Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Maladies auto-immune et relation émotionnelle

Tout à commencer en 2005. Mon frère atteint de mucoviscidose décède des suites de sa deuxième greffe bi-pulmonaire. Il est décédé à l’âge de 21 ans.
Un être exceptionnel comme on en rencontre peu dans sa vie, d’une bonté innée toujours le sourire malgré les dures épreuves qu’il traversait , tous les jours de sa vie depuis sa naissance à vrai dire.

A ce moment précis de ma vie c’était comme si on m’arrachait une partie de moi même, mon meilleur ami, mon confident mon frère.
Je n’étais plus la même personne et cet événement à été le début du chamboulement.

RELATION ÉMOTIONNELLE , COMPRENDRE POURQUOI

Suite à cela j’ai déclaré une maladie auto-imune.
Au départ je ne pensais pas que cela aurait une aussi grande incidence dans ma vie.
Des années à comprendre pourquoi !?
Comprendre les réponses/réactions du corps face à l’émotionnel , l’importance de l’alimentation de s’ occuper de soi , trouver et s’épanouir en tant qu’être humain tout simplement.
Les choses essentielles que l’on a tendance à oublier dans une société de métro boulot dodo.

Toutes ses choses qui m’ont aidés à me reconstruire et estomper cette maladie qui avait prit au fil des années une place trop importante.
MALADIES AUTO-IMUNE ou l’auto-destruction ce sont nos propres cellules qui nous attaquent j’en avais bien compris le sens.

LES CLEFS POUR AVANCER

Les années passent tellement vite et à force de remettre à demain ce que l’on pourrait faire le jour même l’avancée vers l’épanouissement de soi recul.
Bien que tout cela soit au final très positif si je peux vous dire une chose importante :

  • Profitez de chaques instants de la vie.
  • Essayez de ne pas trop vous encombrez avec des choses et/ou personnes sans importance.
  • Trouvez ce qui vous fait « vibrer » ou devrais je dire VIVRE et non pas survivre.
  • Prenez soin de vous (alimentation , sport , repos)


La seule personne qui peu mettre un frein a votre vie , c’est vous même.

S'abonner gratuitement à notre lettre