Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Hormone thyroïdienne et perturbateurs endocriniens, Barbara Demeneix

En direct du muséum national d’histoire naturelle de Paris, nous sommes allés à la rencontre de Barbara Demeneix, biologiste et professeur de physiologie et auteur du livre « Cocktail toxique » chez Odile Jacob, reconnue pour ses travaux sur la thyroïde mais aussi et surtout pour son implication dans la recherche autour de l’importance des perturbateurs endocriniens sur la santé en général et de la pollution sur nos capacités cérébrales en particulier.

Interview

1- En préparant cette interview j’ai découvert un fait assez alarmant; Vous expliquez parfaitement en début d’ouvrage qu’un déficit en iode pendant la grossesse peut conduire à la naissance d’enfants définitivement diminués sur le plan des capacités intellectuelles (crétinisme, dyslexie, voire autisme).

Or j’ai appris que le seul examen qui peut donner une idée du stock d’iode chez les futures mamans se réalise par dosage urinaire sur simple échantillon. Cet examen est tellement peu réalisé en France qu’il en est même aujourd’hui déremboursé, alors que la France fait partie des pays carencés en iode c’est quand même incroyable non?

2- Tout dans votre livre “Cocktail toxique…” relie les différents polluants (les PCB, les PFC, les pesticides, les phtalates, les parabènes etc…) à un dérèglement majeur de la fonction thyroïdienne, soit. Ainsi toutes les pertes de fonction cérébrales s’expliquent par une seule voie?

3- Votre livre pose une question incroyable, sommes-nous plus ou moins intelligent que nos arrières-grands-parents, le plus fort c’est que vous osez répondre et que vos conclusions sont consternantes…

4- Voilà que vous nous apprenez que la césarienne non urgente, en clair quand le travail n’a pas encore commencé, serait ni plus ni moins que porteuse de sur-risque d’autisme, parce que le bébé n’a pas reçu l’ocytocine que la mère relâche pendant l’expulsion, expliquez-nous ce phénomène ?

5- Revenons à l’iode, vous recommandez longuement une alimentation riche en produits marins, mais pas n’importe lesquels, dites-nous-en plus… Pensez-vous que la population général est carencée ?

6- Parlez-nous de tout ce que l’on doit éviter d’utiliser dans la réalisation d’une cuisine que l’on veut attentive si l’on souhaite par exemple inviter Barbara Demeneix à dîner chez soi, quelles erreurs ne doit-on pas commettre?

7- Vous connaissez la polémique actuelle sur la responsabilité au moins partielle de l’augmentation des autismes régressifs par le biais des vaccinations, particulièrement anti-tétanique et rougeole. Avez-vous un avis sur la question ?

8-Parlez-nous de vos recherches en laboratoire.

9- Que voudriez-vous dire en matière de conclusions à nos internautes face caméra?

  • Sélénium
  • Épigénétique

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

8 Commentaires

  1. David Esser

    Bonjour, pour l’iode et les vegans, pas de peur, il y a les algues, une en est particulierement chargee, la kombu, on y goute l’iode même au gout, attention au exces, la nori est pas mal non plus. Bisous et merci pour ta video et bon éveil réveil à tous David Esser

    Réponse
  2. eric

    plutôt mal a l’aise cette petite dame concernant les vaccins……..!.aurait-elle un quelconque lien avec cet industrie ?A part ce petit détail la vidéo est bien ,merci Déborah .

    Réponse
  3. Isabelle

    Merci,

    On peut toujours rêver aussi, que madame Demeneix, endocrinologue, reconnue pour son travail sur le fonctionnement thyroïdien, fasse l’ analyse toxicologique du médicament (levo ancien) qu’elle ne supporte pas. Non pas pour elle seule, mais par solidarité pour les centaines de malades.

    La première étude sur l’impact des produits chimiques sur la santé des animaux remonte à 1991.

    Dès 2005, des chercheurs découvrent près de 300 molécules, dont plusieurs poisons, dans les corps chétifs de dix bébés états-uniens. Et pourtant, « la dangerosité de ces substances reste ignorée de manière sidérante par les pouvoirs publics », s’exclame Marine Jobert.

    Remplacer le glyphosate, de moins en moins efficace.

    Les effets dévastateurs du dicamba, le dernier pesticide de Monsanto.

    Des milliers d’agriculteurs américains ont porté plainte, en 2017, contre Monsanto et le dicamba, un herbicide commercialisé par le groupe. Volatile, il se propage aux champs voisins et ravage tout, ou presque, sur son passage

    Le problème, c’est que cette utilisation exponentielle aux États-Unis va conduire aux mêmes conséquences que l’on connaît actuellement avec le glyphosate : la résistance des plantes. Plus on généralise son utilisation, plus en favorise à terme l’émergence de souches résistantes.

    Il n’a pas les mêmes propriétés que le glyphosate [utilisé dans le Roundup, NDLR], mais on sait déjà qu’il est toxique pour la reproduction et le développement des mammifères. Il pose aussi des problèmes de contamination de l’eau et de l’air, et il s’attaque à la végétation autour. François de Veillerette.

    Le Jardin du Graal

    https://www.youtube.com/watch?v=0jk0h1laL-0

    Bien à vous,

    Réponse
  4. Doc s'en Mèle

    C’est parfaitement exact hélas,

    La réalité des faits est bien, stratosphériquement bien plus éloigné que ce que la communauté médicale mondiale croit ou veut savoir. La dizaine de corédacteurs de cet article maudit a fait appel puis a été parfaitement blanchi de toutes les accusations de fraudes… Sauf Wakefield évidemment, le seul à ne jamais avoir fait appel en Angleterre et pour cause, il s’était installé au Texas depuis des lustres et avait abandonné depuis longtemps beaucoup de ses illusions s’agissant de son vieux continent d’origine et qui l’avait crucifié.

    On attend évidemment après ce post une litanie sans fin (et sans rapport avec Barbara Demeneix) des professionnels de la vaccinophilie…

    Dommage. Les sujets évoqués concernant la diminution de l’intelligence humaine au pro-rata de l’explosion de l’utilisation des pesticides, métaux lourds, nano-particules et produits phyto-sanitaires divers mériteraient plutôt la réalisation d’une sorte de Sainte Alliance…

    On peut toujours rêver.

    Réponse
  5. Laurence Jénoc

    « Et lorsque l’on évoque « un avocat qui aurait proposé de l’argent à Wakefield pour faire des procès au nom d’un lobby anti-vaccin » comme l’ont encore fait le professeur Floret et la ministre Buzyn sur antenne, on ne précise pas que ces montants étaient liés à des années de travail d’expertise (analyses d’échantillons etc.) et que le dit ‘lobby’ était avant tout constitué des familles de victimes qui réclamaient la vérité et la justice pour leur enfant handicapé à vie… »

    (même source)

    Réponse
  6. Laurence Jénoc

    D’accord avec le Dr de Lorgeril !

    « Buzzfeed, le Times, le Daily Mirror, la presse anglophone alliée à l’industrie relance la machine anti-Wakefield, ‘ce criminel qui a été radié de l’Ordre pour fraude dans une étude finalement rétractée’.
    La horde des ‘fins limiers’ qui dénoncent LE charlatan du siècle semble avoir arrêté le temps en 2010. Aucun ne mentionne qu’en mars 2012, un appel, mené cette fois devant une véritable cour de justice par son collègue radié pour les mêmes motifs, a cassé la décision de l’Ordre des médecins et entièrement blanchi les accusations de fraude ».

    https://www.suretevaccins.com/2017/04/24/autisme-et-vaccination-en-finir-avec-la-censure-les-%C3%A9tudes-falsifi%C3%A9es-et-l-humiliation-des-familles/

    Réponse
  7. Dr de Lorgeril

    Madame Demeinex est sympa mais vous auriez mieux fait de ne pas la questionner sur les vaccins. N’étant ni épidémiologiste ni physiologiste compétente (peut-être est-elle toxicologue ?), ce qu’elle dit sur les « preuves scientifiques » à propos des vaccins montre ses limites : elle ne comprend pas la démarche scientifique ! Désolé !

    Réponse

Prolonger le débat, commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.