Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Protocole de remboursement des séances de psychothérapie : une critique

Dans cet article, je vous présente le protocole de remboursement des séances de psychothérapie, alors en expérimentation dans plusieurs départements français.

Je vous explique en quoi ce dispositif, en l’état actuel des choses, pose des soucis déontologiques quant à l’exercice des psychologues et n’est pas viable dans la pratique (assujettissement au médecin traitant, mise à mal de l’indépendance professionnelle des psy et du secret professionnel, séances trop courtes, etc.).

Un dispositif tel que celui-ci et comme il a été pensé, amènerait à une forte détérioration de nos conditions de travail et d’exercice, et ce serait avant tout nos patients qui en pâtiraient !

Rembourser les séances de psychothérapie, OUI, mais pas de cette manière, pas au mépris de notre profession et du bien-être de nos patients !

S'abonner gratuitement à notre lettre

En indiquant votre adresse e-mail, vous acceptez de recevoir notre newsletter et offres partenaires liées via e-mail, et vous attestez avoir lu et accepté notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et sans frais en utilisant les liens de désinscriptions ou en nous contactant par e-mail.

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

Prolongez le débat, donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This