Grâce à vous : +5.000.000 vues +3.500.000 auditeurs +500 interviews

Vaccins obligatoires : feu vert des députés à la quasi-unanimité

Les députés de la commission des affaires sociales ont voté mercredi 18 octobre   l’extension des obligations vaccinales pour les enfants nés à partir du 1 janvier 2018.

Le débat en commission a été parfois vif.

Extrêmement minoritaires sont les députés qui demandent purement et simplement la suppression de l’article 34 qui va rendre obligatoires 11 vaccins pour le nourrisson. Seuls Blandine Brocard (LREM) et Pierre Dharreville (communiste) ont réclamé cette suppression .

A l’écrasante majorité, les députés de la commission se sont prononcés pour l’obligation vaccinale confondant souvent dans le débat le concept d’obligation et celui de vaccination. Dans l’ensemble beaucoup ne maîtrisent pas les données du dossier ni les conséquences de leur vote.

La question des sanctions est particulièrement confuse comme le souhaite d’ailleurs le gouvernement.

Le nombre de 11 vaccins n’est qu’un début. Le rapporteur souhaite l’élargir bientôt à d’autres vaccins comme le HPV (contre la papillomavirus) . D’autres députés réclament une obligation encore plus étendue pour d’autres catégories de personnels et pourquoi pas pour le vaccin contre la grippe.

La mesure devra être revotée dans l’hémicycle et au Sénat.

S'abonner gratuitement à notre lettre

Vous aimez notre média ? Avançons ensemble...

Prévention Santé est une plateforme Web non professionelle, gratuite d’informations, de témoignages, de débats et d’échanges sur le mieux-être.
Ce travail d'investigation indépendant que nous pratiquons nécessite beaucoup de temps, d'argent et de travail pour sa production. Mais nous le réalisons parce que nous croyons qu’il est important de questionner, débattre et transmettre des informations.
Nous avons donc une faveur à demander...
Soutenez-nous financièrement et nous pourrons continuer notre travail de partages auprès de vous encore très longtemps.

Faire une contribution

2 Commentaires

  1. Brandner

    J’en ai la chaire de poule de voir ces gens qui me parais très peu cultiver dans la matière, répète comme des perroquet des phrases qu’ils ont entendue. Entre nous – c qui ces gens??? On arrête tous la, on les mets au chômage et on réfléchit

    Réponse
  2. Nicolas

    Un individu vacciné n’est pas forcément immunisé ou protégé contre la maladie !
    Michel Georget – agrégé de biologie : Réponses aux vaccins en fonction de notre système immunitaire HLA :

    HLA B13 et B44 ne répondent pas au vaccin contre la rougeole.
    HLA DR7 entraîne une faible réponse au vaccin anti-hépatite B.
    HLA DR3 prédispose à des réactions explosives à toute stimulation immunitaire.
    HLA B7 ne répond pas au BCG.
    Aw 24 et B5 sont de mauvais répondeurs au vaccin contre la rubéole …

    Source : « L’apport des vaccinations à la santé publique ; la réalité derrière le mythe » de Michel Georget – pages 114 et 115.

    Réponse

Prolonger le débat, commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.