A la (re)conquête de son trésor - Prévention Santé
Grâce à vous : +1.500.000 vues +650.000 auditeurs +500 interviews

A la (re)conquête de son trésor

Aujourd’hui nous partons à la conquête d’un territoire perdu, souvent oublié. Au départ de notre aventure raisonne des phrases :

  • Je me laisse marcher sur les pieds
  • Je n’ai pas de temps pour moi
  • Je consacre toute ma vie à mes proches
  • Je n’y arriverai  jamais
  • Je fais tout pour eux
  • Ils sont ma vie
  • Sans lui je ne suis rien
  • Réaliser mes rêves ? Impossible !
  • Je suis nul(le), moche, « con(ne) »….
  • J’préfère me taire que dire ce que je pense
  • Moi, demander de l’aide ?!

Le point commun de toutes ces phrases ?  L’estime que l’on s’accorde à soi-même ! Si, si !
Imaginez un seul instant que ces phrases soient prononcées par l’être que vous aimez le plus au monde….
Que lui rétorqueriez-vous en l’entendant se traiter ainsi ?

Je pourrais vous faire un article tout bien documenté sur les « pourquoi » du manque d’estime de soi en vous invitant à fouiller votre passé à la recherche d’un manque d’amour, de reconnaissance, d’écoute, d’attention, d’affection, d’encouragement, de protection…. Et vous en trouveriez sans aucun doute !

Nous pourrions aussi regarder dans votre présent ce que vos proches font qui vous fait sentir encore plus cette « non valeur ». Le fameux « c’est à cause … du mari (ou l’épouse) qui abuse, des enfants qui dépassent les bornes, du patron qui m’exploite, de la Vie qui s’acharne… »

Et puis après ? Après vous seriez vissé à votre chaise, avec votre carte au trésor toute pleine de trou,  incapable de bouger tant  le poids des blessures, des chagrins, de la frustration et de la colère serait lourd à porter, tant le chemin de la reconquête vous semblerait impossible. Ohhh je ne dis pas qu’il ne faut pas faire ce travail d’introspection pour aller soigner ces ressentis profonds qui vous limitent, ça on le fait en consultation, en douceur et en sécurité. Je dis simplement que là, ici, ce n’est pas l’objectif. L’objectif de cette chronique est de vous donner à réfléchir à votre présent, à vos difficultés ici et à comment les dépasser.

Plantons d’abord le décor avec quelques exemples concrets :

Exemple 1 : Madame est très en colère après son chéri « je lui donne tout, je suis là pour lui en permanence » et pour lui  «je  passe toujours en dernier à ses yeux, après son boulot et même sa mère ! »

Exemple 2 : Mademoiselle est épuisée par son travail, son patron ne cesse de lui en demander plus à tel point qu’elle ramène de plus en plus de travail à la maison. Elle frôle le burnt out. Elle est prête à quitter la boîte sur un coup de tête comme les précédentes fois tellement elle craque.

Exemple 3 : Monsieur à de magnifiques projets en tête, qu’il balade depuis des décennies, trouvant toujours une excuse pour ne pas commencer à les vivre. « Trop jeune », « impossible avec les enfants », « priorité au boulot », « trop cher », « j’y arriverai pas »….

Exemple 4 : Et la bonne fée vous connaissez ? (il existe aussi la version superman). Vous savez celle qui répond à tous les désirs avant même que l’autre les ait formulés et, ce, quelque soit son état à elle ? Elle est épuisée mais vaille que vaille elle y retourne. Effondrée intérieurement mais elle tiendra et n’en paraîtra pas, parce que les autres ont besoin d’elle.

Entre ces exemples et ceux que vous avez en tête, je pense que le décor est planté là !

Quels sont les points communs à toutes ces situations ?

Chacune de ces personnes à donné plus de valeur à l’Autre qu’à soi-même.
Chacune de ces personnes à fait passer le besoin des autres avant le leur.
Aucune n’est une sainte, aucun n’est un héros.
Tous donnent sans compter en espérant que les autres comblent leur déficit d’estime, d’amour, d’attention…
Or ça ne marche pas comme ça, en tous cas pas de façon pérenne.

Tout d’abord à la décharge de « l’Autre » il est impossible de rendre le prix d’un sacrifice, il n’a point de valeur tellement il est grand.
Ensuite le niveau d’estime personnelle dépend du coup de l’Autre, de son retour.

La personne n’est donc point libre. Toujours en déficit, toujours à espérer un « retour sur investissement » et à souffrir du fait qu’il ne soit jamais suffisant pour combler ce vide intérieur.

Tous ont oublié que l’essentiel c’est d’être bien avec soi-même. Soi avec soi.

Alors oui aujourd’hui plutôt que de se demander « pourquoi » demandons-nous « comment dépasser cet état intérieur et  faire en sorte de se donner enfin de la valeur ? ». Oui, oui SE donner de la valeur à SOI-MÊME. Comment retrouver le chemin de votre trésor intérieur ?

Devenez l’artiste de votre propre vie, changez de position. Vous n’êtes plus victime. Installez-vous aux manettes. Choisissez la façon dont vous vivez les événements, les aléas, les relations…

Parce que oui nous ne sommes pas toujours responsables de ce qui nous arrive mais NOUS SOMMES RESPONSABLES DE LA FAÇON DONT NOUS LE VIVONS.

  • Ouais ok SYL c’est bien joli ton discours mais on fait comment ?
  • J’y arriiiiive ! Allez zou partons en exploration !

Si vous êtes aux commandes vous pouvez choisir la route que vous voulez emprunter. Vous avez aujourd’hui le choix de prendre une route différente d’hier, pour transformer votre état intérieur et enfin ressentir votre propre valeur.

Comment ? Il existe plusieurs façons. En voici une. Posez-vous confortablement.

Visualisez la situation qui vous pèse tant, où vous sentez bien que vous ne vous donnez pas la priorité et qui maintenant vous limite dans votre vie.

Laissez venir les ressentis liés, accueillez cet état intérieur que la situation révèle.

Portez votre attention sur les sensations que ça fait dans votre corps, comment ça se manifeste ? Ça coince ? Ça serre ? Vous sentez une boule dans votre gorge, un tremblement dans le corps, la tête serrée comme dans un étau…. ? Identifier la sensation et sa localisation.

Amenez votre regard sur cette zone, inspirez image et sensation, monter le regard au dessus de votre tête, puis descendez-le au niveau de vos pieds. Inspirez. Soufflez. Refaites si nécessaire.

Orientez ensuite votre attention vers l’état intérieur que vous souhaitez vivre. Vous. Dans vos tripes. Qu’avez-vous besoin de ressentir ? De l’amour ? De l’attention ? Du respect ? De la reconnaissance ?  De l’écoute ? De l’affection ? Des encouragements ? Une protection ?

Visualisez le mot que vous avez choisi, écrit en toute lettre devant vos yeux avec tous les ressentis positifs dont il est porteur. Portez votre attention sur les sensations agréables qu’il vous procure.

Inspirez et venez installer en vous, dans votre cœur, ces sensations.

Inspirez et ramenez dans votre cœur ces ressources d’amour, d’attention, d’estime…

Vous êtes porteur de ces sensations, vous êtes le gardien de votre estime. Vous seul êtes responsable du niveau de votre jauge d’estime de soi.

Maintenant que vous êtes porteur de ce trésor comment allez-vous veiller à l’entretenir ? A le faire fructifier ? A conserver la flamme vive ?

Comment allez-vous vous donner ce dont vous avez besoin (en fonction du besoin défini plus haut : de l’amour ? De l’attention ? Du respect ? De la reconnaissance ? De l’écoute ? De l’affection ? Des encouragements ? Une protection ?) Quels engagements allez-vous prendre avec vous-même ?

Oui, oui vous avez bien lu : comment allez-VOUS VOUS DONNER cela ? Vous et vous seul. Vous face à vous-même. Vous avec vous-même. Vous en toute liberté.

Posez-vous la question et soyez attentif aux sensations, mots, images que vous donne votre cerveau dans les secondes qui suivent la question : Comment allez-vous vous donner l’amour, l’attention, le respect, la reconnaissance, l’écoute, l’affection, les encouragements, la protection dont vous avez besoin ? Quels engagements êtes-vous prêt à prendre ?

Choisissez en 3 maximum pour commencer. Notez-les sur une feuille, sur un carnet en formulant ainsi

Aujourd’hui je m’engage envers moi-même et pour moi-même à :

Engagement n°1 :

Engagement n°2 :

Engagement n°3 :

Ils vont vous accompagner durant tout le mois.

Chaque matin vous les relisez.

Chaque soir vous faites le point sur vos réussites pour chacun. Faites toujours le bilan POSITIF de la journée. Un pas après l’autre. Ce qui n’est pas « réussi » aujourd’hui fait le lit des avancées de demain <3

En fin de mois prenez le temps d’écrire votre bilan et de fixer vos prochains objectifs. N’hésitez pas à partager vos retours ici ou en message privé pour les plus timides !

Et en guise de dessert voici une capsule vidéo qui résonne si juste. « Ce qui a de la valeur se trouve à l’intérieur » : veillons sur ce trésor que nous possédons tous et faisons le fructifier en choisissant de prendre soin de nous comme si nous étions notre meilleur(e) ami(e).

 

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés


Notice :

Les informations diffusées sont données à titre non professionnel. Elles ne remplacent aucunement les visites médicales, les diagnostics et les traitements médicaux qui doivent être faits en fonction des situations particulières de chacun, et que seul un médecin, dont le titre est légalement reconnu en France, peut réaliser.