Ose vivre la vie de tes rêves ! Il est temps. - Prévention Santé
Grâce à vous : +1.000.000 vues +150.000 auditeurs +500 interviews

Ose vivre la vie de tes rêves ! Il est temps.

Sors de ta coquille. Prend ton envol. Ose. Tu te rendras vite compte qu’il est bien plus dur de vivre une vie à contre courant, une vie qui n’est pas la tienne, une vie qui ne te fait pas vibrer.

Oui il est bien plus facile d’oser vivre la vie de ses rêves.

Oh je te l’accorde ça peu faire peur d’imaginer sauter dans le grand bain en sachant à peine barboter mais c’est comme ça que tu vas apprendre.

Es-tu resté assis jusqu’à ce que tu saches miraculeusement marcher ?

Es-tu resté à regarder ton beau vélo tout neuf en te répétant « un jour j’en ferai »

Es-tu resté vissé sur ton lit à imaginer conduire ta voiture sans même essayer d’apprendre ?

Non.
Tu as osé.
1000 fois tu as osé.
1000 fois tu as échoué.
1000 fois tu as appris.
1000 fois tu as grandi.

Alors qu’y a-t-il de nouveau aujourd’hui ?

Pourquoi là tu n’oserais pas ?

Tu as peur ? Et alors ? Tu as déjà eu peur. Et tu as déjà dépassé cette peur. Tu as su le faire une fois, 1000 fois, tu pourras à nouveau la dépasser.

  • Ce n’est pas pareil là ?
  • Tu as raison. Tu as grandi, tu as appris, tu as évolué, tu es plus fort.
  • Non c’est pas pareil, là c’est plus risqué.
  • Que risques-tu de plus ?
  • De tomber, d’échouer, de me tromper !
  • Et bien alors tu auras de la chance. C’est en se relevant, en réessayant et en apprenant qu’on avance sur le chemin de sa pleine réalisation.

Oh je ne te vends pas le monde des bisounours. Ca sera parfois dur, parfois tu auras l’impression de reculer, parfois ça réveillera chez toi une floppée de peurs, de croyances obsolètes, de vieilles blessures. Mais tu auras le choix. Sois de t’asseoir, de baisser les bras et de rêver « du jour où tout sera parfait » sans rien faire, soit de reprendre une grande bouffée d’air frais et d’observer, de ressentir, de soigner, de dépasser ce qui bloque, ce qui te limite là.

Parce que tu garderas toujours en ligne de mire là où tu veux aller. Parce qu’un jour tu t’es dit « allez zou, Ferme les yeux, bouche le nez et saute dans le grand bain ! J’ai réussi 1000 fois avant, cette fois ci aussi je trouverai au fil du temps et des rencontres les clefs dont j’ai besoin pour que ce rêve devienne réalité. Je me fais confiance, je fais confiance en la vie».

Arrête d’attendre le moment parfait. Connecte-toi à ce qui te fait vibrer, ce que tu aimes faire par-dessus tout. Imagine-toi entrain de vivre cette vie dont tu rêves (où n’oses pas rêver) depuis ci longtemps. Ressens comme tu es heureux (se), épanoui(e), rayonnant(e), comment tu vibres, comment chaque cellule de ton corps pétille de joie et d’allégresse. Accroche-toi à ces sensations que ça te procure. Inspire profondément images et sensations de ce futur réalisé et vient l’installer en toi en soufflant. Chacune de tes cellules se met à vibrer, à pétiller. Dans tes mains, tes bras, ton torse, ton ventre, tes jambes et ton cœur. Ça vibre, ça pétille. Inspire. Souffle.

Tu t’es vu vivre cette vie, tu as ressenti ces bienfaits. Tu es maintenant porteur de ce programme, de ce rêve. Et comme disait Walt Disney « si tu peux le rêver, tu peux le faire » : si ton cerveau a pu le voir, a pu le ressentir c’est que tu as déjà en toi toutes les connexions nécessaires à la mise en place de ton rêve.

Ose !

Oui tu devras sauter quelques haies, voir même reculer parfois pour prendre de l’élan.

Oui tu boiras quelques tasses, certaines fois tu auras même la sensation d’aller toucher le fond.

Oui ça va te bousculer et tu devras changer quelques unes de tes croyances.

Oui certaines plaies vont ressurgir voire s’agrandir momentanément.

Mais tu sauteras au dessus des obstacles, tu remonteras à la surface, tu feras des mises à jour de programmes voire même des reset et tu panseras tes blessures. Parce que tes cellules se souviendront d’où elles veulent aller, de ce qu’elles veulent ressentir et elles te pousseront à te remettre en selle. Inlassablement. Courageusement. Et à chaque fois que tu repartiras au pas, au trot ou au galop, à chaque fois tu te rempliras encore plus de gratitude pour cette vie qui te fait grandir et de fierté d’avoir réussi à remonter en selle.

Et tu me diras « Pu….naise t’avais raison c’est tellement bon d’oser vivre sa vie ! »

Yiiiihaaaaa  !!!!!

S'abonner gratuitement pour ne rien manquer des nouveautés


Notice :

Les informations diffusées sont données à titre non professionnel. Elles ne remplacent aucunement les visites médicales, les diagnostics et les traitements médicaux qui doivent être faits en fonction des situations particulières de chacun, et que seul un médecin, dont le titre est légalement reconnu en France, peut réaliser.