Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Eliminer ce qui nous empêche d’accéder à la conscience de notre corps

Réécoutez l’émission radio Prévention Santé sur la prise de conscience. Déborah donne la parole à Annabelle Perceval, coach et thérapeute. Sa mission est de détecter les talents derrière la jungle de jugements qui les recouvre, pour ensuite amener la personne à les potentialiser et fonctionner en tant que Qui elle est.

 Dans l’émission

La conscience inclut tout et ne juge rien. Réapprendre à fonctionner ainsi pour créer notre vie

  • Présentation/parcours
  • Qu’est-ce que la conscience ?
  • Pourquoi la conscience est-elle la seule voie possible ? Et comment ?
  • Outils pratiques pour fonctionner à partir de la conscience
  • Maladies ? Ressentis, pulsions ?
  • « Soyez l’impertinence que vous êtes vraiment » ?
  • Quoi de plus dans toutes ces pratiques lors de vos évènements ?

Site Internet

www.annabelleperceval.com

 

S'abonner gratuitement à notre lettre

En indiquant votre adresse e-mail, vous acceptez de recevoir notre newsletter et offres partenaires liées via e-mail, et vous attestez avoir lu et accepté notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et sans frais en utilisant les liens de désinscriptions ou en nous contactant par e-mail.

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

6 Commentaires

  1. perceval

    en outre François, ma cible est d’accompagner les personnes qui le souhaitent à fonctionner à partir de la Conscience qu’elles sont, le mental n’est donc PAS ma spécialité ! peut-être d’autres intervenants sont ils experts sur ce sujet ? 🙂

    Réponse
    • François

      Mais pour aider les personnes à fonctionner à partir de la Conscience qu’elles sont, ne vous parait-il pas indispensable de connaître à minima le mental ?

      Ne sont-ce pas, en effet, les conditionnements, dont il est le siège, qui sont les principaux obstacles à ce fonctionnement que vous visez ?
      Et n’est-ce pas ce que vous expliquez dans cet interview ?

      Car, sinon quel besoin aurions-nnous de services tels que les vôtres ?
      Chacun n’emprunterait-il pas spontanément un fonctionnement à partir de la conscience qu’il est, s’il avait conscience de fonctionner autrement ?
      Et qu’est-ce que cet autre fonctionnement, sinon un fonctionnement à partir d’un mental, généralement laissé au service de l’égo, faute d’être relié à « la Conscience qu’il est » ?

  2. Perceval

    merci François pour vos suggestions et réactions. bien sûr, je serais ravie de répondre à de nouvelles questions lors d’une émission avec Déborah. j’utilise « mental » pour que tout le monde comprenne bien ce que revêt conscience et non conscience, car tout un chacun a déjà expérimenté le calme et la plénitude de l’espace sans pensées et sans émotions, et tout le monde vit un quotidien submergé de points de vue et des émotions/réactions qui s’en suivent. mais bien sûr, la conscience est beaucoup plus que cela . quant aux personnes aux talents spéciaux auxquelles vous faites référence, je suis moi même maman de l’une d’entre elles, qui m’enseigne donc à expérimenter en conscience le potentiel très différent de ces êtres qui fonctionnent de façon tout à fait originale et encore, en France, très méconnue. Au plaisir d’en reparler et de développer ces graines de conscience !

    Réponse
    • François

      Bonjour Annabelle,

      Ravi d’avoir le privilège de pouvoir dialoguer avec vous sur ce site.

      D’après ce que j’ai lu, le « haut potentiel », serait héréditaire, voire de façon génétique, et les personnes qui en sont munies ont souvent des difficultés à le reconnaître … ainsi, elles en prennent généralement conscience lorsqu’elles sont amenés à faire un bilan pour leurs enfants, à cause des difficultés qu’ils traversent et font vivre à leurs parents. Alors … ne seriez-vous pas vous aussi concernée ?

      Et, en dehors de votre fille, avez-vous l’expérience d’avoir accompagné des personnes à « talents spéciaux », comme vous dites (j’aime bien) ?
      Et quelles sont vos observations au sujet de l’adaptation de vos méthodes à ces personnes si particulières ?

      Là était l’objet de mon intervention précédente.
      Et, si je vous pose la question c’est que je pourrais être intéressé par vos services et qu’en même temps, il est probable que je fasse partie de ces personnes. Je devrais passer un test en janvier qui me permettra d’y voir plus clair sur le sujet.

      Merci par avance pour vos éléments de réponse.
      Bien cordialement,

      François

    • perceval

      L’idée est de permettre à chacun de reconnaitre ses talents spécifiques, au delà des jugements et conclusions mentales habituels (éducation et santé mentale), pour les exploiter et donc fonctionner pleinement et joyeusement ! Car être soi, vraiment et totalement, est la seule option que nous avons pour nous épanouir et changer les choses !

  3. François

    Bonjour,

    Et merci pour cette interview intéressante mais qui me laisse un peu sur ma faim concernant l’usage de ce que votre invitée appelle le mental.

    En effet comme dans bien des approches spirituelles ou de développement personnel, elle définit la conscience par opposition au mental, constitué de pensées et croyances. Mais n’est-ce pas là un désolant paradoxe à dépasser non seulement pour tenter de saisir ce qu’est la conscience, mais aussi pour permettre une nécessaire réhabilitation du mental ?

    Car peut-on vivre sans pensées et ni croyances ?
    Et, si votre réponse est « non », comment les concilier et les harmoniser avec un fonctionnement « conscient », connecté au moment présent et aux ressentis corporels ?

    J’aurais aimé trouver des réponses à ces questions dans l’intervention de votre invitée.

    Peut-être que ces questions pourraient vous donner l’envie d’inviter à nouveau Annabelle Perceval afin qu’elle puisse apporter ses éléments de réponse et nous éclairer sur ces questions ?

    Nous pourrions même aller plus loin et nous demander : le mental ne peut-il devenir conscient ? Ne serait-ce pas une des raisons pour lesquelles la conscience prend corps dans notre monde ?…

    Et un autre questionnement m’est venu en écoutant cette interview : quid des personnes à haut potentiel intellectuel (2% de la population) dont le mental est particulièrement performant !… ? Annabelle Perceval a-t-elle l’expérience d’avoir travaillé avec de tels profils ? A-t-elle observé des particularité dans leur accompagnement par rapport à des personnes « normales » ?

    Je serais heureux de recevoir ses réponses à ces questions.
    Merci bien. Cordialement,

    François

    Réponse

Prolongez le débat, donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This