Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

L’IMO, un outil efficace pour dépasser ses traumatismes

Certains événements nous marquent à vie. D’autres laissent moins de traces et semblent « digérés ». Ceux qui continuent à nous hanter et à nous empêcher de vivre pleinement notre vie sont appelés traumatismes.

Définition

Le champ du traumatisme est large. Il désigne tout choc émotionnel violent.
Quand on pense « traumatisme« , on pense assez directement à : abus sexuels, violences physiques verbales, deuil, accident, catastrophe naturelle, guerre, attentats, prise d’otage, etc.

Mais aussi étonnant que cela puisse être, une chute de vélo de laquelle on ressort pourtant indemne peut elle-aussi constituer un traumatisme. Tout comme une immense déception amoureuse ou une réunion de travail « ratée ».

Manifestations

Lorsque l’événement vécu créée un traumatisme, certains symptômes apparaissent. Ils constituent ce que l’on appelle le Trouble de Stress Post-Traumatique (TSPT).

Ces symptômes psycho-corporels touchent aux perceptions sensorielles et mnésiques (mémoire) de la personne concernée. Des images remontent, des tensions dans le corps apparaissent, une confusion s’installe. Les émotions semblent ingérables et soudaines (colère, pleurs). Les nuits sont agitées de cauchemars et les journées soumises à des attaques de panique ou une anxiété continue, etc. L’organisme se dérègle tout ou partie (sommeil, faim, libido…).

L’Intégration par Mouvements Oculaires

La prise en charge du TSPT a évolué et s’est enrichie ces dernières décennies. Parmi les thérapies proposées, on trouve l’Intégration par Mouvements Oculaires à laquelle je me suis formée il y a quelques mois.

Les résultats obtenus auprès de mes clients motivent l’écriture de cet article.
Sophro-thérapeute, je constatais qu’il manquait un outil « d’urgence » à ma pratique. A présent, l’IMO répond parfaitement à ce besoin.

L’IMO est une technique que j’appelle « cousine » de l’EMDR plus connue du grand public. Ces approches ayant les mêmes objectifs mais des protocoles différents, sont nées à la fin des années 80.

L’IMO s’appuie sur la stimulation des connexions neuronales pour permettre au cerveau de la personne, de « ranger » le souvenir traumatique correctement. Elle utilise pour cela, certains postulats de la Programmation Neuro-Linguistique. Pour cela, le thérapeute demande à son client de suivre du regard un stylo ou ses doigts, qui décrivent des mouvements spécifiques. Le protocole peut également se dérouler par taping, c’est à dire par petits tapotements alternatifs sur les genoux ou les épaules de la personne. Cette seconde possibilité convient à celles et ceux qui souffrent de troubles oculaires et/ou qui ont besoin de fermer les yeux pour mieux se concentrer lors du processus.

Mes constats

Une à trois séances d’une bonne heure ont largement soulagé les clients que j’ai accompagnés par IMO. Les demandes ont concerné des souvenirs passés ou des appréhensions vécues comme « démesurées et insurmontables » par les personnes.

Quelques exemples de motifs de consultation :

  • Agressions physiques remontant à plusieurs années dans un but de vol matériel
  • Echange verbal agressif lors d’un trajet en tram
  • Perte d’un bébé en fin de grossesse
  • Chute de vélo
  • Appréhension routière
  • Peur de consulter tout médecin
  • Ancienne relation amoureuse toxique avec une personne perverse narcissique
  • Peur de parler en public en entreprise
  • Peur d’une opération chirurgicale à venir
  • Peur de la solitude / d’être abandonné / trompé

Un aspect s’avère à mes yeux, particulièrement puissant dans l’accompagnement puisque la thérapie par IMO permet peu à peu d’accéder au « vrai noeud » traumatique. La personne prend peu à peu conscience de sa peur la plus profonde et après quelques sessions d’IMO, ressent une réelle libération accompagnée d’une mise à distance naturelle.

En conclusion

L’IMO a trouvé parfaitement sa place dans ma pratique de sophro-thérapeute. Elle s’intègre et enrichit mes accompagnements lorsqu’il s’agit de TSPT ou de peurs au quotidien (stress, burn-out, angoisses…).

J’encourage toutes les personnes qui souffrent au quotidien de leur passé ou de leur avenir, à s’offrir cette libération émotionnelle si efficace. En tant que professionnelle, je suis ravie de pouvoir la proposer à mes clients.

L’IMO n’enlève pas le souvenir mais la souffrance liée au souvenir. Et ça, ça change en soi, beaucoup de choses !

Source image : pexels.com

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

Prolonger le débat, commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *