Emotions qui débordent ? Osons la défoulothérapie® ! - Prévention Santé
Grâce à vous : +1.000.000 vues +150.000 auditeurs +500 interviews

Emotions qui débordent ? Osons la défoulothérapie® !

Vous arrive-t-il d’être envahi par les émotions,  au bord de l’implosion et d’avoir une folle envie de vous défouler ? Juste de vous défouler sans filtre, sans jugement ? Histoire de vider le trop plein, de mettre un peu de dérision sur ce que vous vivez et de vous marrer un bon coup ?

Vous trouvez cela puéril ? Et bien justement c’est ce qui est bon ! Retrouver la spontanéité et la dérision de l’enfance pour vivre mieux ses émotions !

Et bien c’est le pari gagnant du Cahier de Défoulo Thérapie, aux éditions PlayBac, qui propose, à nos enfants 70 activités pour apprendre à gérer ses émotions. Et franchement je vous mets au défi de ne pas avoir envie de leur piquer pour vous !

Les auteurs Catherine Alexis, présentée comme psychothérapeute pour petits monstres, et Caloucalou, dessinateur génialissime ont concocté un cahier rempli d’humour, de dérision qui sort des sentiers battus et des manuels de bonne tenue.

Pour Catherine Alexis « ce cahier d’activités offre un cadre sécurisant dans lequel votre enfant va pouvoir exprimer librement et spontanément ses émotions : la peur qu’il a ressentie, la colère qui le fait bouillir de rage, la joie qu’il a envie de crier, la contrariété qu’il n’a pas digérée…  Tout cela sans aucun jugement, aucun enjeu : un simple espace d’expression libre et heureuse !  La défoulothérapie® est drôle, ludique et créative. »

Evidemment avec une telle promesse je me suis empressée de me procurer ce cahier et de le tester auprès des enfants de mon entourage personnel et professionnel.

Côté pro, je l’ai testé en atelier auprès de deux groupes d’enfants, des 8/10 ans et des 5 ans. Pour les plus grand avec une activité « grosse colère » lors d’un atelier autour de cette émotion. Ils ont démarré timidement, restant très scolaire…jusqu’à ce qu’ils comprennent… qu’ils étaient libre de s’exprimer. Et là… Magnifique exutoire ! Les colères furent déversées et les éclats de rires ne tardèrent pas à arriver !

Quant aux plus petits, nous avons fait une activité « même pas peur », idéale pour exorciser tous les cauchemars peuplés de gros monstres, de sorcières et de lions. Là aussi un joli moment qui leur a permis d’exprimer leurs ressentis, d’échanger leurs histoires et de dédramatiser en créant un copain monstre capable de faire fuir ce cauchemar et de retrouver un sommeil serein. Rigolade générale ici aussi !

Côté usage personnel, c’est là que cet ouvrage donne le meilleur de lui même.

Premier testé : mon ado de fils. Sa réaction : « wahou j’aurais adoré avoir ça quand j’avais des problèmes » [notons l’emploi du « quand j’avais »… ouf il n’a donc plus de problème, une information de premier ordre quand on vit avec un ado :p ].

Les autres cobayes ? Neveux, nièces, fils et filles de copines… De 5 à 11 ans… et vous savez quoi ? A la question « Qu’as-tu préféré dans le cahier ? » la réponse des enfants est unanime « de piquer les fesses du directeur et de marcher sur le cahier » et oui comme l’annoncent les auteurs, ce cahier est  un peu « subversif » et c’est là la formule magique : un brin de défoulo avec un brin de thérapie 😉 Pour les parents qui l’ont testé sur eux à cette même question réponse à l’unanimité « rooOo faire les activités « grosse colère » ! j’vais m’en glisser dans le sac pour le faire au boulot ». Ils ont aussi grandement apprécié le livret pour les parents avec une trousse d’urgence en cas de tempête émotionnelle, plein d’astuces concrètes. C’est d’ailleurs pour moi aussi un vrai ptit plus !

Mes conseils d’usage : avant 6/7 ans vous pouvez le faire avec eux, après 7ans ils peuvent le faire en totale autonomie. Dans tous les cas vous devez vous engager à ne pas intervenir pour cadrer, juger, commenter… Croix d’bois croix d’fer, si vous mentez….

Laisser votre enfant libre de son usage est un joli cadeau à lui faire. Voir même s’amuser, ponctuellement, à le faire avec lui, parce que franchement il peut être prétexte à un chouette moment de complicité en toute liberté. Et quel kif que de voir son papa ou sa maman (voir même mamie ou papi) se déchaîner pour déposer sa grosse colère !

Bref vous l’aurez compris : j’suis fan !

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés


Notice :

Les informations diffusées sont données à titre non professionnel. Elles ne remplacent aucunement les visites médicales, les diagnostics et les traitements médicaux qui doivent être faits en fonction des situations particulières de chacun, et que seul un médecin, dont le titre est légalement reconnu en France, peut réaliser.