sur la gestion du stress. Les sources de protéines sont d’origine animale (viande, poisson, œuf, produits laitiers) et d’origine végétale (légumineuses, oléagineux, céréales). L’équilibre alimentaire se fait par la diversité de ce que vous mangez, expérimentez, soyez à l’écoute de votre corps pour savoir quel genre de protéine vous convient le mieux. Conseils : Une consommation quotidienne en viande apportera, selon votre activité, trop de graisse et pas assez de fibre ; pensez donc à associer toujours une portion de légumes le plus crus possible (pour l’apport en vitamines, minéraux, oligoéléments…). Si vous ne consommez pas de protéines animales ou si vous souhaitez varier penser à faire tremper vos céréales, vos légumineuses et vos oléagineux dans un bol d’eau quelques heures ou plus; cela décuplera leur bienfaits. Encore mieux : faites germer vos graines dans un germoir! Le processus de germination se produit grâce au contact de l’eau, de l’air et de la chaleur, la graine sert de support au développement d’une nouvelle plante, cette « nouvelle vie » donnera une graine aux qualités nutritionnelles exceptionnelles et très digeste.
  • les glucides permettent de stocker de l’énergie, c’est le carburant de votre corps. Attention néanmoins à consommer plus de glucides dit « complexes » qui sont énergétiquement riches et qui équilibre le taux de glycémie. Les glucides dit « simples » sont moins intéressants au niveau nutritionnel car surtout riches en calories. Ces glucides là, apportant un taux de sucre élevé dans le sang déclenche une hyperglycémie qui entraîne une sécrétion d’insuline débouchant sur une hypoglycémie. Ce « yoyo » épuise le corps il est donc préférable de consommer des aliments à indice glycémique faible ou moyen. Les glucides complexes se trouvent dans : les légumes, les céréales, les légumineuses. Les glucides simples se trouvent dans les pâtisseries, le chocolat, la confiture, les sodas, le lactose.
  • Les acides gras essentiels participent au bon fonctionnement du système cardiovasculaire car ils diminuent le taux de triglycéride et de mauvais cholestérol. Les sources d’acides gras essentiels, plus particulièrement d’oméga 3, se trouvent dans les graines de lin, l’huile de noix, dans la mâche et les poissons gras.
  • Les minéraux et les oligoéléments ne sont pas une source d’énergie mais ils sont indispensables à la vie. Vous les retrouverez dans les aliments tels que les fruits secs, les crustacés, le cacao (magnésium), les épinards, les pois chiches, le sésame (calcium), les champignons, le jaune d’œuf (zinc).
  • Les vitamines sont vitales car elles interviennent dans le métabolisme des nutriments ; une carence en vitamine et c’est tout le fonctionnement du corps qui se bloque. Les vitamines se trouvent partout dans l’alimentation ; en théorie, car selon la qualité, la conservation et la cuisson de vos aliments le taux (la chaleur détruit les vitamines) de vitamine ingéré peut finalement être infime.
  • N’oublions pas nos besoins en eau qui sont de 2 litres par jour (eau contenu dans les aliments compris). L’eau du robinet étant rarement pure variez en consommant des eaux de source et des eaux minérales pour compléter vos apports en minéraux.

L’importance du choix des produits

Les produits frais, biologiques, locaux, exempts d’additifs et mûrs seront toujours les meilleurs alliés pour votre santé. Des aliments de qualité apporteront à vos plats beaucoup plus de saveur et vous aurez vraiment la sensation d’avoir pris soin de vous.

La nourriture surgelée devrait rester une exception qu’elle soit fait maison ou pas. Vous pouvez partir sur une base de 80/20, c’est-à-dire 80% de repas fait vous-même et 20% de repas préparés ou pris à l’extérieur. D’après l’ayurvéda (médecine traditionnelle en Inde) tout aliment cuisiné et conservé au réfrigérateur plus de trois jours est considéré comme « lourd » c’est-à-dire qu’il vous demandera beaucoup d’énergie pour le digérer et en apportera peu à votre corps. La nourriture fraîche est la clé de votre vitalité.

Veillez à adopter une cuisson douce et lente pour la préparation de vos plats car la chaleur détruit les vitamines. Investissez dans un cuit vapeur de qualité qui vous permettra de profiter des bienfaits de vos aliments.

« Vous êtes ce que vous mangez.. et ce que vous digérez »

L’importance de la digestion

C’est l’étape finale mais elle commence alors que rien n’est encore entré dans votre bouche. En effet, vos intestins sont munis de récepteurs nerveux qui communiquent directement avec votre cerveau. Votre état mental au moment où vous mangez va influer directement sur la qualité de votre digestion. Si vous mangez sous le coup d’une émotion, votre digestion demandera beaucoup plus d’énergie qu’elle aurait pu vous en apporter.

Le but de la digestion est d’utiliser de manière optimale la nourriture ingérée pour apporter à votre corps l’énergie dont il a besoin. Cette énergie est distribuée pour accompagner le travail du cerveau, des muscles, de la circulation sanguine, etc… la digestion influe donc sur l’ensemble des fonctions du corps.

Comment bien digérer ?

MASTIQUER. Pour que votre digestion se passe bien, les aliments que vous avalez doivent être en bouilli avant de passer dans l’estomac et dans les intestins qui, eux, n’ont pas dents. La mastication donne un signal à l’organisme pour qu’il mette en route tous les organes participants à la digestion (estomac, vésicule biliaire, intestin grêle et côlon). Commencez donc votre repas en conscience, c’est-à-dire en ne faisant rien d’autre si ce n’est de vous préparer à déguster le plat que vous avez pris soin de préparer.

Exercice de conscience à expérimenter pendant votre repas pour commencer à apprendre comment se nourrir à tous les niveaux :

  1. Vous rendez vous compte de ce que vous mangez ? Est ce que ce sont des aliments de qualité, adaptés à vos besoins en cette saison et à ce moment donné de votre vie ?
  2. La raison : considérez les raisons pour lesquelles vous mangez avant d’ouvrir la bouche.
  3. Les conditions : Il est important de manger dans le calme, assis, sans télévision ou ordinateur. Mâchez lentement et prêtez attention à la façon dont votre corps et votre esprit réagissent aux aliments que vous mangez. Il est utile de vous rendre compte de ce qui vous apporte l’équilibre. Vous pouvez également faire cet exercice de prise de conscience pendant la préparation de votre repas. (Technique inspirée du livre « Recettes ayurvédiques » de Janet Gomez)

Mettez de la créativité dans vos plats !

La cuisine est un jeu et une vrai source d’inspiration : couleurs, parfums, textures ; avec une panoplie de base vous pouvez faire des merveilles et allier cuisine créative et vie quotidienne. Osez faire une sauce aux fruits pour vos crudités, mettez des courgettes dans votre gâteau au chocolat pour lui apporter du moelleux, faites des petites crèpes à base de purée de légumes ; tout est possible, la limite est votre imagination. Les épices et les herbes aromatiques vont vous aidez à embellir vos créations et auront également une action sur votre santé.

Quelques exemples pour vous donner des idées :

  • La cannelle dans les plats sucrés et salés est efficace contre les troubles digestifs.
  • La cardamome en gousse dans l’eau de cuisson du riz apportera une saveur piquante et douce. Cette graine soulage l’acidité de l’estomac.
  • La coriandre fraîche est délicieuse parsemée dans les salades ou ajoutée en fin de cuisson pour garder son parfum. Cette plante aide également à la digestion. Pour conserver vos bouquets d’herbes aromatiques placez les dans un bocal rempli d’eau et entourez les d’un torchon humide.
  • Le cumin, petite graine au parfum puissant s’utilise avec parcimonie et se conserve mieux sous forme de graine car sa saveur ressort davantage. Il sera très utile de cuisiner toute les sortes de choux avec cet épice pour aider à la digestion.
  • Le curcuma et le gingembre prennent une place particulière dans l’alimentation car ces 2 racines sont plus puissantes lorsqu’elles sont associées -en plus d’apporter une belle couleur jaune orangée. Le curcuma est reconnu pour être un puissant anti inflammatoire (digestif, respiratoire, articulaire etc…) il est préférable de l’utiliser frais mais attention il tâche les doigts. Le gingembre est un stimulant général, très efficace contre les rhumes et la toux. Vous pouvez utiliser ces racines râpées avec une râpe fine ou les placer dans un presse ail.

En conclusion, l’équilibre alimentaire et la vitalité qui en découle dépend de la qualité d’écoute que l’on accorde à son corps. Des professionnels tels que les naturopathes peuvent vous aider à établir un programme personnel en étudiant avec précision et bienveillance votre « terrain ». Chaque individu est unique, chacun à la possibilité et la responsabilité de prendre soin de sa santé pour non seulement se sentir bien avec soi même mais aussi avec les autres. Lien corps/esprit.

Source image : Dame nature

Auteur : Carole Tribon

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

4 Commentaires

  1. Déborah Donnier

    Tout à fait Emilie, merci à notre rédactrice Carole pour ce beau partage 🙂

    Réponse
  2. Emilie

    Merci Carole pour cette invitation à cultiver notre bon sens et notre créativité culinaire!

    Réponse
  3. Tribon carole

    Bonjour Jean Marc, oui effectivement c’est une question de bon sens mais parfois avec la multitude d’informations, souvent contradictoires, que l’on peut lire ou entendre on ne sait plus au final quoi consommer. C’est pour cela que j’ai eu envie de partager ma vision de l’équilibre alimentaire. Si vous pouvez me donner le nom de votre ouvrage, je serai intéressée de connaitre votre avis sur la question.
    A bientôt

    Réponse
  4. Savoye Jean-Marc

    Bonjour,
    Je suis l’auteur d’un livre sur le bien-être par l’alimentation. Il n’y a pas de méthode particulière pour trouver son équilibre alimentaire. Du bon sens que du bon sens…
    A bientôt

    Réponse

Prolonger le débat, commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.