Le développement de la confiance en soi ne se décrète pas, il se vit ! - Prévention Santé
Grâce à vous : +1.000.000 vues +150.000 auditeurs +500 interviews

Le développement de la confiance en soi ne se décrète pas, il se vit !

Le manque de confiance en soi génère un empêchement, un frein à l’épanouissement personnel. Les causes peuvent être de diverses origines, mais bonne nouvelle : il est possible de développer sa confiance en soi.

Les personnes qui me consultent font parfois face à cette problématique. Au fil des séances de sophrothérapie, nous démêlons les fils de leur fonctionnement et nous travaillons sur l’identification des multiples potentiels, talents, compétences,… présents en chacune d’entre elles.

En passant d’une vision déficitaire de soi (« je ne suis pas assez », « Je n’ai jamais été doué pour », « je ne sais rien faire », « je suis moins bien que untel »… etc.) à une vision positive de soi, la confiance en soi peut s’installer et se déployer peu à peu.

Pour autant, et c’est là mon propos, pour que la personne en prenne la mesure, il lui faut vivre des situations nouvelles qui feront office de « preuves » et engendreront l’ancrage.

En renforçant son regard bienveillant pour elle-même, la personne peut affronter plus sereinement des situations qui quelques temps auparavant pouvaient générer de l’angoisse.

La pratique de la sophrologie, en agissant sur la perception juste de soi, amène peu à peu à un sentiment de légitimité, d’autorisation à être soi, tout simplement. La comparaison aux autres n’a donc plus lieu d’être. L’action fait place à la retenue voire la censure. Le mouvement se relance au profit de projets, de décisions, de projections. Dire non devient logique lorsque l’Être en entier ne « sent » pas les choses.

Au départ, il peut s’agir de « petites » choses, de petits pas qui ne coûtent pas trop mais demandent avant tout de faire appel à toutes ses capacités personnelles. Puis peu à peu, de façon de plus en plus naturelle, les relations et les situations perdent de leur enjeu. Elles deviennent accessibles et plus apaisées.

La sensation d’avoir (enfin, un peu plus) confiance en soi ne se décrète pas un matin. Elle nécessite d’être installée ou réinstallée puis testée. Seule l’expérience peut modifier le processus personnel et la dynamique comportementale.  

Ainsi, la temporalité est importante. Le travail sur soi que requiert le dépassement de ses propres empêchements, prend du temps. Mais il vaut la peine pour gagner en confiance et surtout en liberté d’être soi pleinement et librement !

Notice :

Les informations diffusées sont données à titre non professionnel. Elles ne remplacent aucunement les visites médicales, les diagnostics et les traitements médicaux qui doivent être faits en fonction des situations particulières de chacun, et que seul un médecin, dont le titre est légalement reconnu en France, peut réaliser.

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés