Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Résistances inconscientes à la psychothérapie

Effectuer une psychothérapie est loin d’être facile : c’est travailler des choses douloureuses, se remettre profondément en question, affronter des émotions et événements de vie qu’on préférerait oublier, etc. C’est pourquoi les patients mettent en place des résistances, à un moment ou à un autre de leur travail thérapeutique.

Ces résistances apparaissent souvent comme des phrases-clés spécifiques. Il est alors important de les relever, afin de les évoquer en séances, élaborer autour, voir à quels problématiques / peurs / blocages elles sont liées, afin d’aller au-delà et de pouvoir poursuivre le travail psychothérapeutique.

Voici donc quelques unes des résistances que j’entends en consultation.

0mn25 : De nombreuses résistances inconscientes

1mn00 : Résistance #1 : Je n’ai pas le temps !

2mn29 : Résistance #2 : Je n’ai pas les moyens !

4mn10 : Résistance #3 : ça va faire doublon avec la kiné / la sophro / l’hypnose, etc.

5mn31 : Résistance #4 : J’ai une réunion de dernière minute / mon fils est malade / etc.

7mn09 : Ces résistances, qu’est ce qu’on en fait ?

S'abonner gratuitement à notre lettre