Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Hemofenix, une détox du sang ?

En direct de Suisse, au centre Prévention et Santé à Colombiers, Déborah Donnier vous propose de découvrir la plasmaphérèse membranaire de type Hemofenix et les bienfaits qu’elle a sur le corps et sur les maladies auto-immunes,etc… Vous pourrez également découvrir le témoignage de Marion Kaplan sur cette méthode.

Qu’est-ce que la plasmaphérèse membranaire de type Hemofenix ?

Elle utilise les propriétés physiques de filtration nano-moléculaires membranaires. Elle permet d’éliminer des complexes toxiques et immunitaires, infectieux, spécifiques des maladies dégénératives, de macromolécules générées dans par la cancérogenèse, mais aussi de molécules toxiques chimiques et métaux lourds, elle a un rôle de détoxification et un effet stimulant et régulateur des différents métabolismes qui optimisent l’homéostasie.

Protocole Hemofenix

Nous remercions chaque médecin et thérapeute qui nous adresse des patients pour une plasmaphérèse de prendre connaissance de ce qui suit et d’en informer les patients intéressés :

Indications officielles de la plasmaphérèse :

Les séances de plasmaphérèse à membrane Hemofenix sont disponibles au Centre Prévention et Santé par la consultation de la Dresse Nathalie Calame, pour les indications suivantes :

  • Syndrome d’hyperviscosité sanguine
  • Maladies du système immunitaire, notamment myasthénie grave, purpura thrombocytopénique, anémie hémolytique auto-immune, leucémie, syndrome de Goodspature, syndrome de Guillain-Barré,
  • intoxication aiguë,
  • hypercholestérolémie familiale homozygote.

Remboursement :

Ces indications sont les indications qui permettent d’utiliser le point Tarmed 00.1370 (plasmaphérèse par auto-transfusion, prélèvement de plus de 800 ml).
Considérant que la plasmaphérèse de type Hemofenix est très récente en Suisse, et que nous sommes très peu de médecins à pouvoir la pratiquer, ce type de facturation n’est pas souvent utilisé pour les caisses-maladies. Ayant commencé cette pratique à partir de septembre 2014, jusqu’à présent les patients se sont fait rembourser, mais il n’y a aucune garantie que les caisses maintiennent cette attitude. Il faut donc considérer que les patients qui s’inscrivent pour des séances de plasmaphérèse ne seront pas obligatoirement remboursés, qu’ils doivent donc se préparer à éventuellement payer eux-mêmes le montant de chaque séance, soit 500.- En principe ce montant est exigé en paiement comptant par le patient, qui peut ensuite demander un éventuel remboursement à sa caisse-maladie, car nous faisons toujours un justificatif de remboursement. Nous demandons que les patients n’attendent pas d’être remboursés pour nous régler le montant de chaque séance. Le justificatif de remboursement que nous arrivons à effectuer par le biais de Tarmed ne dépasse pas les 434.- Frs, mais le prix de revient pour chaque séance est de 500.-, il y aura donc forcément une partie à la charge du patient (environ 100.- Frs dans le meilleur des cas, c’est-à-dire si la caisse accorde le remboursement, ceci compte tenu du 10% de quote-part, à la charge du patient, et de la différence entre le prix réel de la séance (500.- Frs) et du montant annoncé à la caisse (environ 430.-Frs).

Autres indications non obligatoirement à la charge des caisses :

Les indications qui ne sont pas obligatoirement à la charge de la caisse de base, mais qui sont thérapeutiquement intéressantes à connaître dans la pratique de la plasmaphérèse Hemofenix dans l’expérience des médecins russes sont :

  • Toutes les maladies auto-immunes,
  • Les maladies métaboliques avec surcharge, en particulier de ferritine,
  • Les insuffisances hépatiques et en particulier les hépatites B ou C chroniques,
  • Les insuffisances rénales, et y compris les patients dialysés,
  • Les suites de traitement par chimiothérapie ou autres traitements pharmaceutiques toxiques,
  • Les suites d’intoxication diverses, y compris à métaux lourds,
  • Les gestoses et troubles rénaux durant la grossesse.

Cependant, les intoxications aux métaux ne sont pas traitées uniquement par la plasmaphérèse, et il n’est pas judicieux de ne faire que ce traitement, ni de commencer par ce traitement sans être accompagné d’une autre manière.

Dossier préalable à fournir :

Chaque patient doit être envoyé par un médecin connaissant ces conditions préalables, avec un dossier médical de présentation du patient, et en particulier, des analyses biologiques de base, soit :

  • Formule sanguine complète avec répartition,
  • VS,
  • Créatinine,
  • Urée,
  • Protéines totales,
  • Lipides,
  • Glucose,
  • Ferritine,
  • Bilirubine,
  • Gamma GT,
  • Analyse des auto-anticorps si maladie auto-immune,
  • IgE si allergie,
  • Potassium et Sodium.

Prise de rendez-vous :

Le patient prendra ensuite lui-même contact par téléphone avec notre secrétariat au 032 843 36 30, afin de prendre une série de rendez-vous. En principe nous commençons un premier traitement par 4 séances espacées de 2 ou 3 jours, dans certains cas plutôt 3 séances, en particulier si le patient vient de loin et pour une semaine. Par la suite et pour certaines maladies chroniques, les séances peuvent être espacées d’un, deux ou de 3 mois selon le tableau du patient.

Conseils pour accompagner le traitement :

Il s’agit d’avertir chaque personne venant pour une séance de plasmaphérèse que la séance se passera mieux si la personne a mangé avant la séance, en effet, une situation d’hypotension n’est pas confortable ni opportune pour la plasmaphérèse. Dans les jours qui suivent les séances de plasmaphérèse, il convient de manger un peu plus de protéines, car le plasma exfiltré (environ 1% du poids corporel) contient beaucoup de protéines et le corps doit donc renouveler ses protéines sanguines. Il ne convient donc pas de faire une diète végétarienne hypoprotéinée pendant cette période.
Il se peut que, durant la cure et dans certaines pathologies infectieuses chroniques, nous proposions un traitement immunomodulateur homéopathique qui permettra de mieux optimiser les séances de plasmaphérèse pour chacun des patients. Dans les cas d’intoxication aux métaux aussi, nous pourrons proposer une thérapeutique détoxicante d’accompagnement.

Contre-indications :

Attention : une contre-indication est présente en cas de risque de saignement, gastro intestinal ou gynécologique. En particulier, il s’agit d’éviter la plasmaphérèse durant les règles. En effet, nous injections de l’Héparine, et une allergie à l’Héparine, ou un risque d’hémorragie, doivent être évités.
En principe, je souhaite voir personnellement chaque patient lors de la première séance.

Dr Nathalie Calame

Plus d’informations : Centre de Prévention et Santé à Colombiers www.cpsinfo.ch

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

6 Commentaires

  1. Ju Lie

    Bonjour, Merci pour ces reportages et témoignages toujours d’une grande qualité. ce type de traitement existe t-il en France ? Est ce qu’il est judicieux pour des maladies auto-immune type Crohn de s’orienter vers ce type de pratique quand il y a des risques de saignements intestinaux dûs à l’inflammation chronique répétée? Bien évidemment j’ai opté pour diverses solutions au quotidien agissant sur mon alimentation et le stress (gros facteurs de crise aigues). Merci pour votre réponse, Julie

    Réponse
    • Deborah Donnier

      Bonjour Julie, merci pour votre soutien pour notre travail. Il existe en France, il faudrait demander au centre en Suisse les adresses que je ne possède pas. Vous avez le lien dans l’article. Tenez moi au courant de l’avancée de votre recherche. à bientôt,

  2. Annick lhouillier denhez

    Merci pour cette générosité du partage cela fais du bien dans une société ou le cynisme est presque devenue une vertue

    Réponse
    • Deborah Donnier

      Bonjour Annick, merci pour votre message. Au plaisir de partager 😉

  3. Chris Martin

    Déborah…. Une belle âme, un parcours étonnant et un professionnalisme à tous points de vue ! Merci de relayer ces informations vitales à notre santé avec toujours autant de bonne humeur !

    Réponse
  4. Isabelle CHARRON

    Enfin de la vraie info ! Déborah, tu es la GéoTrouveTout des médecines alternatives, la Sherlock Holmes de l’info juste et libératrice. Tout à fait captivant !

    Réponse

Prolonger le débat, commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.